Validé saison 2

Année : 2021
Créateur : Franck Gastambide
Interprètes : Laetitia Kerfa, Saïdou Camara, Brahim Bouhlel, Sabrina Ouazani, Franck Gastambide
Éditeur : Canal+ Séries/Mycanal
VOD : 9 x 30'
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 11/10/21
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
UHD 2 160p (HEVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants

Après la mort d'Apache (Validé saison 1), ses potes montent le label Apash Music en son honneur et se mettent en quête d’un nouveau talent. Quand ils entendent parler de Sara, une rappeuse talentueuse, l’idée de la signer devient évidente. La jeune femme, mère d’un petit garçon, et qui vivait à Marseille avant de déménager en région parisienne, hésite. L'âpreté du milieu et son passé compliqué pourraient avoir raison de ses rêves.

 

Après un succès phénoménal, la première série française sur le rap est de retour sur Canal+ avec un nouveau personnage principal qui devient le fil conducteur de ces neuf nouveaux épisodes de 30 minutes. Une nouvelle artiste, Lalfa, incarnée par la comédienne et rappeuse Laetitia Kerfa, va tenter de se faire une place dans un milieu pas toujours tendre envers les artistes féminines.

 

L’action se déroule entre Paris et Marseille, entre musique (un peu) et embrouilles gangsta (beaucoup). En opérant clairement un virage du côté sombre du rap, délaissant au passage ce qui faisait le sel et l’intérêt de la première saison (découverte d’un milieu, échappées musicales inspirées, récit d’une ascension, acteurs débutants appliqués…), Franck Gastambide perd une bonne partie de l'énergie et de la rage insufflées par le rappeur Hatik qui incarnait Apache dans la première saison. 

 

Si Laetitia Kerfa ne démérite pas (quoiqu'on la préfère largement dans la dernière séquence « chantée » du dernier épisode), la place qu'on lui accorde dans cette suite n'est pas celle attendue, celle qui aurait permis de suivre une artiste féminine en devenir et sa montée en puissance. Au lieu de cela, les scénaristes ont préféré se concentrer sur l’aspect polar et la violence du milieu, le tout bardé de clichés vus et revus mille fois. Les péripéties dignes d’un mauvais Marchal s’enchaînent dans une saison vulgaire et sans émotion et où même les acteurs, excellents dans la première saison, paraissent fades tant ils n’ont plus rien à défendre. Seule Laetitia Kerfa, alias Original Laeti, tire son épingle du jeu, tout comme le très bon Brahim Bouhlel, un jeune acteur à suivre. On retiendra surtout le jeu plombant de certains acteurs/rappeurs et la lourdeur des scènes « émotion ». Un beau dérapage.

Carina Ramon - Publié le 08/11/21
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

On passe vite, donc.

Note bonus : 0/6
Image

Inspirée de loin par Gomorra, la série paraît cette fois plus banale visuellement que la première saison. Les décors sont parfois un peu chiches (le local d'Apash Music, le bureau vide hormis quelques crayons) et la mise en scène purement factuelle ne relève pas le niveau. Au final, malgré la 4K, l'œil n'est pas plus flatté que cela même si tout reste correct, dans le genre.

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

On attendait du son, du lourd, des basses. Il n'en est rien. Les percées rap se font attendre et la piste Dolby Digital 2.0 ne peut pas grand‑chose côté watts. La séquence finale est belle à bien des égards, mais arrive trop tard. Difficile aussi de comprendre certains dialogues peu articulés, même quand on est du cru, c'est dire.

Top son : aucun
Note son : 3/6



Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 3 heures
260€ 300€
il y a 1 jour
130€ 150€
il y a 1 jour
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Mathieu Amalric - L'agent immobilier
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
mathieu-amalric
kyan-khojandi
lars-lundstrom
sidse-babett-knudsen
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser