Murder saison 1

How to Get Away with Murder
Année : 2015
Créateurs : Peter Nowalk, Shonda Rhimes
Interprètes : Viola Davis, Billy Brown, Alfred Enoch, Karla Souza, Jack Falahee, Katie Findlay, Aja Naomi King
Éditeur : WDSHE
DVD : 4 DVD-9, 15 x 42', zone 2
Genre : thriller judiciaire, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 27/11/15
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Allemand Dolby Digital 2.0
Italien Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais pour malentendants, allemand, italien
Amazon
22,99 €
Après Grey’s Anatomy, Private Practice et Scandal, voici How to Get Away with Murder (« comment s’en sortir après un meurtre »), la nouvelle série produite par Shonda Rimes, un thriller judiciaire de haute volée. Attention, pour sa sortie française, le voici renommé plus brièvement Murder.

Annalise Keating (Viola Davis, aperçue dans Hacker, le dernier long métrage de Michael Mann) est une brillante avocate de la défense et un professeur de droit passionné. Son job : tout faire, tout oser, tout tenter pour obtenir coûte que coûte la relaxe de ses clients. Elle est secondée dans son travail par un groupe d’étudiants, aussi fascinés que terrorisés par ses méthodes radicales et sa forte personnalité.

Construite sous forme de judicieux flashbacks (c'est Peter Nowalk, le scénariste attitré de Shonda Rhyme, qui a pensé cette mécanique parfaitement huilée), la saison s'ouvre sur les étudiants paniqués dans les bois en pleine nuit. À côté d'eux, un étrange tapis roulé…

En dépit d’un thème mille fois exploité depuis des décennies dans les séries américaines, Shonda Rhyme parvient à dépoussiérer le genre en lui donnant un nouveau souffle salvateur. S’il y a bien un aspect judiciaire dans la série, elle s’arrange à chaque fois pour que le téléspectateur s’interroge sur la véracité de ce qu’il voit : Annalise est‑elle bien ce qu’elle prétend être ? Ment‑elle ? Est‑elle prête à tout pour arriver à ses fins ? Les questions s'enchaînement sur fond de rebondissements à gogo.

Soutenu par des comédiens parfaitement choisis (Viola Davis fait des prouesses, alternant droiture et émotion), un montage ultra‑rythmé et des scénarios singulièrement malins et très sexy aux entournures, chaque épisode de cette première saison est une montée en puissance constante et haute en suspense.

À l’instar des téléspectateurs et des critiques US, qui ont fait de cette première saison le plus gros succès public et critique de l’année passée, on est immédiatement accroc !
Cédric Melon - Publié le 02/12/15
Liste des bonus
- Making of (14')
- Scènes coupées (6')
- Bêtisier (3')
- Clip Bye Felicia par Asher Millstone (3')


Commentaire
Tout le casting passe face caméra pour son petit mot dans le making of, tandis qu'Asher Millstone (un des étudiants de la série) la joue rappeur avec un clip humoristique. Bref, pas grand‑chose de créatif. On reste dans la promo pure.
Note bonus : 2/6
Image
De nombreuses scènes de nuit qui ressortent parfaitement sur cette copie DVD, à qui il ne manque pas grand‑chose pour faire un carton plein. On n'ose imaginer ce qu'aurait donné la HD sur ce titre… Quoi qu'il en soit, tout est nickel ici, précis à souhait et volontairement haut de gamme.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Entre thriller noir et prétoire, on alterne les joutes verbales et les passages plus intimes, mais toujours rythmés par la musique. Pas une seconde de répit : moderne, enlevé et plutôt bien spatialisé en 5.1, avec des effets droite/gauche parfaitement audibles. Attention, voix bien mieux intégrées en VO, plus collées en VF, sans parler du soufflet qui retombe en stéréo.
Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
INTERVIEWS
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
pascal-laugier-et-louis-thevenon
sidse-babett-knudsen
lucky-mckee
fabrice-gobert
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011