Frost/Nixon, l'heure de vérité

Frost/Nixon
Année : 2009
Réalisateur : Ron Howard
Interprètes : Frank Langella, Michael Sheen, Sam Rockwell, Kevin Bacon, Oliver Platt
Éditeur : StudioCanal
DVD : DVD-9, 117', zone 2
Genre : reconstitution historique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 22/09/09
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français (imposé sur la VO)
Après Philip Baker Hall (Secret Honor de Robert Altman en 1984) et Anthony Hopkins dans le Nixon d’Oliver Stone (1995), c’est au tour de Frank Langella de se glisser dans la peau de celui qui fut sans doute le plus impopulaire des présidents des États-Unis.

L’action de Frost/Nixon débute en 1976, deux ans après la chute de Nixon et sa démission catastrophe d’août 1974, suite à la fameuse affaire du Watergate. David Frost, présentateur vedette de la télévision britannique (Michael Sheen alias Tony Blair dans The Queen), engage alors des négociations serrées avec l’entourage de l’ex-président et parvient finalement à décrocher un entretien qui sera l’un des événements les plus suivis de l’histoire des médias américains.

Écrit par Peter Morgan, Frost/Nixon fut d’abord une pièce de théâtre interprétée par les deux mêmes acteurs, avant que Ron Howard (Anges et démons, on pouvait rêver mieux) ne le porte à l’écran. Si le face-à-face des deux acteurs est parfait, la dimension politique de l’Histoire de l’Amérique des années 1960 et 1970 est totalement passée à la trappe au profit du portrait émouvant (un peu trop ?) d’un homme qui, au soir de sa vie, comprend et accepte enfin le désastre que fut son mandat
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 27/08/09
Liste des bonus
- Scènes coupées (29')
- Making of  (23')
- Montage du véritable entretien d'époque (7')
- Sujet sur le Musée Nixon (6')
- Bandes-annonces


Commentaire
Bonne idée que d'intégrer les images de la véritable interview. On apprécie également le petit making of. Un ensemble succinct mais agréable.
Note bonus : 3/6
Image
Si on peut souvent reprocher à Ron Howard son pathos exacerbé, il reste un excellent faiseur d'image et un maître de la reconstitution historique. Il le prouve une fois de plus avec cette image Seventies colorée et punchy, dotée d'une lumière très particulière (contrastes forcés et halo blanc prononcé). Les passages sous forme d'interviews sont reconnaissables à leur grain et texture particuliers. L'alternance des deux ne pose aucun souci. L'ensemble ne recèle aucun défaut de master. Très chouette.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Rien de très spectaculaire, le sujet ne s'y prêtant pas vraiment. Il n'empêche, ce codage 5.1 (VO comme VF) révèle une ambiance de tous les instants, des dialogues clairs et une spatialisation guillerette. Effet immersif garanti, très en phase avec l'objet du film. Préférez tout de même la VO pour le jeu des comédiens.
Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 18/09/19 Cujo
BLU 18/09/19 Cujo
BLUHD 18/09/19 Christine
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Melissa Bernstein - Breaking Bad saison 5
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
melissa-bernstein
nic-pizzolatto
eva-green
jesse-tyler-ferguson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011