Low Down

Année : 2014
Réalisateur : Jeff Preiss
Interprètes : John Hawkes, Elle Fanning, Glenn Close, Peter Dinklage, Flea, Lena Headey
Éditeur : Universal
DVD : DVD-9, 110', zone 2
Genre : biopic, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/11/15
Prix ind. : 12,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, allemand, espagnol, italien, danois, néerlandais, finnois, norvégien, portugais, suédois, turc
Amazon
10 €
Dans ses mémoires Low Down : jazz, came et autres contes de la princesse be‑bop, Amy Jo Albany raconte l’itinéraire sinueux de son père, pionnier du be‑bop talentueux mais dévasté par l’alcool et sa dépendance à l’héroïne. Le biopic de Jeff Preiss qu’elle co‑scénarise également raconte ainsi un chemin de croix partagé.

Élevée à moitié par le pianiste (John Hawkes, formidable) aimant mais accro à l’héroïne, Amy Jo (Elle Fanning) est une ado ballotée entre la chambre d’un hôtel miteux de Hollywood et le foyer reposant de sa grand‑mère (Glenn Close). Bien sûr, c’est elle la première grande fan de Joe. Elle assiste à ses prestations jusque dans les bouges sordides et le regarde, impuissante, s’enfoncer dans la spirale de l’addiction. En 1988, le symbole écorché de la Beat Generation, compagnon de Charlie Parker, mourut « le corps ravagé par un demi‑siècle de dépendances et de tristesse».

Sa petite princesse, comme il la surnommait, aura survécu à cette époque de tumultes et d’abandon, sa blondeur ingénue, sa foi en la musique et son père adulé arrivent comme un ultime réflexe de survie face à la toxicomanie qui gangrène le milieu du jazz.

« Souvent, je songeais que mon père était né de la musique, une mélodie entêtée qui prit la forme d’un homme ». Amy Jo écrit à la gloire d'Albany, une légende consumée. Et puisque l’un ne va pas sans l’autre, un musicien autodestructeur mais bourré de talent. Quel film !
Carole Lépinay - Publié le 15/03/16
Liste des bonus
- Making of (18')


Commentaire
Un vrai film capté dans les coulisses du tournage, un peu n'importe comment mais captant par bribes l'ambiance de tournage, les côtés plus techniques ou les moments de relâche avec l'équipe. Amy Jo est souvent accompagnée de ses filles pour la soutenir dans ce retour au pays des souvenirs, pas franchement heureux. À noter, le film a mis dix ans à se monter…
Note bonus : 3/6
Image
Les années 70 sont parfaitement suggérées par ce tournage 16 mm économe en lumières artificielles (certaines scènes sombres ou de nuit sont logiquement très peu lisibles), volontiers sépia jaune/caramel et doté d'une bonne dose de grain (voire de fourmillements, impliquant parfois une perte de définition). Tout cela est totalement volontaire. Le cadrage à l'épaule finit d'apporter la petite touche de déséquilibre recherchée.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Malgré le thème du film, une scène sonore essentiellement frontale qui ne s'anime sur les surrounds que lors des passages purement musicaux. Le reste du temps, la partition jazzy se fait discrète et priorité est donnée aux dialogues. En VF : de bons doublages et un rendu qui peut paraître flatteur mais plus de déséquilibre au final.
Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
DVD 20/08/19 Tandem saison 1
DVD 20/08/19 Meutres à…
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
INTERVIEWS
Sarah Jessica Parker - Divorce saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
sarah-jessica-parker
kevin-bacon
gillian-anderson
joel-schumacher
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011