Saw 3D, chapitre final

Swa 3D, Final Chapter - Director's Cut
Année : 2010
Réalisateur : Kevin Greutert
Interprètes : Tobin Bell, Costas Mandylor, Cary Elwes
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
DVD : DVD-9, 87', zone 2
Genre : horreur, couleurs, 3D anaglyphe
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 10/03/11
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
Pour redonner un peu de mordant et d'attrait à la franchise Saw, qui verse dans l'horreur nauséeuse et peine à se renouveler depuis grosso modo quatre épisodes, les producteurs se sont dit qu'il serait intéressant d'ajouter l'option 3D. Peine perdue.

Ce Saw 7, rebaptisé Saw 3D, n'est qu'un vulgaire saucissonnage en règle, avec tripes, pâté de tête et sauce ketchup à volonté. Les pièges sont plus tarabiscotés et pervers les uns que les autres, des litres de faux sang éclaboussent l'écran et on se fiche éperdument du sort réservé à ces survivants, bêtement réunis pour traquer le fameux « Tueur au puzzle ». Heureusement, c'est le dernier épisode de la saga. Il était temps.
Jean-François Lefevre - Publié le 15/03/11
Liste des bonus
- Commentaires audio des scénaristes
- Commentaires audio des producteurs
- Compilation de scènes inédites ou rallongées (14')
- Module sur les tortures de la saga (14')
- Compilation de clips vidéo
- 4 paires de lunettes anaglyphes fournies


Commentaire
Rien de remarquable, si c'est le côté décontracté des deux pistes de commentaires audio...
Note bonus : 2/6
Image
Attention, il s'agit de 3D anaglyphe. Il faut donc s'accrocher et supporter cette colorimétrie fadasse et toutes ces approximations au niveau de la définition et du relief. En 2D, le rendu à l'écran n'est guère plus flatteur, la faute à une photographie tristounette, à des couleurs pâteuses et à une mise en scène digne d'une série Z. Le genre de film qu'on subit plus qu'autre chose...
Top image : 21' (la scène du garage... Beurk !)
Note image : 4/6
Son
Le designer sonore a eu la main lourde sur les effets arrière. Les deux pistes en font des tonnes et des tonnes. Et cette surenchère finit par être assommante. Ça crie, ça hurle, ça pleure et ça supplie, pendant que les hélices, les scies, les tronçonneuses, les moteurs de voiture et les autres instruments de torture, tournent à plein régime. Dans le genre balourd et sans subtilité, on ne fait pas mieux.
Top son : aucun
Note son : 4/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
01/11/20 Journal intime
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lucas Belvaux - 38 témoins
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
lucas-belvaux
eric-rochant
ken-follett
damian-lewis
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011