Derrière le masque

Behind the Mask : the Rise of Leslie Vernon
Année : 2006
Réalisateur : Scott Glosserman
Interprètes : Nathan Baesel, Angela Goethals, Zelda Rubinstein, Scott Wilson, Robert Englund
Éditeur : SPHE
DVD : DVD-9, 87', zone 2
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 19/11/08
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais, italien, portugais, espagnol
Amazon
6,88 €
Leslie Vernon (Nathan Baesel), jeune homme sympathique, souriant et équilibré en apparence, n’a rien d’un psychopathe décérébré. Et pourtant, lorsque deux journalistes débarquent dans la petite ville paumée de Glen Echo (Maryland) afin de réaliser un documentaire sur lui, celui‑ci a déjà programmé ses intentions meurtrières, la liste de ses victimes et la manière dont il s’y prendra pour les tuer.

C’est caméra à l’épaule (le mode de filmage popularisé par Le projet Blair Witch et nouvelle référence surfaite du cinéma d'horreur) que les journalistes vont s’immiscer dans l’intimité de Leslie Vernon, jusqu’à ce que le documentaire dérape et se métamorphose en une véritable fiction d’épouvante.

Freddy Krueger, Jason Vorhees et Michael Myers constituent évidemment les références avouées du héros dérangé. On saisit alors assez rapidement qu’il s’agit d’une réflexion sur les mécanismes et les codes du slasher, la psychologie des tueurs en série. La question récurrente du film étant : « Pourquoi faisons‑nous cela ? ».

Bien loin de la performance de Scream, Derrière le masque ne parvient pas à s’émanciper de son intention de départ. La réussite de Scream tenait en sa capacité à travestir la réflexion en une émotion, que l’on devait seulement au premier degré (l’inoubliable séquence d’ouverture du film en est la preuve).

À l’inverse, Derrière le masque croule sous des flux de commentaires sur le genre, et à force d’étalage théorique, ce méta‑slasher perd de son intensité dans des séquences que l’on aurait souhaitées dopées par l’action. Enfin, l’apparition de Robert Englund (Freddy Krueger) et de Zelda Rubenstein (Poltergeist) réaffirme l’intention de départ du film, soit le culte de la citation pure.
Carole Lépinay - Publié le 16/06/14
Liste des bonus
- Commentaire audio des acteurs
- Making of (32')
- Casting (6')
- Scènes supplémentaires (8')
- Scènes étendues (22')


Commentaire
Bavardages et anecdotes sans intérêt entre les acteurs ponctuent le commentaire audio : on a juste le sentiment qu’une bande d’amis énumèrent en vrac les moindres petits détails relatifs à leur film d’école de fin de promo. Scènes supplémentaires d'une platitude déconcertante.
Note bonus : 1/6
Image
Fauchée comme les blés et captée avec un vulgaire caméscope sans soin particulier accordé aux lumières ni aux cadrages, l'image est plus que moyenne.
Top image : aucun
Note image : 2/6
Son
Un mixage 5.1 de pacotille pour un film bavard et brouillon.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
23/06/21 Superdeep
30/06/21 Les chiens
30/06/21 Le mandat
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Victor Matsuda - Vice-président Blu-Ray Group Sony et de la BDA (Blu-Ray Disc Association)
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
victor-matsuda
maggie-q
tatiana-maslany
eva-green
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011