Les insoumis

Année : 2008
Réalisateur : Claude-Michel Rome
Interprètes : Richard Berry, Zabou Breitman, Pascal Elbé, Aïssa Maïga
Éditeur : M6 Vidéo
DVD : DVD-9, 94', zone 2
Genre : policier, couleurs
Interdiction : tous publics (ce film contient quelques scènes pouvant heurter des spectateurs sensibles)
Sortie : 07/01/09
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français pour malentendants
Amazon
3,92 €
Richard Berry est Drieu, un flic fatigué, usé, au bout du rouleau. Un homme brisé qui a perdu l’usage des zygomatiques depuis qu’un truc très grave est arrivé à l’un de ses collègues de Paris.

Berry fait grise mine et nous épuise dès les premières minutes. Comme Auteuil dans Le deuxième souffle. Voilà notre homme qui débarque dans un commissariat de province où tout le monde semble avoir baissé les bras. À côté de ce bunker miteux coincé entre une décharge et des cheminées industrielles, la pègre locale s’en donne à cœur joie. Mais Drieu va se réveiller.

Les insoumis appartient à un nouveau sous-genre du cinéma français avec flics déprimés, décors grisous, ambiance Prozac et rédemption à la clé. Claude-Michel Rome signe un polar entre MR 73 et la série Plus belle la vie, entrecoupé d’une belle séquence de siège inspirée de l'Assaut de Carpenter.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 28/12/08
Liste des bonus
- Commentaire audio du réalisateur
- Making of (40')
- Bande-annonce


Commentaire
Un peu lent et malheureusement rempli d'images du film, le making of se laisse finalement voir et réserve quelques chouettes moments, notamment avec les enfants comédiens d'un jour ou les coulisses de l'assaut du commissariat. Commentaire audio appliqué et sympathique.
Note bonus : 3/6
Image
L'histoire se déroule dans le Sud de la France, en Provence. Pourtant, la photographie grisâtre rappelle plutôt les villes minières du Nord. Bienvenue dans les environs hyper-pollués de l'étang de Berre, entre décharges à ciel ouvert et industries nocives. Une ambiance chromatique qui joue un rôle essentiel dans l'atmosphère du film. Pour le reste, la définition manque de précision, surtout sur les plans larges, avec quelques scènes à la limite du flou. Les gros plans échappent par contre à la critique. Et comme à l'accoutumée, la compression Mpeg2 laisse apparaître un léger fourmillement en arrière-plan. Rien de rédhibitoire cependant.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La piste 5.1 envoie du très lourd sur les six enceintes. Coups de feu, moteurs, coups de poing, chaînes qui s'entrechoquent, fracas de la tôle, mitrailleuses, sirènes de police… Dès les premières minutes, le spectateur est directement plongé au cœur de l'action avec l'évasion spectaculaire du prisonnier Vargas. Le reste du temps, les bruits naturels d'ambiance sont également parfaitement perceptibles pour un résultat d'ensemble réussi. Mais tout ça n'est rien à côté de la scène d'affrontement final : explosive ! Mention spéciale pour l'accompagnement musical, dynamique, clair et agréablement distribué sur toutes les enceintes. Une spatialisation de tous les instants. Du beau travail.
Top son : 01'28 (l'évasion de Vargas), 54'54 (passage à tabac de Drieu), 65'13 (attaque en règle du commissariat)
Note son : 6/6


PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Melissa George - La gifle
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
melissa-george
tara-reid
lucas-belvaux
christian-rouaud
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011