Le manoir de la terreur

Année : 1963
Réalisateur : Alberto De Martino
Interprètes : Ombretta Colli, Iran Eory, Helga Liné, Gérard Tichy, Leo Anchoriz, Vanni Materassi
Éditeur : Artus Films
DVD : DVD-9, 84', zone 2
Genre : horreur, N&B
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/03/15
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Italien Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Dans l’Angleterre victorienne, Emily Blackford (Ombretta Colli) retourne au château familial, en compagnie de ses deux amis dublinois. À son arrivée, elle apprend la récente disparition de son père et le changement étrange de personnel. Par ailleurs, le comportement distant de son frère et les manigances de la nouvelle gouvernante n’arrangent en rien l’atmosphère lugubre du château. En proie à des cauchemars de plus en plus terrifiants, Emily découvre que son père défunt est revenu d’entre les morts afin de perpétuer une sinistre prophétie.

Inspiré de la célèbre nouvelle fantastique d’Edgar Allan Poe, La chute de la maison Usher, Le manoir de la terreur, réalisé en 1963, rejoint le cycle fécond des productions italiennes consacrées au gothique et inaugurées en 1956 avec Les vampires de Riccardo Freda.

On y trouve ainsi les ingrédients constitutifs du genre, un château séculaire dont les murs recèlent une vénéneuse tradition familiale, doublés d’un huis clos anxiogène propice à la suspicion généralisée. Une petite réussite en matière de série B.
Carole Lépinay - Publié le 13/05/15
Liste des bonus
- Le monstre de Blancheville par Alain Petit (33')
- Diaporama d'affiches et de photos
- Bandes-annonces


Commentaire
Alain Petit nous éclaire sur la place du film dans le cinéma gothique italien et c'est de nouveau très intéressant.
Note bonus : 4/6
Image
Vieux châteaux, ruines lugubres, brouillard persistant, apparition fantomatique, domestiques inquiétants, atmosphère pesante, visions cauchemardesques, etc., on retrouve dans ce film l'imagerie typique du cinéma gothique transalpin. Et le noir et blanc, de bonne qualité sur une copie relativement propre, contribue à renforcer cette impression de malaise.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
De bons doublages français, une ambiance musicale efficace et des bruitages horrifiques agressifs, la VF fait tout ce qu'elle peut pour impressionner. La version italienne est un peu moins criarde, mais tout aussi inquiétante.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
27/10/21 Pandora
27/10/21 Le cheick
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Eva Green - Camelot, la légende du roi Arthur saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
eva-green
lars-lundstrom
tara-reid
jesse-tyler-ferguson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser