Boy A

Année : 2008
Réalisateur : John Crowley
Interprètes : Andrew Garfield, Peter Mullan, Katie Lyons, Shaun Evans, Jeremy Swift, Anthony Lewis
Éditeur : Pyramide Vidéo
DVD : DVD-9, 102', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 23/09/09
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO
Amazon
12,99 €
Après avoir passé toute son adolescence en prison suite au meurtre d’une petite fille, alors qu’il n’était lui-même qu’un enfant, Jack Burridge (Andrew Garfield), 24 ans, tente de se reconstruire.

Épaulé par un assistant social, Terry (Peter Mullan), lequel suit son évolution et veille à ce qu’il parvienne à se défaire de son passé, Jack se remet peu à peu à vivre. Un job, une petite amie aimante, des copains sympathiques, la société lui rouvre ses portes. Jusqu’au jour où, comme dans un film noir, son passé le rattrape.

Comment trouver sa place dans le monde lorsqu’on est en proie à ses fantômes, à un passé traumatique sur lequel nous n’avons plus aucune emprise ? Boy A s’interroge sur l’identité dès lors qu’elle est clivée, de la nécessité de paraître quelqu’un d’autre afin de se protéger des préjugés et de l’enfer d’être soi lorsqu’on est hanté par l’horreur de ses propres actes.

Avec pudeur, le réalisateur John Crowley (Takes from Hollywood, Juno and the Paycock) rejette tout point de vue unique et réducteur en nous renvoyant à notre propre jugement. Que ferions-nous si nous travaillions avec un ancien meurtrier ou si nous en tombions amoureux ?

Film subtil, Boy A ne donne aucune réponse définitive.
Carole Lépinay - Publié le 24/09/09
Liste des bonus
- Entretien avec John Crowley (18')
- Bandes-annonces (5')


Commentaire
Dans un pub irlandais typique, le réalisateur John Crowley présente la genèse de Boy A, ainsi que les thématiques fondamentales qui structurent le film.
Note bonus : 3/6
Image
Évidemment, on ne ressort pas de ce film avec des couleurs et des paillettes plein les yeux. La photographie est volontairement assez terne, les teintes délavées, les ambiances lourdes, les cadrages instables et les contrastes parfois vacillants. De quoi nous plonger avec efficacité dans le quotidien et la vie de Jack Burridge.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Musique à l'avant et dialogues au centre. Rien qui dépasse. Effet claustro garanti.
Top son : aucun
Note son : 3/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
05/08/20 Trauma Center
05/08/20 Radioactive
19/08/20 Invisible Man
19/08/20 Dark Waters
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Gillian Anderson - The Fall saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
gillian-anderson
anthony-hopkins
ken-follett
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011