Fantasia

Année : 2014
Réalisateur : Chao Wang
Interprètes : Jian RenZi, Hu RuiJie, Su Su, Zhang Xu
Éditeur : Blaq Out
DVD : DVD-5, 82', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 15/02/16
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Chinois Dolby Digital 5.1
Chinois Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
14,99 €
Ouvrier dans une petite ville chinoise, un père de famille apprend qu’il est atteint d’une leucémie. Les frais d’hospitalisation, d’abord pris en charge par son usine en difficulté, doivent finalement être assumés par ses proches. Mère et enfants vont alors s’atteler à la tâche afin de lui offrir une chance de guérison.

En dépit de ses paysages industriels nimbés de pollution, Fantasia fait émerger l’espoir avec des percées oniriques récurrentes en bordure du fleuve et sur un bateau imaginé par Lin, le fils vulnérable de la tribu. Ses escapades loin des brimades des collégiens ou d’un foyer qui n’est plus tout à fait le même contrastent avec l’âpreté du quotidien.

À travers cette douloureuse chronique familiale, Wang Chao dépeint un certain état de la Chine actuelle, dans laquelle la classe ouvrière trime quand elle n’est pas congédiée de façon impersonnelle (un haut‑parleur égrène le nom des malchanceux, en se payant le luxe d’un infâme oxymore : « licenciés glorieusement »).

Heureusement, l’horizon poétique de Lin atténue le malheur par petites touches lumineuses. « À travers ce garçon, la réalité et l’absence de réalité, la vie et la mort, notre croissance et notre dégradation ‑tout cela constitue une forme spirituelle qui protège notre dignité (…) la luminosité éclatante et l’obscurité, la froideur des tonalités et la chaleur des couleurs‑ peu à peu, la frontière entre les deux extrêmes disparaît, tandis qu’espoir et désespoir se rejoignent » (Wang Chao).
Carole Lépinay - Publié le 11/04/16
Liste des bonus
- Entretien avec le réalisateur (7')


Commentaire
Fantasia, qui s'intitulait au départ Père est malade, est un projet amorcé il y a une dizaine d'années. Les thématiques chères à Wang Chao ont donc pris le temps de mûrir, toujours sous l'influence des disparités socio‑économiques qui caractérisent son pays.
Note bonus : 3/6
Image
La photo a beau être basique, la luminosité général permet d'offrir un bon niveau de détail et des contrastes solides. Même en définition standard, le spectacle visuel est agréable.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Le mixage 5.1 s'apparente davantage à une stéréo améliorée. Et ce n'est pas la spatialisation de la bande originale de Chen Ming‑Zheng qui nous fera dire le contraire. Elle se fait discrète et reste sagement agrippée aux voies frontales.
Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
BLU 23/08/19 Dumbo 3D
BLUHD 23/08/19 Dumbo
DVD 23/08/19 Dumbo
BLU 23/08/19 Dumbo
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lucas Belvaux - 38 témoins
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
lucas-belvaux
michael-c-hall
kyan-khojandi
gillian-anderson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011