Cold Prey 3

Fritt vilt III
Année : 2010
Réalisateur : Mikkel Braenne Sandemose
Interprètes : Ida Marie Bakkerud, Kim S. Falck-Jorgensen, Pal Stokka, Julie Rusti, Arthur Berning, Sturla Rui
Éditeur : StudioCanal
DVD : DVD-9, 93', zone 2
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 21/06/11
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Norvégien Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français (imposé sur la VO)
Amazon
9,99 €
Troisième opus d’une saga d’épouvante norvégienne (cliquez ici pour le test des deux premiers opus), Cold Prey 3 se focalise sur le passé du tueur et les origines du Mal. Très rapidement, le prequel bascule dans les schémas classiques du slasher de base, soit l’espace norvégien (à la limite de la carte postale promotionnelle), source d’enclavement et de déstabilisation, et l’irruption d’une bande d’adolescents végétatifs à souhait et facilement « trucidables ».

En perte totale d’inventivité, le film parvient même à nous faire regretter le côté, certes minimaliste, mais beaucoup plus radical des précédents opus. Par ailleurs, on repère les influences du réalisateur Mikkel Braenne Sandemose, calquées sur les tueurs qui marquèrent le slasher movie de leur sceau sanguinaire. Notre meurtrier des bois encapuché est bien évidemment invincible et muet, et rend hommage autant à Jason Voorhees (Vendredi 13, Sean S. Cunningham) qu'à Michael Myers (Halloween, John Carpenter). Mais, contrairement à eux, il ne pourra prétendre à la postérité.
Carole Lépinay - Publié le 05/07/11
Liste des bonus
- Bandes-annonces (7')


Commentaire
Nous n'attendions rien de plus.
Note bonus : 0/6
Image
Contrairement à ce que l'on pouvait craindre, l'ambiance glauque et terreuse du film (même les nuages sont verts) n'entrave en rien la lisibilité de l'image. Avec son taux de compression minimum, elle parvient à fournir un rendu hautement glacial, et surtout très stable. Pas de gros soucis donc à l'horizon, et même une certaine application qu'il convient de noter. Tout comme les noirs supra‑corsés, mais cela est ici plutôt bénéfique.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Même travail soigné côté son avec une tension qui monte crescendo et tout un tas de petits bruitages (sur toutes les enceintes, surround comprises) qui participent pleinement à l'atmosphère tendue du film. Cris, nature grouillante, éléments déchaînés (torrent, pluie, neige), on a droit à la parfaite petite panoplie. Même le caisson affirme sa présence. Rien de grandiose, mais du sécurisé à 100%.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 20/08/19 Tandem saison 1
DVD 20/08/19 Meutres à…
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Ken Follett - Un monde sans fin
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
ken-follett
tom-selleck
tatiana-maslany
florent-siri
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011