Discopath

Année : 2013
Réalisateur : Renaud Gauthier
Interprètes : Jérémie Earp-Lavergne, Sandrine Bisson, Ivan Fraud, Ingrid Falaise, Katherine Cleland, Mathieu Lepage
Éditeur : UFO Distribution
DVD : DVD-5, 78', zone 2
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/02/15
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
21,70 €
New York, 1976. Alors que le disco fait irruption dans les clubs branchés de New York, le jeune Duane Lewis (Jérémie Earp‑Lavergne) voit ses pulsions meurtrières augmenter rien qu’à l'écoute de cette musique. Après un premier meurtre, il s’exile à Montréal et mène une existence sans histoire en tant que technicien audio dans un pensionnat pour jeunes filles. Du moins jusqu’à ce que la chanson Stop ou encore de Plastic Bertrand ne le pousse à récidiver de plus belle…

Premier long métrage du Québécois touche‑à‑tout Renaud Gauthier (déjà réalisateur de clips, publicités et courts métrages, on lui doit également la création d’une websérie Inspectorbronco.com), Discopath a été conçu de façon totalement indépendante par le biais de la plateforme de financement touscoprod.

Ce slasher, dont la photographie hallucinante nous séduit d’emblée, recompose avec l’esthétique du Giallo et la violence diffuse contenue dans les films de John Carpenter ou Brian De Palma. Par ailleurs, l’origine du trauma de Lewis, envisagé à travers une séquence sacrément désopilante, précise la tonalité étrange du film.
Carole Lépinay - Publié le 07/04/15
Liste des bonus
- Tournage du film (24')
- Quatre titres issus de la bande originale en MP3 (via la partie DVD-Rom)
- Story‑board (via la partie DVD-Rom)


Commentaire
Un petit module sur le tournage et des bonus DVD-Rom (dont quatre titres de la BO), ce n'est pas grand‑chose, mais cela fait plaisir à voir et à écouter.
Note bonus : 2/6
Image
Voilà une image DVD très correcte qui propose un spectacle décapant. Et ce, même si les parties sombres ne sont pas très finement contrastées et détaillées. Les couleurs, la photo, l'ambiance, les costumes et les décors, tout nous ramène à l'âge d'or du disco.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la bande‑son envoie ! Et forcément, ce sont les rythmes disco qui sont mis en avant et restitués avec une emphase incroyable par cette piste 5.1. Tous les canaux sont utilisés sans discontinuer, les basses roulent, les ambiances urbaines jaillissent à l'avant et sur les côtés, et le résultat est vraiment surprenant. Notez que les scènes de tension sont particulièrement bien illustrées sur le plan acoustique.
Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
François-Charles Bideaux - directeur de la production des chaînes sport, groupe Canal+
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
francois-charles-bideaux
joel-schumacher
eric-rochant
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011