Emily in Paris

Année : 2020
Créateur : Darren Star
Interprètes : Lily Collins, Philippine Leroy-Beaulieu, Lucas Bravo, Camille Razat, Ashley Park
Éditeur : Netflix
VOD : 10 x 24'
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 02/10/20
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital Plus 5.1
Anglais Dolby Digital Plus 5.1
Allemand Dolby Digital Plus 5.1
Espagnol Dolby Digital Plus 5.1
Portugais Dolby Digital Plus 5.1
Arabe Dolby Digital Plus 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol, arabe

Quand une jeune et jolie Américaine prénommée Emily débarque à Paris, c'est la chance de sa vie, pouvoir allier sa passion pour la mode et la ville de tous les possibles, du moins quand on vient de Chicago. Mais sa rencontre avec les étranges habitants de la capitale (la boulangère du coin pas sympa, le voisin dragueur à mort, la patronne vamp au possible, géniale Philippine Leroy‑Beaulieu) va se révéler bien plus mouvementée que prévu. Choc des cultures, problèmes de langue, Parigots insaisissables, bonnes bouffes, fêtes très privées et monde du travail freestyle, c'est toute la vie « à la française » qu'elle était venue chercher, et elle va être servie. 

 

Sorte de Sex and the City rajeuni et délocalisé (Darren Star est à la manœuvre sur les deux séries), Emily in Paris a outré son public français en alignant scène après scène les pires clichés possible sur les Parisiens. Un reflet grossissant peu flatteur qui, il faut bien l'avouer, n'est pas tout à fait faux (qui est un jour passé par la capitale comprendra, qui plus est dans le milieu du luxe…). Pas mieux côté Ricain avec pas mal de superficialité, une certaine forme de conformisme et de suffisance. Évidemment, les clichés vont finir par voler en éclats et les deux camps s'amadouer. Et on imagine aisément qu'en saison 2, Emily (très fraîche Lily Collins, fille du chanteur Phil Collins), sorte d'Audrey Hepburn 2.0, défendra bec et ongles ses nouveaux amis qui, ô surprise, ne portent plus le béret depuis longtemps mais font encore les meilleurs pains au chocolat du monde.

 

Gravitant dans le milieu du marketing et des réseaux sociaux, Emily n'a donc pas fini de faire fondre les fashionistas. Pour amatrices de bluettes en série et de tenues toutes plus cool les unes que les autres. Léger, oui, et alors ?

Carina Ramon - Publié le 27/10/20
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

On n'en demandera pas trop non plus même si un petit focus sur le stylisme n'aurait pas été pour nous déplaire. On se souvient des merveilles et trouvailles portées par exemple par Fran Drescher ‑alias Miss Fine‑ dans la série des années 90 Une nounou d'enfer. Pour les spécialistes, le compte Instagram What Fran Wore documente d'ailleurs avec talent la série sous cet angle.

Note bonus : 0/6
Image

Un festival de belles images, colorées, chics et festives captées dans les plus beaux spots de Paris, de la magnifique place Dauphine au majestueux Pont des Arts. Un régal pour les yeux. Et encore une fois, les tenues over‑cool d'Emily ne sont pas pour rien dans notre éblouissement de chaque instant. Quant au HDR Dolby Vision, il fait briller tout cela avec beaucoup de force de jour comme de nuit. Paris, ville Lumière et tellement cinégénique dans ces conditions.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Outre quelques gimmicks sonores empruntés à Sex and the City en version légèrement modifiée, l'élégante bande‑son est signée James Newton Howard (Pretty Woman, c'était lui). Côté BO, on retrouve de la pop électro raffinée, de Stereo Total à Kumisolo en passant par Kid Francescoli. Sans oublier quelques covers vintage en français. Avec tout ça, on n'entend même plus les bruits de circulation incessants… Bien vu.

Top son : aucun
Note son : 4/6



1349€ 1990€
il y a 8 heures
-25% à -33%
il y a 14 heures
PLANNING
02/12/20 The Wretched
02/12/20 The Wicker Man
02/12/20 The Wicker Man
02/12/20 The Vigil
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Nic Pizzolatto - True Detective saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
nic-pizzolatto
lucas-belvaux
lucy-lawless
damian-lewis
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011