Sanctum

Année : 2011
Réalisateur : Alister Grierson
Interprètes : Richard Roxburgh, Ioan Gruffudd, Rhys Wakefield, Alice Parkinson, Dan Wyllie, Christopher Baker
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
DVD : DVD-9, 105', zone 2
Genre : aventures, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 23/06/11
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
7,32 €
Une équipe de plongeurs‑spéléologues expérimentés se lance dans l'exploration périlleuse d'un immense réseau de cavernes sous‑marines dans lesquelles l'homme n'a jamais mis les pieds, situé dans le Pacifique Sud. Mais une tempête va faire monter le niveau de l'eau et les emprisonner dans les entrailles de la terre.

James Cameron par‑ci, James Cameron par‑là... Vous avez sans doute entendu parler du réalisateur d'Avatar à toutes les sauces à propos de Sanctum, puisque JC en est le producteur exécutif, et a prêté ses caméras 3D pour le tournage du film. Dans les faits, on comprend l'attachement du cinéaste au projet, lui qui est féru d'explorations sous‑marines. Toutefois, on est très loin de retrouver la qualité d'écriture et de mise en scène du bonhomme ici…

Soyons francs, le seul intérêt de Sanctum est sa sortie cinéma 3D (Blu-Ray 3D également disponible). Pour le reste, la mise en scène ressemble parfois à celle d'une production sans le sou pour le câble US, les acteurs sont majoritairement mauvais comme des cochons (à l'exception de Richard Roxburgh, impeccable dans son rôle de baroudeur impitoyable), et les personnages sont écrits à la truelle, avec notamment une relation père/fils conflictuelle bardée de séquences pompières et de symboles lourdaux.

Ajoutons à cela une photographie souterraine et sous‑marine totalement inepte (une minuscule lampe‑torche éclaire une caverne comme une rangée de spots de stade de foot), et vous obtenez une simple bande démo pour les capacités 3D des caméras de Cameron, mais en aucun cas un bon film.
Laurent Duroche - Publié le 23/08/11
Liste des bonus
- Commentaire audio (105')
- Sanctum, l'histoire vraie (46')
- Scènes coupées (9')
- Bande-annonce (2')


Commentaire
Une interactivité complète, durant laquelle James Cameron donne de sa personne. Le making of Sanctum, l'histoire vraie offre quelques images du tournage et de nombreux propos (assez promotionnels), mais sa durée est artificiellement rallongée par de « tr))ès » longs extraits du film.
Note bonus : 3/6
Image
Le spectateur pouvait s'attendre à un traitement idéal du piqué et de la définition pour une production homologuée James Cameron. Las, dès que la caméra passe la seconde, on constate quelques soucis de fluidité et une résolution lunatique selon le cadre (de jour, les grands axes ne font pas toujours bonne impression). Sanctum sait heureusement se rattraper au niveau des contrastes, notamment avec des dégradés de noirs au top pour y voir clair... en dépit des conditions de tournage.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Les deux pistes 5.1 redoublent d'efforts pour donner l'illusion aux spectateurs d'être coincés dans les bas‑fonds, alors qu'ils n'ont pas bougé de leur salon. Et ça marche ! On en oublierait presque la tristesse des doublages français, ou encore des voix anglaises jouant un peu trop sur les basses. Enfin, on décernera une mention spéciale aux Surrounds qui, en favorisant les bruits sourds d'une plongée en apnée et le moindre petit bruitage d'ambiance, font preuve d'une once de subtilité. Un constat rare ces derniers temps.
Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
bryan-cranston
martin-scorsese
lucy-lawless
kyan-khojandi
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011