Still Walking

Aruitemo Aruitemo
Années : 2008
Réalisateur : Kore-Eda Hirokazu
Interprètes : Hiroshi Abe, Kirin Kiki, You, Shohei Tanaka, Yoshio Harada, Yui Natsukawa
Éditeur : Pyramide Vidéo
DVD : DVD-9, 110', zone 2
Genre : comédie dramatique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 21/10/09
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Japonais Dolby Digital 2.0 (et non DTS comme mentionné sur la jaquette)
Sous-titres
Français
Amazon
11 €
Une famille traditionnelle japonaise se réunit pour passer la journée ensemble, autour d’un repas. Soit l’occasion de se revoir, de replonger dans des souvenirs communs ou de ne pas communiquer du tout.

En effet, partagés entre une mère loquace, hantés par la mort accidentelle de l'aîné et un père ancien médecin abrupt et peu bavard, les enfants, désormais adultes, doivent surmonter leurs différences de point de vue et tenter de faire accepter leur manière de vivre plus évoluée.

Après Nobody Knows (2004), Kore-Eda Hirozaku dresse ici le portrait d’une famille japonaise moyenne, à travers trois générations tiraillées entre tradition et modernité. Une synthèse du changement des mentalités, des petites tensions latentes et quelques divergences d’opinion qui ne se révèlent jamais réellement. Juste par à-coups, le temps d’une après-midi, entre pudeur et sobriété.

Une certaine retenue dont les longs plans-séquences -comme sabliers mélancoliques du temps qui s’écoule- rappellent Un été chez grand-père (1988) de Hou-Hsio-Hsien. Un beau tableau qui évoque aussi le cinéma de Mikio Naruse, la référence avouée de Hirozaku.
Carole Lépinay - Publié le 22/01/10
Liste des bonus
- Making of (29')
- Bandes-annonces (5')


Commentaire
Le making of revient sur les conditions de tournage du sixième long métrage de Kore-Eda Hirokazu et présente son équipe artistique. Agréable.
Note bonus : 3/6
Image
C'est plutôt faible au niveau des contrastes, relativement terne sur les scènes d'intérieur et pas hyper-piqué. On s'attendait à davantage de brio et de précision.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
C'est calme aussi côté son avec une VO 2.0 sans éclat qui ne met pas en valeur les ambiances ni la musique, et se borne à une restitution classique des dialogues.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
23/06/21 Superdeep
30/06/21 Les chiens
30/06/21 Le mandat
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Fabrice Gobert - Les revenants
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
fabrice-gobert
rotem-shamir
kevin-bacon
joel-schumacher
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011