NCIS Los Angeles saison 2

Année : 2010
Créateur : Shane Brennan
Interprètes : Chris O'Donnell, Daniela Rush, Barrett Foa
Éditeur : Paramount
DVD : 6 DVD-9, 24 x 42', zone 2
Genre : série policière, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 14/03/12
Prix ind. : 39,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 2.0
Espagnol Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français, anglais pour malentendants, espagnol, hollandais, danois, finnois, norvégien, suédois
Amazon
35,74 €
Déclinaison de NCIS enquêtes spéciales, NCIS Los Angeles prouve que le concept du duo de flics commence gravement à s'user, du moins vu sous cet angle‑là.

Cette saison 2 est pourtant mouvementée, tous les protagonistes ayant de sérieux problèmes à régler. Hanté par son passé, Callen (Chris O’Donnell) enquête sur ses origines tandis que Sam (LL Cool J) n’arrive toujours pas à se remettre de la mort de Moe…

Et l'on se demande bien comment, aux États‑Unis, cette seconde saison a réussi l'exploit de faire un tabac, avec une moyenne de 16 millions de téléspectateurs. Les deux personnages principaux sont caricaturaux au possible, les enquêtes n'ont ni queue ni tête, la photographie est atroce (c'est visiblement une fournaise pas possible Los Angeles), et ne parlons pas du montage et de la mise en scène, coulés dans le moule « clip vidéo » de MTV.

Alors nos deux héros ont beau se démener pour retrouver des têtes nucléaires et infiltrer de dangereux trafiquants, on se fiche éperdument de leur sort dès la scène d'ouverture de cette saison 2. Une série pachydermique à visionner les soirs de grosse fatigue pour être certain de s'endormir vite.
Jean-François Lefèvre - Publié le 30/03/12
Liste des bonus
- Lecture collégiale du script de l'épisode 9 (27')
- Sujet sur la photo de la série (9')
- Module sur les contraintes de tournage en extérieur (11')
- Zoom sur le passé des différents personnages de la série (25')
- Portrait de Hetty (16')


Commentaire
Ça l'air bien rempli de prime abord, mais finalement, c'est assez creux.
Note bonus : 2/6
Image
Une image assez laide, lisse et bizarrement colorée, qui ne mérite pas qu'on s'attarde sur elle et encore moins qu'on fasse tourner le vidéoprojecteur. D'autant que la définition est insuffisante et les contrastes trop doux.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Seule la VO est en 5.1. Mais bon, vu la piètre qualité du mixage, il ne sera pas trop difficile de se rabattre sur la piste française Dolby Digital 2.0. Dans les deux cas, c'est terne, sans relief et sans réel impact.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Martin Scorsese - Boardwalk Empire saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
martin-scorsese
damian-lewis
fabrice-gobert
tom-selleck
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser