4
TV - Écran plat

Toshiba 55ZL1

Mustav
Prix indicatif : 4 999 € TTC
Note AVCesar.com


Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 139 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 9 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
Disque dur : externe via USB
HDMI : 4 (v 1.4, dont 2 arrières et 2 latérales)
Dim. (L x H x P) : 1 292 x 916 x 355 mm
Poids : 36 kg
L’essentiel
Le Toshiba 55ZL1 est le premier téléviseur de la firme doté du fameux processeur Cevo, évolution de celui de la console Sony PlayStation 3 (pas en termes de puissance mais plutôt d'intégration et d'efficacité thermique), le Cell. Modèle haut de gamme, il est évidemment HDTV 1 080p et 3D Ready, mais il s’agit surtout d’un LCD équipé d'un système de rétroéclairage LED Local Dimming comptant 512 zones pour 3 072 diodes LED. Un record !
Sa dalle est un modèle brillant de 1 920 x 1 080 pixels accompagné d’un traitement vidéo 200 Hz (associé à un double « Backlight Scanning », un artifice lié au balayage du système de rétroéclairage, on retrouve le chiffre avancé par Toshiba : 800 Hz), équipé d’un assez bon filtre antireflet et assurant surtout un bon angle de vision ainsi qu’une belle homogénéité (sans aucun doute l’un des meilleurs téléviseurs LCD sur ces points).

Son équipement est à la hauteur de son prix. Le Toshiba 55ZL1 propose déjà quatre entrées HDMI 1.4 compatibles CEC, dont l’une exploite la fonction ARC. Par contre, le Deep Color, l’xvYCC et l’Auto LipSync ne sont pas pris en charge… Sinon le tuner HD est compatible TNT, satellite et câble. Il est complété par un port CI+ et la certification Canal Ready est annoncée... Deux ports USB Host compatibles Fat32 et NTFS sont également présents, tout comme le Wi‑Fi. Un disque dur externe de 500 Go prend place de série à l’arrière de l’appareil, et monopolise l'un des deux ports USB Host pour les fonctions de pause du direct, mais aussi d’enregistrement numérique. En revanche, le tuner étant un modèle simple, il n’est pas possible de regarder un programme différent de celui en cours d’enregistrement. Il reste cependant possible de lire un ancien enregistrement ou de regarder une source externe… Sinon, la liaison réseau filaire Ethernet n’a pas été oubliée, ni les services connectés (Youtube, Dailymotion, INA, L'équipe, Pages jaunes, Flicker, Viewster, Boing, NRJ12, Woomi, Com FM, etc.) via la version TV du Toshiba Places (intégré), légèrement différente, en termes de services, du portail disponible sur le boîtier Toshiba STB2F (externe).

Niveau multimédia, le Toshiba 55ZL1 est frustrant. Il intègre certes une passerelle multimédia UPnP (DLNA), mais elle est extrêmement limitée en lecture : MP3, Jpeg et Mpeg2 en SD et en HD, on s’arrête là ! En USB c’est un peu mieux puisque le Mpeg4 en SD et en HD fait son apparition, avec compatibilité MKV (attention, certains fichiers ne sont pas pris en charge)...
Les réglages sont nombreux et il est même possible de profiter d’un calibrage précis via une sonde externe optionnelle, la TPA1 fabriquée par X‑Rite et commercialisée au tarif indicatif de 249 euros. Vu le prix de l’appareil, cette dernière aurait pu être proposée de série ! On se console avec la présence d’une paire de lunettes 3D, nouvelle génération (plus légère, 35 g, et rechargeable pour une autonomie supérieure à 20 heures), fournie dans le carton… Enfin, côté consommation, nous avons mesuré l’appareil à 200 W en usage quotidien 2D, à 240 W en moyenne en 3D, et à bien moins d'1 W en veille. Des valeurs en fonctionnement un peu élevées pour un modèle LED, mais il s’agit d’un modèle de 139 cm de diagonale.
Concurrence
Parmi l’offre de téléviseurs 3D Ready de plus de 139 cm de diagonale, on pense immédiatement au superbe Samsung UE55C9000 (cliquez sur la référence Samsung UE46C9000 pour découvrir le test du produit par la rédaction d'AVCesar.com, modèle identique au Samsung UE55C9000 modulo la taille de l'écran). Mais n’oublions pas le Panasonic TX‑PF50VT30, un modèle plasma, haut de gamme, efficace et surtout moins cher de près de 2 000 euros…
Fiche technique
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 139 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 9 000 000:1
Réception : télétexte, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), SAT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), Câble (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+)
Disque dur : externe via USB
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.4, dont 2 arrières et 2 latérales), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 1 entrée péritel (RVB), 1 entrée Stéréo + Composite (latérale), 1 sortie casque (latérale), 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI+, 2 ports USB Host (latéral) , 1 port Ethernet, Wi‑Fi
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), 3D (côte à côte, dessus/dessous, frame packing), conversion 2D/3D, Data (SXGA avant compression)
Multimédia : MP3, Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, Podcast, Webradios, WebTV
Usage : télécommande simple, capteur de luminosité, CEC, Super 4/3, 4/3, 14/9, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom Letterbox sous-titres, Zoom 2.35 (HD), Overscan
Réglage : température de couleur (paramétrable (CMJRVB)), balance des blancs paramétrable (RVB), réglage de gamma (préréglage), rétroéclairage (dynamique par zone), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR, Mpeg NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60)
Son : puissance (2 x 20 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC), ARC, eARC, processeur surround (Surround), traitement audio (Dolby Volume), égaliseur, AVL
Consommation : 265 W (0,3 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 1 292 x 916 x 355 mm
Poids : 36 kg
ph image
Verdict technique
Ce Toshiba 55ZL1 profite d’une qualité de fabrication qui fait plaisir à voir. Son équipement est à la hauteur de son prix, excepté sur certaines fonctionnalités HDMI et sur sa compatibilité multimédia. Mais lorsqu’il s’agit d’afficher une image 2D, c’est simple, nous n’avons pas trouvé mieux aujourd’hui dans la catégorie LCD. Il faut le dire haut et fort !
Bien que la dalle soit brillante, les reflets sont assez bien maitrisés, mais surtout l’homogénéité est la meilleure que nous ayons observée jusqu’alors : pas de zone de l'écran plus claire qu'une autre. Et les noirs sont tout simplement abyssaux, ce qui donne tout son éclat à l'image. C’est simple, il surpasse le meilleur plasma actuel et s’approche furieusement de l'extraordinaire prototype plasma au noir absolu dévoilé par Pioneer au salon CES de 2008 tout en offrant un maximum de détails, même dans les scènes sombres (merci les 512 zones du procédé Local Dimming)… L'image est dense, hyper contrastée mais jamais bouchée. Même remarque côté colorimétrie, où les couleurs sont à la fois nuancées, chaleureuses et naturelles à souhait. Sur ce point aussi, il dépasse le meilleur des plasmas puisqu’il n’y a aucun fourmillement ou solarisation !

De plus, la compensation de mouvement (Active Vision) remplit sa fonction juste comme il faut, mais il faut obligatoirement passer en mode Fluide pour une bonne efficacité. Et avec ces réglages, on se doit de le préciser, les artéfacts de contours sont alors un poil présents. Rien de méchant cependant. Côtés réglages, les technophobes comme les technophiles seront aux anges… tout le monde y trouvera son compte. En effet, s’ils sont nombreux et poussés (pour rappel, une sonde de réglage optionnelle est même proposée), par défaut les modes prédéfinis Standard ou Hollywood sont remarquablement efficaces. Bref, en 2D, c’est un quasi sans faute avec une image capable de contenter même les plus exigeants d'entre nous. Et croyez‑nous, on a vu défiler des milliers d'écrans (et oui… on a des « anciens » à la rédac') depuis plus de vingt ans.

En revanche, en 3D, on reste sur notre faim. Malgré l’importante puissance de calcul annoncée pour le Cevo, la compensation est indisponible en 3D et la conversion 2D vers 3D, très corrrecte, n'est pas aussi efficace qu’attendue (même si une mise à jour tombée pendant notre test a amélioré le rendu). De plus, à partir de sources Pal (pas en NTSC ou en BD 3D), le papillotement est gênant. Enfin, l’effet fantôme reste présent…
On se console toutefois avec une section audio réussie grâce, entre autres, à la présence du Dolby Volume et d’une vraie barre sonore au rendu appréciable et équilibré une fois l’égaliseur utilisé pour renforcer un peu le grave. De plus, il est possible de démonter cette barre et le pied pour, une fois relié à un système Home Cinéma, intégrer l'écran ainsi dépouillé dans un espace dédié (dans un mur, un meuble…) ou de le fixer au mur, pour un effet visuel très réussi.

Dernier avantage du Toshiba 55ZL1, il ne s'agit pas d'un modèle figé. Il est capable d'évoluer (nous l'avons nous‑mêmes expérimenter pendant notre banc d'essai) même si certaines faiblesses relevées ne pourront être corrigées (impossible par exemple d'intégrer via un changement du Firmware le Deep Color ou le xvYCC). La marque japonaise a dores et déjà annoncée une mise à jour disponible sur son site Internet cet été (annoncée pour le dernier jour du mois de juillet) relative à la gestion des codecs multimédia via USB. Celle‑ci apportera notamment les compatibilités DivX, AVI et une gestion plus large des fichiers MKV. Une autre, encore, dotera le Toshiba 55ZL1 de la fonction HBBTV.
+ Les points forts
»  
Superbe colorimétrie
»  
Conversion 2D vers 3D
»  
Homogénéité et angle de vision
»  
Traitement vidéo et qualité des noirs
»  
Nombreux Widgets intéressants
»  
Wi‑Fi et disque dur de 500 Go intégrés
»  
Compensation de mouvement efficace en 2D
- Les points faibles
»  
Effet fantôme en 3D
»  
Compensation de mouvement désactivée en 3D
»  
Passerelle multimédia UPnP (DLNA) trop limitée
»  
Pas de gestion de l'auto LipSync, de l’xvYCC et du Deep Color
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES