Fort invincible

Only the Valiant
Année : 1951
Réalisateur : Gordon Douglas
Interprètes : Gregory Peck, Ward Bond, Lon Chaney Jr
Éditeur : Artus Film
DVD : DVD-9, 101', zone 2
Genre : western, N&B
Interdiction : tous publics
Sortie : 21/03/12
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.37
SD 576i (Mpeg2)
4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
14,19 €
Cinéaste tout terrain du Hollywood des années 40 à 60, capable de passer du film de SF (Les monstres attaquent la ville) au polar réaliste (Appelez‑moi Mr Tibbs), Gordon Douglas signe avec Fort invincible, en 1951, un western solide qui vaut autant pour l’interprétation de Gregory Peck qu’au contexte, celui des guerres indiennes.

Peck, qui incarne le capitaine Lance, charge le lieutenant Holloway d’escorter le chef apache Tucsos. Mais la mission échoue et Holloway meurt. Situé en plein cœur des plaines arides du Nouveau‑Mexique, Fort invincible décrit ainsi le parcours d’un homme coincé entre deux factions ennemies : d’un côté, les Indiens, dirigés par un chef impavide et sanguinaire, et de l’autre, sa propre compagnie, qui l’accuse d’avoir envoyé l’un de ses hommes à l’abattoir.

Le fort invincible du titre constitue le lieu central de l’action, à la fois refuge et prison d’une poignée d’individus assoiffés de vengeance. Dans le genre (on pense à Fort Alamo bien sûr, mais aussi au Massacre de Fort Apache que Ford a réalisé trois ans plus tôt), le film de Gordon Douglas tient bien sa place dans ce sous‑genre typique du western que fut le film de siège. Une petite pépite à redécouvrir.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 09/04/12
Liste des bonus
- Présentation du film par Eddy Moine (33')
- Diaporama
- Bande-annonce


Commentaire
Sur le fond la présentation d'Eddy Moine est intéressante, sur la forme, beaucoup moins.
Note bonus : 2/6
Image
Voilà une copie N&B qui fait logiquement son âge, à la définition faiblarde et parcourue par d'innombrables défauts et traces d'usure. On s'y attendait.
Top image : aucun
Note image : 2/6
Son
La VF mono 2.0 est à la limite de l'audible. Acide et étriquée, elle restitue avec aigreur la bande originale et marmonne les dialogues. En VO 2.0, le rendu est bien plus net, moins agressif et beaucoup plus agréable sur la durée.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Poppy Montgomery - Unforgettable saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
poppy-montgomery
bryan-cranston
nic-pizzolatto
mathieu-amalric
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser