Divers

Philips PH805

Par Gwendal Lars - Publié le 26/05/20
Mustav
Prix indicatif : 179 € TTC
Note AVCesar.com
Type : casque circumaural clos avec réduction de buit active
Transducteurs : électrodynamiques
Diaphragme : PET 40 mm
Réponse en fréquence : 7 Hz à 40 kHz (en mode Filaire)
Impédance : 16 ohms
Liaison : Bluetooth 5.0
Profils : A2DP, AVRCP, HFP, HSP
Puissance d’entrée maximale : 30 mW
Sensibilité : 90 dB
Commandes : par poussoirs et zone sensitive
Batterie/Autonomie  : Li‑Polymère 680 mAh/30 heures
Temps de charge : 2 heures via USB
Câbles : mini-Jack 3,5 mm (longueur 1,20 m), câble USB et adaptateur avion fournis
Certification : Hi-Res Audio
Poids : 278 g
179,99  €
Amazon.fr
179,99 €
Darty
L’essentiel

Philips n’en est pas à son coup d’essai en matière de casque à insonorisation active. Depuis de longues années déjà la marque maîtrise parfaitement cette technologie. Avec son dernier‑né, le PH805, elle présente un équipement milieu de gamme à un tarif particulièrement attractif.

 

 

Objectif rapport qualité/prix

En effet, le Philips PH805 ne cherche pas à concurrencer les équipements de la gamme Fidélio de la marque, par exemple, ni même certains équipements haut de gamme de la concurrence. Le PH805 s’adresse plutôt à un usage nomade en environnement bruyant tels qu’avion ou transports ferroviaires. À noter que, pour proposer ce casque sous la barre des 180 €, Philips est allé à l’essentiel et a éliminé toute fioriture ou fonctionnalité « gadget ». Ainsi inutile de tenter de piloter le PH805 depuis une application, il n’est pas conçu pour ça. En revanche, cette absence de « fioritures » lui confère une grande simplicité de mise en service et d’utilisation. Ainsi, si certains geeks resteront sur leur faim, les technophobes ou, plus simplement, ceux cherchant juste à écouter leurs musiques favorites dans de bonnes conditions sans se poser de question seront comblés.

 

 

Confort satisfaisant

Pour un bon confort, même lors d’écoutes prolongées, Philips a opté pour une configuration circumaurale. Ses larges oreillettes disposent de coussinets qui viennent prendre appui directement sur le crâne en englobant le pavillon des oreilles. Les oreillettes sont reliées à l’arceau du casque par des charnières leur offrant un bon degré de liberté tout en permettant de les replier afin de minimiser l’encombrement du casque lors de son rangement. Garnis de mousse à mémoire de forme et gainés de simili cuir, les coussinets répartissent parfaitement la pression qu’exerce l’arceau sur l’intégralité de leur pourtour (cf. photo ci‑dessous). Ils maintiennent ainsi une bonne étanchéité acoustique, ce qui offre déjà au PH805 un bon niveau d’insonorisation passive. Toujours pour un confort optimal, l’arceau du PH805 est également doté d’un coussinet garni de mousse. Il répartit le poids du casque sur l’ensemble du crâne et fait oublier ses presque 300 grammes.

 

 

Nous avons ainsi pu le porter durant de longues séances d’écoute (près de 2h) sans gêne particulière, ou sans éprouver l’envie de l’enlever quelques minutes pour soulager la tête et les temps d’une trop importante pression. Croyez‑nous, le confort d’un casque est un élément primordial pour son usage. Rien ne sert de posséder le meilleur des casques s’il est impossible de l’utiliser « normalement », c’est‑à‑dire sans ressentir l’envie de l’enlever pour éliminer une gêne de port. Il est alors impossible, on vous parle d’expérience, d’apprécier ses qualités sonores…

 

Package acoustique

La restitution du son est confiée à des transducteurs de 40 mm de diamètre. Un choix assez courant sur ce type de casque qui garantit une bonne tenue dans le grave profond. Par ailleurs, le PH805 peut fonctionner soit comme un casque passif, ce qui est appréciable en cas de panne de batterie, soit comme un casque disposant de son amplificateur interne et pourvu d’un dispositif d’insonorisation active. Précisons que s’il est possible de poursuivre ses écoutes même en cas de décharge totale de la batterie, il n’est toutefois pas possible dans ce cas de bénéficier de l’insonorisation active. Logique.

 

 

Hi-Res Audio en mode Filaire uniquement

Notre seul petit regret concerne la liaison Bluetooth. En effet, si en mode Filaire le PH805 est d’une qualité suffisante pour garantir une bonne restitution des fichiers Hi‑Res Audio, la liaison Bluetooth reste une connexion « de base ». Son débit n’est ainsi pas compatible avec les flux HD. Exit donc l’APT‑X et autres formats de Bluetooth HD. Seule une écoute « au salon » ou en filaire depuis un baladeur audio Hi‑Res permet ainsi de bénéficier pleinement des qualités de ce casque.

 

Enfin, comme de tradition sur les casques Bluetooth, le Philips PH805 fait office de kit mains libres. Dès la réception d’un appel, la lecture de la musique se met en pause et le casque bascule automatiquement sur le mode Mains libres. De même, en fin de communication, la lecture de la musique reprend automatiquement.

 

Concurrence

Sony propose son casque Bluetooth WH‑XB900 (199 €). Il dispose également d’un dispositif d’insonorisation active et, qualifié d’Extra Bass, la marque met en avant son aisance dans le grave.

 

Plébiscité pour son design vintage incontournable, le casque Mid A.N.C. signé Marshall (189 €) se dote d’un dispositif d’insonorisation active. À noter, il bénéficie d’une liaison Bluetooth APT‑X qui offre une qualité de restitution comparable à celle d’un [abc]CD Audio[/abc].

 

Le Pioneer S9 (199 €) a fait récemment son apparition avec une relative discrétion. Pourtant, il bénéficie d’une connexion Bluetooth 4.2 compatible APT‑X et APT‑X HD donc capable d’acheminer les flux Hi‑Res Audio dans de bonnes conditions. Une application, compatible iOS et Android, donne accès à ses réglages avancés.

Verdict technique

Après une charge complète de sa batterie, la mise en service du Philips PH805 est d’une extrême simplicité. Il suffit de presser durant trois secondes le petit sélecteur logé en bas de son oreillette droite (cf. première photo ci‑dessous) pour le mettre sous tension. Une voix féminine et l'activation d'une diode verte confirment sa bonne mise en route (cf. deuxième ci‑dessous).

 

 

Appairage Bluetooth rapide et intuitif

Il se positionne automatiquement en recherche de connexion Bluetooth. Ainsi, il apparaît immédiatement dans la liste des périphériques Bluetooth disponibles sur le smartphone. Il suffit de le sélectionner pour que le jumelage s’effectue. Ici encore, une voix féminine et l'activation d'une diode bleue précisent que le couplage est effectif (cf. photo ci‑dessous). Il suffit de lancer la lecture de la playslist choisie pour que le PH805 en diffuse la musique. Durant la lecture, le petit sélecteur donne accès à diverses fonctions. Une courte pression met la lecture en pause. Une seconde pression la relance. De même, il suffit de glisser le sélecteur vers l’avant pour sauter à la plage suivante. Inversement, en le glissant vers l’arrière, la lecture revient sur la plage précédente. C'est aussi ce bouton qui permet d'accéder à l'assistant vocal du smartphone pour prendre connaissance des notifications, utiliser le GPS… À l’usage, ce choix de sélection s’avère très intuitif et ergonomique.

 

 

 

Commandes gestuelles et tactiles

Par ailleurs, la coque de l’oreillette droite comporte une zone sensitive qui couvre l’intégralité de sa face externe. Elle est dédiée à la gestion du volume d’écoute. Il suffit de la balayer du doigt de bas en haut pour augmenter le volume d’écoute et, inversement, du haut vers le bas pour le réduire. Lorsque le volume d’écoute maximum est atteint, la voix féminine le précise. À ce propos, nous avons pu constater que ce volume maximum était très élevé. Nous déconseillerons donc vivement d’utiliser trop longtemps le PH805 à son niveau d’écoute maximum, sous peine de risque d’apparition de troubles de l’audition, voire de lésions irréversibles.

 

Sinon, on a constaté aussi que l’insonorisation active dispose d’une efficacité très correcte (de l'ordre de -27 dB). Elle vient compléter celle de l’insonorisation passive essentiellement sur les fréquences les plus basses. Si les sons aigus sont ainsi naturellement éliminés, l’insonorisation active prend en charge la chasse aux ronronnements de réacteurs, par exemple, ou bruits de roulement en train.

 

 

 

À savoir, la zone tactile commande également le système d’insonorisation active. Par défaut, au démarrage du casque, celui‑ci est activé. De courtes pressions permettent de modifier son état. Une première pression désactive le système d’insonorisation. Une nouvelle pression fait passer le casque en mode Bruit ambiant. Le niveau de diffusion de la musique est alors fortement baissé et les micros (au nombre de quatre) du système d’insonorisation active sont mis à contribution pour restituer les bruits environnants dans le casque. Une fonctionnalité qui s’avère pratique pour, par exemple, répondre à un interlocuteur sans quitter le casque.

 

Enfin une troisième pression rétablit l’insonorisation active. En fait, il s’agit d’un cycle de trois réglages différents qui se répètent. Chaque changement de fonctionnement est confirmé par la voix féminine de synthèse. Il faut préciser que l’accès aux différents réglages nécessite un certain apprentissage de la part de l’utilisateur. Il y a « un coup à prendre ». Une fois ce dernier acquis, les fausses manipulations disparaissent.

 

Séances d'écoute

Lors de nos écoutes, nous avons pu constater que le Philips PH805 était particulièrement généreux dans le grave. Il a tôt fait de le faire passer à l’avant‑plan pour un rendu sonore plutôt « flatteur ». Une spécificité qui lui permet de restituer avec une belle aisance et beaucoup de réalisme la déferlante de basses de l’intro de I Will Remember de Toto. Ce comportement dans le grave se manifeste également sur des répertoires tels que le Reggae ou l’électro, des domaines dans lesquels il excelle. Les traditionnelles écoutes de Rafales de Bernard Lavilliers ou de Dis‑Le de Bazbaz nous ont permis de vérifier ce point. Sur ces plages, le Philips PH805, grâce à la réserve de puissance dont il dispose, sait même offrir aux percussions, et notamment à la grosse caisse, un impact plus que convaincant comme l’a mis en évidence l’écoute de Take Five de Dave Brubeck.

 

 

Plus globalement, même si les différences ne sont pas flagrantes, le rendu sonore en mode Filaire offre cependant, et logiquement, une dynamique et une transparence supérieures au Bluetooth, grâce à une réponse en fréquence plus étendue. Toutefois, pour les amoureux de musique classique, le Philips PH805 n’est clairement pas le choix privilégié, la faute a son comportement flatteur mentionné plus haut. En revanche, si le PH805 est associé à un baladeur doté d’un égaliseur ou s’il est utilisé à travers une application audio dotée d’une telle fonction, son tempérament peut être modéré pour offrir une restitution beaucoup plus équilibrée de ce genre de morceaux pour retrouver du détail dans le haut du spectre.

 

 

Utilisation nomade

En utilisation nomade, le PH805 dispose d’une autonomie très honorable. Philips l’annonce d’une trentaine d’heures. Une durée que le casque atteint effectivement, à condition toutefois d’utiliser le PH805 à volume d’écoute « raisonnable » et sans que l’insonorisation active soit trop sollicitée. La recharge s’effectue en deux heures par l’intermédiaire d’un cordon USB fourni (cf. photo ci‑dessus). Sinon, avec la fonction de recharge rapide, 15 mn permettent de profiter de 6 h de musique, 5 mn de 2 heures. En revanche, aucun chargeur n’accompagne ce casque. Il faudra donc utiliser celui d’un téléphone mobile ou l’une des prises USB d’un ordinateur portable, entre autres. À savoir, le Philips PH805 est livré avec un adaptateur avion (cf. photo ci‑dessous). Une attention bienvenue lorsque l'on sait que ce casque, via sa fonction de réduction de bruit active, sera aussi utilisé lors des voyages. Enfin, nous avons pu vérifier que le PH805 assurait aussi très bien sa fonction de kit mains libres. Même en environnement relativement bruyant, l’intelligibilité de la communication reste tout à fait correcte pour l’interlocuteur.

 

 

Conclusion

Au final, le Philips PH805 en donne largement pour son argent. Entendez par‑là qu’à défaut de mettre en avant un ou plusieurs points forts, il peut se targuer d’être au‑dessus de la moyenne dans tous les secteurs. Même sur le plan de l’ergonomie où l’absence d’application dédiée trouvera des adeptes auprès d’utilisateurs qui cherchent la simplicité de mise en œuvre. En considérant son rendu sonore dénué de gros reproches, la praticité du Bluetooth et un tarif très abordable, le Philips PH805 se hisse vraiment pas loin du haut du classement en termes de rapport qualité‑prix. Voilà qui contentera bon nombre de consommateurs.

+ Les points forts
»  
Rapport qualité/prix
»  
Qualité globale de l’écoute
»  
Efficacité de l’insonorisation active
»  
Ergonomie des commandes
»  
Coussinets des oreillettes et de l’arceau confortables
»  
Confort des oreillettes
»  
Utilisation possible en casque passif sans batterie
- Les points faibles
»  
Pas de certification Hi‑Res Audio en Bluetooth
»  
Pas d’application
»  
Mise en avant parfois excessive du grave (corrigible depuis l’égaliseur du lecteur)
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES