Le spectre du professeur Hichcock

Lo spettro
Année : 1963
Réalisateur : Riccardo Freda
Interprètes : Barbara Steele, Peter Baldwin, Harriet Medin, Carol Bennet, Carlo Kechler, Umberto Raho
Éditeur : Artus Films
DVD : DVD-9, 91', zone 2
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 05/10/10
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
L’inquiétant professeur Hichcock (Elio Jotta) vit avec sa ravissante épouse Margaret (Barbara Steele) dans une sombre et austère demeure. Gravement malade et condamné à la paralysie, le professeur a constamment besoin de l’aide du docteur Charles Livingstone (Peter Baldwin), qui a mis au point une nouvelle thérapie susceptible de la guérir. Néanmoins, derrière ces bons soins se cache un malhonnête stratagème. Margaret et Charles sont amants et ne souhaitent que la mort du professeur.

Le gothique italien à son apogée avec ce classique signé Riccardo Freda (Les vampires, Les amants maudits). Le spectre du professeur Hichcock ramène Barbara Steele (Le masque du démon), l’égérie du cinéma d’épouvante transalpin des Sixties, dans l’obscurité oppressante des caveaux et la brume épaisse des cimetières. Ancré dans la tradition du gothique anglais et utilisant brillamment les ingrédients inhérents au genre, le film développe une énergie irrésistiblement cormanienne et un diabolisme divin.

Avec la noirceur de la bâtisse et l’insistance d’un huis clos anxiogène dans lesquels s’impriment les tréfonds de l’âme humaine, Freda invente une forme macabre et flamboyante afin de dépeindre les pathologies de l’être, masquées en puissances occultes. 
Carole Lépinay - Publié le 19/10/16
Liste des bonus
- Riccardo Freda et le fantastique par Alain Petit (30')
- Diaporama de photos (2')
- Bandes-annonces


Commentaire
La trajectoire de l'œuvre de Riccardo Freda, qui doit sa puissance photographique à un certain Mario Bava, est commentée avec précision par Alain Petit, grand passionné du genre, du bis et du fantastique.
Après un cours enrichissant, des affiches d'origine défilent, dotées d'un graphisme à tomber. Une rareté.
Note bonus : 3/6
Image
Après une séquence d'introduction et un générique guère rassurants en termes de qualité technique, les choses... ne s'arrangent pas. Rendu des couleurs proche de la VHS, définition douteuse, image tremblotante, compression visible et artéfacts de pellicule nombreux, autant de défauts qui ne rendent pas justice au film de Freda.
Top image : aucun
Note image : 2/6
Son
Pour une fois, mieux vaut privilégier la piste française qui, si elle fait preuve d'un peu moins de dynamisme, parvient à dissimuler via un volume plus faible les pics de saturation et le souffle qui entachent la version anglaise. Bon point : sur les deux versions, les dialogues se détachent clairement.
Top son : aucun
Note son : 3/6


949€ 1299€
il y a 5 heures
799€ 1199€
il y a 5 heures
PLANNING
29/09/21 Tina
29/09/21 The Servant
01/10/21 Ti Minh
01/10/21 Judex
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
pascal-laugier-et-louis-thevenon
kevin-bacon
justin-theroux
lucas-belvaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser