La meute

Année : 2010
Réalisateur : Franck Richard
Interprètes : Yolande Moreau, Émilie Dequenne, Benjamin Biolay, Philippe Nahon
Éditeur : Pathé
DVD : DVD-9, 80', zone 2
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 02/03/11
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
4,70 €
Seule dans sa voiture au milieu de la France profonde, Charlotte (Émilie Dequenne, Rosetta), cliché ambulant de la jeune paumée et version pauvre de Lisbeth Salander de Millénium, prend en auto‑stop Max (Benjamin Biolay). Petite pause dans une buvette aussi engageante que la station essence de Massacre à la tronçonneuse (le modèle constant du film) et tenue par Yolande Moreau, qui incarne ici une marâtre située dans la droite ligne de cette femme pataude et inculte qu’elle jouait déjà avec les Deschiens. Max part aux toilettes et disparaît mystérieusement. Charlotte part alors à sa recherche sans imaginer le cauchemar qui l’attend.

Que dire de cet énième film de genre français qui, après Frontières, Sheitan and Co, transpose sans talent l’univers du survival américain ? Les acteurs sont pitoyables, le scénario cousu de fil blanc, les mutants rednecks ressemblent à de pâles copies des monstres de The Descent, l’incapacité à exploiter une mythologie française toujours aussi flagrante, et la mise en scène jamais inspirée. Un film à rajouter au cimetière déjà bien rempli du film de genre « à la française ».
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 28/04/11
Liste des bonus
- Making of (24')
- Bande-annonce
- Album photos


Commentaire
On passera bien volontiers sur les bonus tant le film pèse déjà sur notre estomac. Cela dit, le making of est presque plus passionnant que le film lui‑même… Et il est toujours impressionnant de constater l'écart intersidéral entre les intentions de départ et le résultat final.
Note bonus : 1/6
Image
Du glauque, du poisseux, du crasseux, du noir, du rouge, de la bave et toutes sortes d'autres choses que l'on distingue plus ou moins bien selon les séquences. Rien de mémorable de toute façon. Techniquement, ça tient la route, mais esthétiquement parlant (ambiance monochrome et éclairage minimum), c'est tellement attendu…
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Avouons que le travail sonore et l'ambiance sont plutôt réussis, avec leur lot de bruitages et de détails correctement spatialisés à l'arrière. Le reste du temps, c'est l'avant de la scène qui récolte la plupart des informations, mais la bande-son utilisée avec parcimonie sait aussi se montrer efficace. Même la stéréo fait le job.
Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
26/01/22 Stillwater
26/01/22 Dune
01/02/22 Tralala
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Joel Schumacher - Phone Game
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
joel-schumacher
tom-selleck
damian-lewis
lucky-mckee
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser