JCVD

Année : 2008
Réalisateur : Mabrouk El Mechri
Interprètes : Jean-Claude Van Damme, Karim Belkhadra, Jean-François Wolff, Zinedine Soualem, François Damiens
Éditeur : Gaumont Vidéo
DVD : DVD-9, 97’, zone 2
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/12/08
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Aucun
Amazon
5,85 €
Entre ses problèmes d’argent, de divorce, de garde d'enfant et de cinéma d’action en berne, Jean-Claude Van Damme aspire à un peu de calme et de solitude, histoire de se refaire un moral et une santé. Il choisit d’aller passer quelques jours en Belgique, son pays natal. Seulement, à peine arrivé, les choses se gâtent. De passage dans un bureau de poste, il se fait braquer et prendre en otage. Et suite à un malheureux malentendu, pour le monde extérieur, il va devenir l'ennemi public N°1.

De bonnes intentions, mais une question : pourquoi ? Faut-il voir ce film comme une tentative de réhabilitation de Jean-Claude Van Damme ? Dans ce cas-là, c’est de l’image du comédien dont il s’agit. Car depuis quelques années, JCVD était devenu une sorte de clown télévisuel malgré lui, drôle mais triste à voir. De zappings en émissions de seconde zone, il trimballait sa mine déconfite au-dessus de laquelle de gros points d'interrogation virtuels semblaient en lévitation. Puis Mabrouk El Mechri est passé par là. Et comme par enchantement, tous ceux qui raillaient le comédien ont tout à coup souligné leur étonnement de découvrir un Van Damme émouvant, sincère et bon comédien… Bullshit comme dirait l'autre ! Car cela voudrait dire que sa carrière ne reposait que sur une illusion ? Qu’avant ce film, Van Damme ne recélait ni qualités humaines ni artistiques ?

Faux, bien sûr. Bon comédien, Van Damme l’était déjà dans Hell ou Replicant. Et il n'est pas meilleur dans JCVD parce qu’il joue son propre rôle. Mabrouk El Mechri se contente de brouiller gentiment les pistes, de mettre à l'épreuve le comédien sans trop le bousculer. Une douce rédemption artistique et marketing bienvenue donc, mais qui n'efface pas la partie « polar » convenue du film. Quant à la partie « Van Damme », elle aurait mérité un peu plus d’audace scénaristique et une mise en scène plus musclée.

Au final, Jean-Claude Van Damme -visage buriné et œil tendre- sort grandi de ce projet bancal mais sincère. Après la compassion (qu’elle vienne d'un réalisateur passionné et admiratif, de la presse ou carrément du public), c'est véritablement d'un bon scénario et d'un projet solide dont a le plus besoin le comédien.
Cédric Melon - Publié le 17/12/08
Interview Mabrouk El Mechri
Coup de bluff ou coup de génie, en réalisant JCVD, Mabrouk El Mechri rend hommage à son idole et se défend d'avoir voulu réhabiliter l'homme et le comédien. Lire la suite
Liste des bonus
- Commentaire audio de Mabrouk El Mechri
- Scènes coupées commentées par le réalisateur (3')
- Vent d’âme : making of (37')
- Une journée avec Jean‑Claude (53')
- Dans la peau de Van Damme (47')


Commentaire
Là, chapeau ! Cette interactivité permet de découvrir JCVD sous toutes les coutures. Sincère, drôle et émouvant, chaque module est une perle à découvrir, du making of (instructif sur les doutes du comédien) au premier documentaire (« Une journée avec Jean-Claude »), où l’on découvre un homme apaisé et ravi de partager son quotidien avec ses fans. Van Damme se livre, raconte des anecdotes, plaisante, philosophe (un peu). Le dernier sujet (« Dans la peau de Jean-Claude Van Damme ») constitue le documentaire le plus juste qu’il nous ait été donné de voir sur le comédien. Le portrait vrai et passionnant sur l’homme, son parcours, sa vie de star, sa chute et son espoir de retour. Un documentaire signé Mabrouk El Mechri qui réussit à faire passer plus d’émotions que le film lui-même. Cherchez l’erreur.


Note bonus : 6/6
Image
Tout le travail du chef-opérateur sur la lumière a été parfaitement retranscrit. Les contrastes sont parfaitement appuyés, les noirs soutenus et les couleurs joliment restituées. Le tout avec un niveau de détail impressionnant. La compression est d’autant plus efficace qu’elle n’est jamais prise en défaut. Du travail d’orfèvre.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Piste sonore en parfaite adéquation avec la qualité d’image. Les différents effets se montrent d’une redoutable précision, dynamiques et s’inscrivent dans un ensemble sonore cohérent. Immersion assurée et dialogues très clairs.

Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 28/08/19 Royal Corgi
BLU 28/08/19 Royal Corgi
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Priyanka Chopra - Quantico saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
priyanka-chopra
fabrice-gobert
kevin-bacon
florent-siri
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011