Philips 65PFL9708S

Par Jacques Guiot - Publié le 22/10/13
Verdict technique
Au moment de conclure ce test, et au risque de nous répéter, nous insistons encore une fois sur l'importance des réglages, le choix de l'entrée HDMI selon vos goûts en matière de traitement d'image (précision plus ou moins prononcée) et en fonction du lecteur Blu‑Ray raccordé et ses possibilités en matière d'Upscaling, Ultra HD ou non. Nous avons, au sein de la section Image, suffisamment détaillé chacune des configurations et leur incidence pour ne pas revenir une nouvelle fois en détail ici.

Certes, ce Philips 65PFL9708S n'est pas exempt de reproches et de petits défauts : sa dalle limitée au 100 Hz, son incapacité à lire des vidéos UHD via USB ou DLNA, sa gestion de la 3D qui souffre d'images fantômes, et les quelques légers défauts d'homogénéité font partie de ses points faibles. Mais il offre aussi bien des qualités, et quelles qualités ! Avec, de surcroît, certaines fonctions et technologies exclusives à ce modèle UHD. Nous pensons évidemment au procédé Ambilight Spectra 3 XL, toujours aussi magique, surtout associé à une dalle UHD de 65" de diagonale, mais aussi au processeur Hex Core ultra‑puissant, à son contraste excellent pour un modèle LEDEdge (mesuré à plus de 3 500:1 après calibrage avec des noirs denses) et à son traitement vidéo dernière génération.

En effet, ce téléviseur se démarque d'emblée de la concurrence avec son filtre Ultra Resolution très (très !) puissant, parfois même un peu trop (cf. chapitre Image). Capable de magnifier comme jamais le spectacle d'un Blu‑Ray, ses résultats sont trop marqués avec, par exemple, un programme TNT SD ou un DVD moyen : il peut en effet afficher un excédent de bruit et des dédoublements de contours, des artefacts et un effet d'escalier visibles. Il apparaît ainsi sans doute un poil en avance sur son temps, au regard du nombre de programmes de mauvaise qualité proposés par les différentes chaînes de la TNT et du satellite. Dans ces conditions, et comme déjà explicité, mieux vaut donc le désactiver et jouer avec le mode Définition.
Mais ce traitement vidéo est également capable de vrais miracles avec une source de bonne qualité pour un spectacle absolument grandiose, et à dire vrai inédit, sur un Blu‑Ray upscalé en Ultra HD. Il utilise toute sa puissance pour offrir un gain vraiment hallucinant au niveau de la précision, du piqué de l'image, du relief et la profondeur de champ. Sûrement le filtre le plus puissant qui nous a été donné de voir à ce jour sur un téléviseur. Nous regrettons juste qu'il ne soit pas possible de régler son intensité.

Du côté de l'affichage stéréoscopique, le rendu est donc (cf. chapitre Image) légèrement entaché par un effet cross‑talk, mais ça reste tout de même très contenu. Cela ne gêne en rien la belle définition et le réel confort de visionnage ! Encore une fois, les écrans UHD confèrent un plus énorme à la technologie 3D polarisée ! Films 3D, animations 3D ou jeux 3D, le spectacle est grandiose et l'immersion garantie !

Du côté de la fluidité de l'image, nous avons été là encore agréablement surpris par les progrès réalisés sur ce point. De toute évidence, la puissance disponible profite également au Perfect Motion Rate, qui s'avère beaucoup plus naturel que sur les autres téléviseurs du fabricant. Certes, on distingue encore quelques artefacts autour des personnages en mouvements, mais c'est léger et surtout l'effet vidéo est très réduit, pour une image plus typée cinéma.

La TNT profite d'un EPG propriétaire avec une programmation sur plusieurs jours, rendant bien plus intéressant et utile l'enregistrement de programmes télévisés via USB. Ce téléviseur très fonctionnel, compatible HBBTV, propose également une fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA) plus aboutie, avec entre autres la lecture des MKV avec piste audio DTS, une certification Windows 7 et la compatibilité Wi‑Fi intégrée. Sans oublier un portail internet complet avec de nombreuses offres VOD (SD, HD, 3D et même pour adulte), plusieurs services de Catch‑Up TV et des dizaines d'applications, services et Webradios. À signaler, encore, la possibilité de connecter un clavier et une souris via USB pour profiter du navigateur internet, ou le mode Dual View Gaming et une télécommande RF, gyroscopique avec un clavier au dos.

Le Philips 65PFL9708S est donc une belle réussite, même si la perfection n'est pas de ce monde. Pour tout dire, avec un filtre Ultra Resolution réglable et une (encore !) meilleure fluidité d'image (mais là on chipote), on s'en rapprocherait. C'est sans conteste un premier essai Ultra HD transformé par le constructeur, même s'il faut avouer qu'à l'usage, le fait de disposer de quatre entrées HDMI compatibles 1 080p, ARC, ISF et 3D d'un côté et une cinquième compatible Ultra HD, mais ni 3D, ni ARC et ni ISF, n'est pas des plus ergonomiques même si cela reste bien pensé (cf. section Connectique). Cependant, comme nous l'évoquions dans le chapitre Image, toute l'équipe a été bluffée par la qualité d'image affichée sur des titres Blu‑Ray 1 080p comme Oblivionou Marvel's The Avengers. Sûrement l'image la plus spectaculaire visionnée à ce jour. C'est pourquoi, à l'instar du TV Sony UHD déjà testé, l'aspect épicurien l'emporte sur les menus défauts constatés pour l'attribution de la note maximale, soit six étoiles. Vivement les vrais contenus Ultra HD, car sur ce terrain, nous avons droit à une qualité d'image sortie tout droit de nos plus fous rêves de passionnés Home cinéma !
Concurrence
Le Philips 65PFL9708S rencontre de sérieux concurrents comme le Sony KD‑65X9005 (cliquez pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com), équipé de la même dalle 100 Hz LED Edge 3D polarisée, avec le MotionFlow XR800 et un traitement vidéo très efficace, le Reality Creation. Si ce dernier ne s'avère pas aussi puissant que l'Ultra Resolution, il a le bon goût d'être entièrement paramétrable. Ce TV est également compatible TriLuminos et Mastered in 4K, des technologies propriétaires innovantes, et possède un système audio très performant. Citons également le Samsung UE55F9000, bientôt en test dans nos colonnes, avec une interactivité très avancée, un double tuner, un des portails internet les plus complets du marché, le Smart Hub, le contrôle vocal et gestuel, et une caméra embarquée. Précision, c'est aussi le seul téléviseur UHD compatible 3D active avec une dalle 200 hertz. N'oublions pas le LG LA970V, le seul téléviseur UHD Nano Full LED du marché, compatible 3D polarisée, doté d'une barre sonore 4.1 intégrée et d'un traitement vidéo TruMotion MCI 1200. Pour finir, citons le Panasonic WT600, le seul téléviseur UHD équipé d'un vrai port HDMI 2.0, certifié THX et ISF et doté d'une compensation de mouvements 2 000 Hz BLS. Il propose un double tuner, une 3D polarisée, et intègre un processeur 4K Fine Remaster Engine.
+ Les points forts
»  
Définition Ultra HD, évidemment !
»  
Le meilleur contraste mesuré sur TV UHD
»  
Processeur six cœurs
»  
Traitement d'image Ultra Resolution très puissant
»  
Ambilight Spectra 3D XL
»  
Compensation de mouvement efficace en 2D et 3D
»  
3D très précise, lumineuse, agréable et fluide
»  
Qualité audio intéressante
»  
Certification ISF
- Les points faibles
»  
Présence de Banding
»  
Dalle brillante avec reflets
»  
Absence de rétroéclairage Full LED
»  
Pas de double tuner
»  
Filtre Ultra Resolution non réglable
»  
Un seul port HDMI compatible UHD, mais pas 3D, ni ISF
»  
Le prix, comme toutes les TV UHD actuelles
949€ 1299€
il y a 7 heures
799€ 1199€
il y a 7 heures
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser