Lili Marleen

Année : 1981
Réalisateur : Rainer Werner Fassbinder
Interprètes : Hanna Schygulla, Giancarlo Giannini, Mel Ferrer, Karl-Heinz von Hassel
Éditeur : Carlotta
DVD : DVD-9, 115', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/04/12
Prix ind. : 14,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 1.0
Allemand/Anglais Dolby Digital 1.0
Sous-titres
Français
Amazon
9,97 €
Zurich, 1938. Willie (Hanna Schygulla), chanteuse de cabaret, est passionnément amoureuse de Robert (Giancarlo Giannini), un musicien d’origine juive, chargé d’aider ses compatriotes à fuir l’Allemagne. Cette liaison, loin d’être approuvée par le père de celui‑ci, est brutalement interrompue lorsque, à l’issue d’un contrôle à la frontière, la jeune femme est contrainte de rester sur le territoire allemand.

Lili Marleen, du nom d’une chanson sans succès enregistrée avant la guerre, offre à Willie la consécration sous le régime nazi, au point de devenir l’hymne des soldats envoyés au front. Sa carrière fulgurante n’efface pas pour autant ses sentiments pour Robert, marié contre son gré de son côté.

Film de commande, peu goûté par Fassbinder lui‑même, Lili Marleen joue la carte de l’ambiguïté avec son héroïne aryenne, propulsée sur le devant d’une scène figée dans un décor d’apparat et flanquée d’un éclairage clinquant. La chanson, forte d’une empreinte nostalgique, finit par ressembler à une ritournelle entêtée. D’ailleurs, elle tourne en boucle dans la cellule de Robert, capturé par les Allemands. La voix de sa bien‑aimée devient alors un instrument de torture.

L’hymne, qui se veut impartial, rassemble les troupes et scinde l’opinion de l’élite : certains hauts gradés ne l’approuvent pas, à la différence d’Hitler, qui l’adore. Mais Fassbinder (cinéaste germanique de surcroît) évite la vague « nazi‑rétro » qui le guette. On devine sa matrice, soit Les damnés de Luchino Visconti (1969). La mise en abyme opère et lâche dans une arène figée, flamboyante mais mortifère, des personnages désincarnés.

Qu’il s’agisse de manipulation insidieuse ou de passivité, le couple impossible devient objet malléable à souhait. D’un côté comme de l’autre, l’Histoire édicte ses règles de tranchées. Willie ne finit‑elle pas par trouver un prétexte ambigu à sa collaboration au détriment de Robert ? « Je suis de ton côté. Aussi longtemps que je vivrai, je serai toujours de ton côté. Mais quand on veut survivre, on ne peut pas toujours choisir de vivre comme on veut ». Et Robert, à son tour, ne choisit‑il pas le carcan familial et l’ovation du public, au lieu de rejoindre son amour au terme du film ? Comme si ce dernier appartenait déjà au temps révolu et pourtant si proche de la guerre. Une merveille.
Carole Lépinay - Publié le 28/08/12
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire
RAS. C'est rare chez l'éditeur Carlotta…
Note bonus : 0/6
Image
Issue d'un master restauré, l'image n'est pourtant pas de toute première fraîcheur. La définition se montre hasardeuse et les contrastes poussifs. Cela dit, le résultat n'est pas mauvais. L'ambiance rétro et les couleurs sont même plutôt agréables.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Encore des doublages à côté de la plaque en VF. Le calage n'est pas précis et l'intégration aux ambiances laisse à désirer. Préférez donc la version originale, bien plus agréable à écouter.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Stefano Sollima - Gomorra saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
stefano-sollima
poppy-montgomery
pascal-laugier-et-louis-thevenon
lucy-lawless
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser