La planète des vampires

Terrore nello spazio
Année : 1965
Réalisateur : Mario Bava
Interprètes : Barry Sullivan, Norma Bengell, Angel Aranda
Éditeur : Artus Films
DVD : DVD-5, 89', zone 2
Genre : science-fiction, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 06/05/14
Prix ind. : 16,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Italien Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
16,70 €
« Je force l’énergie photonique à transformer l’onde instant en courant induit », dit l’un des membres de l’équipage de cette Planète des vampires, film de SF pop et réjouissant réalisé par un maître du cinéma de genre italien en 1965, Mario Bava.

La planète des vampires est devenue, au fil des années, un objet de culte pour bon nombre de cinéphiles puisqu’il s’agit, avec It! the Terror from Beyond Space (une série Z de 1958), de l’une des matrices d’Alien. Si Ridley Scott n’a sans doute pas vu le film de Bava à l’époque où il débute le tournage de son film, nul doute que Dan O’Bannon, le scénariste, et Carlo Rambaldi, créateur des extraterrestres de La planète, le connaissaient bien.

La planète des vampires débute comme Alien, par la visite d’une planète inconnue par l’équipage d’un astronef. Mais une étrange force les attire. Plongés dans un sommeil inexplicable, les astronautes se réveillent et certains d’entre eux semblent possédés par une puissance criminelle.

Space opera fauché (15 000 dollars de budget) mais rattrapé par le génie et les trouvailles visuelles de Bava, La planète des vampires est une ode à l’artisanat inventif : couleurs psychédéliques, utilisation prodigieuse des miroirs et de la profondeur de champ pour créer l’illusion d’un monde immense, Bava fait avec peu des miracles et signe un film qui, sous des dehors un peu kitsch, creuse le sillon pessimiste et paranoïaque de ses futurs grands films (Opération peur, La baie sanglante, Six femmes pour l’assassin).

Une merveille du genre.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 18/07/14
Liste des bonus
- Alain Petit nous présente le film (27')
- Le Professeur Pierpoljakus nous explique les trucages (9')
- Diaporama photos


Commentaire
Deux sympathiques petits suppléments à voir avant le film (pour la présentation d'Alain Petit) et après (pour les trucages).
Note bonus : 3/6
Image
Contre toute attente, l'image est tout à fait probante. La définition est étonnamment bonne, les couleurs encore assez justes et la copie s'avère relativement propre. Un DVD qui tient plutôt bien la route.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Beaucoup plus calme que la VF, la piste italienne n'est pour autant pas la meilleure. Sur la VF, la musique tendue, les ambiances étranges et les doublages composent un ensemble très correct.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
23/06/21 Superdeep
30/06/21 Les chiens
30/06/21 Le mandat
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Eva Green - Camelot, la légende du roi Arthur saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
eva-green
sidse-babett-knudsen
lucky-mckee
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011