LG 84LM960V

Par Jacques Guiot - Publié le 11/02/13
Image
C'est de toute évidence, pour la grande majorité d'entre vous, le plus important chapitre de notre banc d'essai. Inutile de vous faire patienter plus longtemps, nous pouvons affirmer sans détour que le spectacle est vraiment au rendez‑vous. Certains contenus, notamment 3D, nous ont tout simplement laissé sans voix ! Cela ne fait désormais plus aucun doute, les écrans Ultra HD vont révolutionner l'image, mais aussi l'affichage stéréoscopique.
Certes, au niveau des performances intrinsèques (contraste et profondeur des noirs), nous sommes restés un peu sur notre faim, préférant de loin les nouveaux téléviseurs Oled ou les Full LED sur ce terrain. Mais par contre, quelle image spectaculaire en termes de définition, de profondeur de champ et de réalisme ! La preuve que la profondeur des noirs, élément important s'il en est, ne fait pas tout dans la qualité perçue.

Pour commencer avec les points qui fâchent, rappelons que ce modèle utilise un rétroéclairage LED Edge. Nous aurions préféré un spécimen Full LED pour honorer ce, presque (si l'on considère le Toshiba ZL2), premier écran Ultra HD. Cependant, avec un prix indicatif de 14 999 € (le moins cher de sa catégorie), on vous laisse imaginer le prix d'un téléviseur Full LED Ultra HD à l'heure actuelle ! Nous en avons d'ailleurs une idée assez précise avec le Samsung 85S9 (cliquez pour en savoir plus) annoncé pour le mois d'avril à 40 000 euros.
Donc, en présence de ce type de rétroéclairage, on retrouve l'un des défauts de la gamme LG, à savoir des noirs qui manquent de profondeur, mesurés à 0,15 cd/m² contre 0,05 cd/m² constaté, voire moins, sur les meilleures références Full LED. Et le contraste natif du LG 84LM960V ne dépasse pas le 700:1. Au premier abord, cela reste léger pour un téléviseur huppé. Par contre, la luminosité est bien au rendez‑vous, et offre des images 2D, ou même 3D, extrêmement lumineuses. Nous avons même été obligés de contenir cette dernière pour ne pas éblouir le spectateur et brûler les blancs. Précision de taille, en salle éclairée ou en présence d'une lumière d'appoint, le contraste subjectif s'avère largement meilleur qu'en salle obscure. De quoi compenser une performance moyenne sur la densité des noirs. Autre remarque, nous avons relevé, comme souvent avec cette technologie de rétroéclairage, un peu de banding et de clouding (lignes sombres verticales et tâches grisâtres sur fond noir), heureusement très peu visible. De plus, ce phénomène varie d'un modèle à l'autre.

Pour le reste, c'est tout simplement jubilatoire. Première constatation, sur cette dalle Ultra HD à la résolution de 3 840 x 2 160 pixels, soit quatre fois plus qu'un téléviseur 1 080p associée à une image à la diagonale seulement deux fois plus grande qu'une dalle LCD 42", le gain en piqué et en détail est réellement visible ! Avec une colorimétrie parfaitement ajustée, les rares échantillons Ultra HD que nous avons pu observer (grâce au lecteur multimédia spécialement fourni par LG qui diffuse un signal Ultra HD natif) offrent un niveau de détails sur les arrières‑plans étonnants. Par moment, nous avions l'impression d'avoir une fenêtre ouverte sur une scène réelle : à 2,5 m de recul, l'image affiche une précision remarquable avec des pixels invisibles. Le rendu gagne en relief naturel, au niveau du détourage des personnages et des objets, de la profondeur de champ, du volume et des textures. Un spectacle magique !

Deux points nous ont particulièrement impressionnés. Le premier c'est la qualité délivrée par un « simple » Blu‑Ray. L'Upscaling Ultra HD réalise en effet un travail impressionnant : aucune trace de compression, d'artefact ou de jaggies (effet d'escalier sur les diagonales). Premier constat intéressant, même un Blu‑Ray gagne énormément en qualité grâce aux écrans Ultra HD , et c'est plutôt rassurant. Cela permet de patienter avant la démocratisation du Blu‑Ray UHD, voire de la VOD UHD ou même des chaînes TV Ultra HD. Et pour être complets, nous avons même testé des DVD, et là aussi le travail de l'Upscaling UHD est très performant !

Second point, qui nous a laissé pantois celui‑là, l'affichage stéréoscopique. Comme vous le savez déjà, LG sur ce TV utilise sa technologie Cinema 3D (3D passive). Et c'est heureux sommes‑nous tentés d'affirmer, car la 3D passive prend en effet tout son sens sur un téléviseur UHD. À la vue des images en relief délivrées par le LG 84LM960V, nous comprenons que ce type d'écran va redorer le blason de l'expérience stéréoscopique. Ici, il n'est plus question de définition 540p par œil, en effet avec un affichage de 3 840 x 2 160 pixels, l'image 3D se compose de deux images de 3 840 x 1 080 pixels au format ligne par ligne, soit une résolution presque deux fois supérieure à une image 3D active affichée sur un TV HDTV 1 080p. Notez tout de même que, contrairement au Blu‑Ray 3D 1 080p proposé avec deux flux vidéo (un pour l'œil droit, l'autre pour l'œil gauche), les vidéos UHD 3D testées ici étaient encodées en une seule image, ligne par ligne, exactement comme celle restituée par l'écran. L'avantage essentiel réside dans la compatibilité du connecteur HDMI 1.4 avec ce format, ce qui n'aurait pas été le cas avec un Blu‑Ray 3D UHD délivrant deux flux vidéo Ultra HD au format Frame Packing.
Au final, le résultat en relief est époustouflant : pas une trace d'image fantôme, un relief énorme, une profondeur à perdre son regard, une image précise sans pixels visibles… L'image est fluide, lumineuse, sans scintillements ni fatigue oculaire, bref, on approche réellement de la perfection. Le meilleur des deux mondes du relief réunis en une seule image : le meilleur de la 3D active (pour la résolution) et de la 3D passive (pour le confort).

Après un tel show visuel, un seul mot nous vient à l'esprit : vivement ! Vivement la démocratisation de l'Ultra HD pour que nous puissions tous profiter à domicile de cette féérie visuelle avec les films, les jeux, les programmes TV, les photos… et pour relancer l'attrait du grand public pour la 3D.
Image
Optimisation de la netteté dans les mouvements
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full
HD 1 080p/24
oui oui oui oui oui
Compensation de mouvement
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full HD
1 080p/24
3D
oui oui oui oui oui oui
ph image
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES