Kingdom saison 1

Année : 2016
Créateur : Byron Balasco
Interprètes : Frank Grillo, Kiele Sanchez, Matt Lauria, Jonathan Tucker, Nick Jonas, Joanna Going
Éditeur : Koba Films
DVD : 3 DVD-9, 52' x 10, zone 2
Genre : série, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 22/03/17
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
24,99 €
Rakuten
24,99 €
Fnac
24,99 €

Ex-champion de MMA (Mixed martial arts), Alvey « King » Kulina (Frank Grillo) a laissé l'adrénaline de la cage à ses poulains, ses deux fils et un jeune espoir brisé par cinq années de prison. Ce dernier est aussi l'ex‑copain de sa compagne actuelle, la très jolie et très jeune Lisa. Pour compliquer encore un peu les choses, la mère de ses enfants refait surface. Junkie et prostituée, elle réintègre peu à peu le clan. Autant dire que la famille dysfonctionelle a trouvé son mètre étalon.

 

Avec Venice en toile de fond, ce quartier de L.A. où tout est loin d'être rose, son club de boxe qui transpire la testostérone et ses bad guys tatoués, la série de Byron Balasco aurait pu faire de la violence son argument de vente choc. Certes, chez les Kulina, les coups parlent avant les mots, mais les apparences sont trompeuses. Peu à peu, Kingdom déroule un récit plus complexe qu'il n'y paraît, des personnages cabossés mais qui tiennent encore debout avec leur lot de traumas, de non‑dits, de rêves brisés et de sentiments exacerbés. 

 

Autrefois, Alvey était le « King ». Aujourd'hui, il règne sur un royaume de gueules cassées au grand cœur et doit transmettre son héritage. Une série à découvrir, taillée sur mesure pour Frank Grillo (Homefront, American Nightmare 2 et 3), dopée par des séquences de combats qui font mal.

Carina Ramon - Publié le 27/02/17
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

Il y avait pourtant de quoi faire autour du MMA, de l'entraînement des comédiens/boxeurs et de la création de cette série singulière…

Note bonus : 0/6
Image

Une photographie réaliste, sans chichis, très ancrée dans son ambiance urbaine et sa culture Underground. La définition fait tout ce qu'elle peut, c'est même plutôt haut de gamme, mais on ne peut se départir d'un petit effet lissé symptomatique, malheureusement, du format SD DVD. Pour le piqué ciselé au plus près des visages, il eut fallu de la HD, support qui n'existe pas pour cette série en France.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Une bonne stéréo qui lâche les coups lors des combats, assoit les ambiances de la foule et soutient les coups portés. C'est plutôt pas mal pour deux « petits » canaux. La VO nous plonge sans mal à Venice pour une immersion très locale. On n'ose imaginer ce qu'aurait donné un 5.1… 

Top son : aucun
Note son : 5/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
30/09/20 The Hunt
01/10/20 Un flic
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
François-Charles Bideaux - directeur de la production des chaînes sport, groupe Canal+
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
francois-charles-bideaux
melissa-bernstein
lars-lundstrom
justin-theroux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011