Informers

The Informers
Année : 2009
Réalisateur : Gregor Jordan
Interprètes : Billy Bob Thornton, Kim Basinger, Brandon Routh, Austin Nichols, Ashley Olsen, Mickey Rourke, Winona Ryder
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
DVD : DVD-9, 93', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 07/09/10
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
8,89 €
Bret Easton Ellis, star du roman réaliste américain, semble voué à la malédiction de l’adaptation, puisqu'aucun de ses romans, du chef‑d’œuvre American Psycho (porté à l’écran par Marry Harron en 2000 avec Christian Bale) à Moins que Zéro (Marek Kanievska, 1987), n’a su être converti en un bon film. Seul Les lois de l’attraction (Roger Avary, 2002) a jusque‑là relevé le défi d’une retranscription fidèle et intelligente.

Avec Informers, Gregor Jordan adapte le roman éponyme de Ellis (encore inédit en France) et s’en sort plutôt avec les honneurs. Nous sommes bien dans les années 1980, tant du point de vue du casting (Kim Basinger, Mickey Rourke, Winona Rider) que de l’atmosphère dépeinte, entre oisiveté d’une jeunesse privée de repères (grande thèse des écrits de Ellis) et signes extérieurs d’un confort décadent. Des jeunes, mais aussi des moins jeunes, habitants aisés de Los Angeles, mènent une existence vide de sens et dénuée de boussoles morales.

Le film relate ainsi des fragments de ces vies décadentes, hantées par l’ennui et l’indifférence. Bien que considéré par ses exégètes comme le « moins bon » livre de Bret Easton Ellis, Informers donne à Jordan la matière d’un récit ouaté et étrange (même si tous les éléments fantastiques du roman ont été biffés), sorte de croisement insolite entre les films de Gus Van Sant et ceux de David Lynch. À noter enfin, la présence de Chris Isaak, icône des Eighties et présent dans A Fire Walk With me. Une bonne surprise.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 19/10/10
Liste des bonus
- Commentaires audio du réalisateur et de deux comédiens
- Le tournage du film (15')
- Bandes-annonces


Commentaire
Oubliez le sujet très promo constitué d'interviews pour vous concentrer sur les commentaires audio, vraiment intéressants. On n'arrive pas au niveau de Coppola sur sa trilogie du Parrain, mais le fait est que nous n'avons pas réussi à couper. D'une traite on vous dit !
Note bonus : 3/6
Image
Retour dans les années 80 donc, à la fois clinquantes, totalement démesurées, mais ici très glauques. Sous le vernis du fric et du chic, les apparences laissent apparaître leurs failles, comme ces lettres blanches géantes taguées sur la colline de Hollywood. Le parti pris est sombre, très sombre, mais le visionnage toujours agréable grâce à des contrastes corsés.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Peu de différences entre la VO et le VF, hormis le jeu des comédiens et certaines scènes musicales à l'ouverture plus prononcée à l'arrière en français. Pas de passages musclés ici, mais plutôt un jeu sur les ambiances, très travaillées mais toujours naturelles.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
bryan-cranston
florent-siri
justin-theroux
gillian-anderson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011