Papa Was Not a Rolling Stone

Année : 2014
Réalisateur : Sylvie Ohayon
Interprètes : Doria Achour, Aure Atika, Marc Lavoine, Soumaye Bocoum, Rabah Naït Oufella, Sylvie Testud
Éditeur : Pathé
DVD : DVD-9, 95', zone 2
Genre : comédie dramatique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 19/03/15
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Dans les années 80, Stéphanie grandit dans une cité de la Courneuve auprès d'une mère en mal de sa jeunesse et d'un beau‑père brutal. Grâce à sa passion pour les livres et la danse, grâce aussi à l'amitié de sa meilleure amie Fatima, Stéphanie décide de s'en sortir et de mener la vie qu'elle a rêvée.

C'est un film qu'on aurait aimé adorer. Un message de fraternité, d'espoir, une ode aux femmes, à leur courage et leur ténacité. Malheureusement, la trop grande proximité de la réalisatrice Sylvie Ohayon avec son sujet ‑le film raconte des souvenirs personnels encore très éprouvants, comme le montre le making of‑ la limite considérablement. Malgré un bon vouloir et une indiscutable énergie, la réalisatrice peine à sortir du registre de la démonstration, parfois même de la caricature (le beau-père de Stéphanie, contre‑emploi raté de Marc Lavoine).

En dépit de ces touchantes limites et d'une allure de conte un peu convenu, le film tient pourtant la route et arrive à destination grâce à un beau trio d'actrices. Doria Achour (Stéphanie), superbe de colère, de tristesse et d'espoirs retenus, apporte un mélange magique de légèreté et de gravité à son personnage. On tient là une actrice à suivre qui comptera dans le cinéma français dans les années à venir. Soumaye Bocoum, qui incarne Fatima, la meilleure amie de Stéphanie, révèle quant à elle un potentiel comique assez irrésistible : la jeune femme est, certes, servie par des dialogues et des répliques très drôles, mais rien n'aurait été possible sans un naturel et une sincérité inimitables.

On est enfin agréablement surpris par la partition subtile proposée par Aure Atika : son personnage de mère immature, que l'on croit juste esquissé dans le premier tiers du film, prend de l'épaisseur et des reliefs riches en émotion par la suite.
Paco Altura - Publié le 22/05/15
Liste des bonus
- Making of (54')


Commentaire
Un making of généreux et bien conçu sur la genèse et la réalisation du film, inspiré d'un livre autobiographique de Sylvie Ohayon. Sylvie Ohayon ne se protège derrière aucune langue de bois, évoque ses débuts en tant que réalisatrice et comment elle a été aidée au scénario et à la direction de film.

Des instantanés lors du tournage permettent de mieux prendre conscience de la charge émotionnelle démente de certaines scènes pour Sylvie Ohayon. On peut aussi voir « en vrai » certaines personnes réelles dépeintes dans le film (la grand‑mère de la réalisatrice). Roboratif sans être indigeste, un bonus indispensable et émouvant sur une première tentative de cinéma.
Note bonus : 4/6
Image
Une image sans apprêts ‑hormis les dernières scènes‑ mais dotée d'une colorimétrie agréable. Beaucoup de séquences paraissent légèrement nimbées d'un surcroît de lumière, une sorte de petit halo qui renforce agréablement la sensation d'explorer des souvenirs. L'encodage est, lui, bien carré.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Des pistes sonores correctement réalisées mais sans grand relief. Sans surprise, le 5.1 diffuse des infos sonores utiles à l'immersion (ambiance de la cité notamment), tandis que le 2.0 reste centré sur les dialogues.
Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
BLU 28/03/19 Wild Bill
DVD 28/03/19 Wild Bill
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Tom Selleck - Blue Bloods
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
tom-selleck
damian-lewis
sarah-jessica-parker
sidse-babett-knudsen
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011