Trigger Point saison 1

Année : 2022
Créateur : Daniel Brierley
Interprètes : Vicky McClure, Mark Stanley, Eric Shango
Éditeur : MyCanal/Canal+
VOD : 6 x 45'
Genre : policier, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 10/11/22
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
Ultra HD 2 160p (HEVC)
SDR
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital+ 2.0
Anglais Dolby Digital+ 2.0
Sous-titres
Français, anglais

On aurait bien aimé écrire que Trigger Point, c’est de la bombe. Hélas, la nouvelle série britannique de Daniel Brierley, consacrée à une brigade de démineurs dans la capitale britannique, est un pétard mouillé.

 

Tout commence dans le sillage de Joel, Lana et leurs collègues démineurs au sein de la police londonienne. Des hommes et des femmes qui passent leurs journées à désamorcer tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à une bombe. Un jour, les choses tournent mal et un des collègues de Lana meurt dans une explosion terroriste. Depuis, Lana n’a de cesse de découvrir l’identité de celui ou celle qui a posé cette bombe mortelle.

 

Du potentiel…

La nouvelle proposition du producteur Jed Mercurio, pourtant déjà responsable du hautement qualitatif Bodyguard, avait largement de quoi séduire sur le papier. D’une part, le métier de démineur est par nature totalement anxiogène (voir le Démineurs de Kathryn Bigelow), d’autre part, le talent du Monsieur en terme de suspense et de tension n’est plus à démontrer.

 

… mais pas d'enjeux clairs

Malheureusement, les épisodes défilent et l’électrocardiogramme reste désespérément à plat, un comble vu le sujet. La réalisation n’est pas à la hauteur, les dialogues ressemblent à une succession de poncifs à rallonge et le scénario est uniquement structuré pour favoriser la mise en place d’un cliffhanger en fin de chaque épisode. Entre les deux, ça patine sévère : pas d’enjeux clairs, pas de récit accrocheur ou de personnages créant l’empathie. Même Vicky McClure (Lana) en fait un peu trop pour que l’on adhère complètement à son personnage. Ce qui est le plus curieux, c’est une qualité de photo déplorable et certains décors qui sonnent faux, un peu comme si le production elle‑même n'y avait pas cru. Au final, on a le même sentiment.

Cédric Melon - Publié le 18/11/22
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

RAS.

Note bonus : 0/6
Image

La qualité d'image est très correcte mais la photographie et l'ambiance générale ne donnent pas le sentiment de regarder un bel objet sériel. Le réalisme cru a ses limites, surtout quand la vision ne suit pas et la mise en scène non plus.

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

Au moins, on sursautera à quelques occasions, certaines bombes étant plutôt dévastatrices sur le plan sonore. Pour les graves, l'onde de choc et les infra en revanche, on reste en simple Dolby Digital+. Et on sait qu'il y a mieux, bien mieux côté immersion et dôme sonore.

Top son : aucun
Note son : 4/6



2299€ 3999€
il y a 3 jours
1099€ 2499€
il y a 3 jours
200€ 500€
il y a 3 jours
PLANNING
07/12/22 Music Hole
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Lucas Belvaux - 38 témoins
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
lucas-belvaux
eric-rochant
lucky-mckee
melissa-george
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser