Au galop

Année : 2012
Réalisateur : Louis-Do de Lencquesaing
Interprètes : Louis-Do de Lencquesaing, Valentina Cervi, Marthe Keller, Alice de Lencquesaing, Laurent Capelluto, Xavier Beauvois
Éditeur : Pyramide Vidéo
DVD : DVD-9, 92', zone 2
Genre : comédie dramatique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 06/03/13
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français pour malentendants, anglais
Amazon
17,99 €
Un écrivain s’éprend de l’assistante de son éditeur. Elle est mariée et mère de famille, lui est divorcée et père d’une adolescente. La mort de son père va brusquement précipiter les choses.

L’omnipotence n’est pas toujours un gage de qualité. De l'écriture du scénario à la gestion de la mise en scène, en passant par l'interprétation du rôle principal, Louis‑Do de Lencquesaing est ici multitâche. Difficile donc, d’éviter l’écueil du projet narcissique et contre‑productif.

La réalisation, digne d’un téléfilm, se contente de tâter les intérieurs cossus des appartements parisiens, dans lesquels quelques bourgeois de la rive gauche fêtent un anniversaire, couchent ensemble, trompent leur conjoint et s’apitoient sur l’aisance déconcertante de leur existence.

L’intrusion du petit ami de Camille (la fille de Lencquesaing, à l’écran comme à la vie, à peine surprenant) aurait pu apporter une certaine fraîcheur à ce psychodrame auto‑centré, mais elle souligne plutôt le cliché populiste de l’égalité des chances (un Noir et joueur de foot de surcroît peut sortir avec une fille de bonne famille !). Idem pour le mari trompé d’Ada, qui précise qu’il est dans le yaourt lors d’une conversation avec le romancier narcissique. Autant de stigmatisations qui plaquent le microcosme du romancier à son snobisme petit‑bourgeois.

Difficile, d’autre part, d’aborder l’universalité de l’amour dans ce genre de cas, outre sa dimension transgénérationnelle (revendiquée par le père et la fille), révélateur d’une magouille de famille. Un pétard mouillé.
Carole Lépinay - Publié le 02/05/13
Liste des bonus
- Trois courts métrages du réalisateur (Même pas en rêve, Première séanceMécréant)
- Bandes-annonces


Commentaire
Si le cœur vous en dit… Nous ? Non merci.
Note bonus : 1/6
Image
Une image télévisuelle sans grâce et sans grande précision avec pas mal d'aplats dans les basses lumières et des contrastes mollassons. Désespérément terne.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Le mixage 5.1 est tout aussi plat que l'image et n'offre ni matière, ni nuance. Une fadeur étonnante alors qu'il y avait, dans le récit, pas mal d'ambiances urbaines et de séquences musicales à spatialiser. Autant se contenter de la version stéréo.
Top son : aucun
Note son : 3/6


Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 3 heures
260€ 300€
il y a 1 jour
130€ 150€
il y a 1 jour
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
bryan-cranston
fabrice-gobert
victor-matsuda
lucas-belvaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser