WeCrashed

Année : 2022
Créateurs : Lee Eisenberg, Drew Crevello
Interprètes : Anne Hathaway, Jared Leto, Kyle Marvin, O-T Fagbenle, America Ferrera
Éditeur : Apple TV+
VOD : 8 x 45'
Genre : série, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 18/03/22
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Atmos
Français Dolby Digital+ 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby Digital+ 5.1
Allemand Dolby Atmos
Allemand Dolby Digital+ 5.1
Espagnol Dolby Atmos
Espagnol Dolby Digital+ 5.1
Italien Dolby Atmos
Italien Dolby Digital+ 5.1
Japonais Dolby Atmos
Japonais Dolby Digital+ 5.1
Portugais Dolby Atmos
Portugais Dolby Digital+ 5.1
Russe Dolby Atmos
Russe Dolby Digital+ 5.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, allemand, arabe, bulgare, cantonais, chinois, coréen, danois, espagnol, estonien…

Ascension et chute d'un héros, ou l'histoire vraie d'un immigré israélien beau gosse mais bien barré qui va transformer sa boîte de coworking en licorne (start‑up valorisée à plus d'1 milliard de dollars, 47 milliards de dollars pour WeWork) avant de se crasher juste avant son entrée en bourse. Cause de « l'accident » : sa mégalomanie, sa folie, son style de vie, sa femme aussi.

 

Une supernova et une muse

Tout commence quand Adam Neumann (Jared Leto, franchement épatant avec son accent à couper au couteau et ses yeux grand ouvert) rencontre Rebekah Patrow Neumann (Anne Hathaway, parfaite dans la mystique et les fringues super chic de « la muse », aussi cousine de Gwyneth), celle qui l'appellera bientôt « ma supernova » et fera de ce tchatcheur hors pair, au départ modeste vendeur de trouvailles pas possibles, une étoile filante de la start‑up nation et un rêveur bigger than life. Deux électrons libres qui s'aiment à la folie, vont brûler toutes les étapes et surtout faire fi des conseils les plus avisés, propulsant bien trop vite leur société WeWork au sommet, drainant derrière eux autant de casseroles que d'employés aveuglés ‑au départ‑ par le charisme fou de ce couple mégalo et avide de pouvoir. 

 

Et comme si une simple entreprise de location des bureaux partagés ne suffisait pas pour « élever les consciences », Rebekah, en mal de reconnaissance, déclinera la « philosophie » WeWork dans l'éducation avec une école pour enfants dénuée de programme hormis celui « d'éveiller à la vie ». 

 

Des personnages de roman, en vrai

Des trajectoires en or pour les deux showrunners Lee Eisenberg et Drew Crevello, qui parviennent tout au long de leur série à ne pas se laisser « séduire » par leurs personnages à la fois en permanence too much mais aussi touchants, grandiloquents et messianiques.

 

Formellement tenue et attachée aux moindres détails (même vestimentaires), haletante et parfaitement interprétée, WeCrashed est une mini‑série unique en son genre à découvrir telle une biographie express, montrant les coulisses d'une histoire qui a fait les choux gras de la presse en 2021 comme les travers d'un homme mégalo écrasant tout sur son passage. Mais aussi ses qualités indéniables comme son pouvoir de persuasion et d'interconnecter les gens entre eux. Se servir d'eux aussi, malheureusement. Certains employés de WeWork, présents depuis les débuts aux côtés d'Amam et Rebekah, n'ont jamais retiré aucun profit de leur dur labeur et de leur soutien indéfectible à ce gourou 2.0.

 

Appel TV+ tient sa grande mini‑série, fulgurante et ahurissante.

Carina Ramon - Publié le 20/05/22
Liste des bonus
- L'histoire d'une licorne (4')
- Accès au podcast à l'origine de la série
- Bande-annonce


Commentaire

Dans le petit sujet de 4 minutes, l'équipe revient sur la personnalité d'Amam et Rebekah, leur soif de pouvoir, leur amour sincère, mais aussi l'envie de montrer ce qui n'a pas été vu ou dit auparavant.

 

On accède aussi au podcast à l'origine de la série, seulement en VO malheureusement. 

Note bonus : 2/6
Image

Bureaux branchés, monde du luxe, hélico privé, loft design, fêtes… la série ne lésine pas sur les moyens pour retranscrire le mode de vie high level de ces deux entrepreneurs stars et ultra‑photogéniques. À leur image, la photographie de Xavier Grobet séduit la rétine, vend du rêve et le fait très bien. Merci le HDR Dolby Vision aussi, qui apporte une touche de vernis supplémentaire et une précision admirable. Les noirs sont tranchants, autant que peut l'être Adam dans ses mauvaises phases. Implacable. 

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

On ressent à chaque instant la folie et le grand tourbillon ambiant. En leitmotiv sonore, le Roar de Katy Perry à la fois galvanisant et déjà super ringard. Repris en version originale et à plein tube dans la série, il se fait instrumental et plus discret dans les toutes dernières minutes de la série, en mode profil bas. Le reste de la musique originale a été composée par Christopher Nicholas Bangs et participe pleinement à l'immersion et l'addiction du spectateur. 

 

La VO Dolby Atmos est absolument impérative tant elle apporte texture, contextualisation et crédibilité avec les accents israéliens si typés d'Adam et même Rebekah. La VF, sans accent, est l'exemple type de la perte d'information des doublages des œuvres. 

Top son : aucun
Note son : 5/6



899€ 1499€
il y a 11 jours
879€ 1049€
il y a 11 jours
PLANNING
20/07/22 L'aventurier
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Matt Dillon - Wayward Pines
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
matt-dillon
lars-lundstrom
anthony-hopkins
mads-mikkelsen
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser