Fatima

Année : 2015
Réalisateur : Philippe Faucon
Interprètes : Sonia Zeroual, Zita Hanrot, Kenza Noah Aïche, Chawki Amari, Dalila Bencherif, Édith Saulnier
Éditeur : Pyramide Vidéo
DVD : DVD-9, 75', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 01/03/16
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour malentendants
Amazon
19,99 €
Fatima (Soria Zeroual), mère célibataire, est femme de ménage. Soucieuse d’offrir un meilleur avenir à ses filles de 15 et 18 ans, Souad (Kenza Noah Aïche) et Nesrine (Zita Hanrot), elle travaille sans relâche, même à des horaires décalés. Un jour, Fatima chute dans un escalier. Elle profite alors de sa convalescence pour écrire dans sa langue natale ce qu’elle ressent pour ses enfants.

Inspiré librement du roman autobiographique Prière à la lune de Fatima Elayoubi, le huitième long métrage de Philippe Faucon (La désintégration, Dans la vie, Samia) brosse le portrait sensible d’une immigrée maghrébine pour qui le labeur acharné représente certes une volonté d’intégration, mais surtout un moyen d’exprimer son amour pour ses filles.

Nesrine et Souad, ou le jour et la nuit… L’aînée, reconnaissante et solidaire, persévère en première année de médecine, pendant que sa sœur glande sur les bancs du collège, répond aux professeurs et insulte sa mère à coups de « cave », « torchon » et autres qualificatifs méprisants. Fatima ne maîtrise pas correctement le français mais le comprend et encaisse avec résilience.

Les dialogues de Fatima pourraient bien laisser le spectateur démuni face à la barrière de la langue (les filles s’adressent spontanément à leur mère en arabe et français), or le choix délibéré de l’absence de sous-titrage renforce notre proximité avec la mère de famille. Comme elle, nous attendons les retours (donc la traduction) de ses filles, des échanges mixtes qui révèlent la double identité linguistique (et culturelle) dont elles sont issues.

Au plus près de ses personnages, Faucon envisage les gestes (une scène touchante de massage, une main tendue, une étreinte complice) comme un moyen de résistance, sait capter en toute discrétion l’héroïsme ordinaire dans les regards pudiques d’une population invisible, celle dont les nuits sont courtes et les matins débutent à 6 heures, celle qui ne rechigne jamais à la tâche.

Enfin, vendredi dernier, Fatima passa de l’ombre à la lumière, et remporta trois César, dont celui du Meilleur film. Une triple récompense franchement méritée.
Carole Lépinay - Publié le 02/03/16
Liste des bonus
- Court métrage : Making off de Philippe Faucon (2009) (22')
- Essais casting des trois comédiennes (12')
- Fatima à Cannes (2')
- Bande-annonce


Commentaire
Carton plein pour ces trois bonus qui sortent des sentiers battus. Dans son long entretien, Philippe Faucon revient notamment sur les origines de son film : alors qu'il préparait La désintégration, il ressentit le besoin d'un film lumineux, résolument positif.

À ne pas louper, l'excellent court métrage Making off réalisé dans le cadre d'un travail avec des étudiants. On suit ainsi le tournage jubilatoire d'un premier court métrage d'une bande d'étudiants en cinéma. Impossible, pour tous ceux qui sont passés par là (dont certains membres de la rédaction), de ne pas se reconnaître.

Enfin, un mot sur les trois comédiennes dont on découvre ici les essais. Si Sonia Zeroual, non professionnelle, n'aspire pas forcément à faire carrière, ses deux filles à l'écran, Zita Hanrot (Meilleur espoir féminin 2016) et Kenza Noah Aïche, ont déjà un jeu solide. Deux trajectoires à suivre.
Note bonus : 4/6
Image
Une photographie qui ne marquera pas la rétine, très vidéo, plate, presque austère et volontairement sans artifice, mais à laquelle on finit par s'habituer, happé par le quotidien de cette mère courage.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Bonne surprise côté son avec une scène Surround très active, gonflée aux bruits d'ambiance. Une belle mise en valeur du quotidien en 5.1 comme en stéréo. Le caisson, par contre, reste au repos.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 28/08/19 Royal Corgi
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Florent Siri - Otage
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
florent-siri
kevin-bacon
eric-rochant
maggie-q
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011