El Camino

Année : 2019
Réalisateur : Vince Gilligan
Interprètes : Aaron Paul, Jonathan Banks, Matt Jones, Charles Baker, Todd Terry, Julie Pearl
Éditeur : Netflix
VOD : 122'
Genre : drame, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 11/10/19
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Atmos
Anglais Dolby Atmos
Allemand Dolby Atmos
Espagnol Dolby Atmos
Portugais Dolby Atmos
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, allemand, espagnol, arabe

Disponible sur Netflix depuis le 11 octobre dernier, ce téléfilm est censé prolonger l’aventure Breaking Bad, la série culte que l'on ne présente plus. Imaginé clairement pour les fans de la première heure par son créateur Vince Gilligan, il ne présente, de son aveu même, que très peu d’intérêt si vous n'avez jamais vu les aventures de Walter White (Bryan Cranston) et Jesse Pinkman (Aaron Paul).

 

Le problème, c’est que même si vous avez déjà vu Breaking Bad, ce téléfilm ne présente guère plus d’intérêt. Le récit était bouclé et de la plus belle des manières, faisant le bonheur de millions de fans à travers la planète. Mais Gilligan s'est posé une question : qu'est devenu Jesse Pickman, le bras droit de Walter White, seul survivant du massacre final et s’enfuyant dans la nuit ? Où est‑il allé ? Qui a‑t‑il croisé ? C’est à toutes ces réponses que El Camino répond… mollement.

 

Tout recommence là où Breaking Bad s’était arrêtée : Jesse Pickman hurlant de rage et de soulagement, s’enfuyant à bord de sa Camino (« chemin » en espagnol). Si on retrouve le style, l’atmosphère, la signature visuelle et sonore de la série originelle, il manque la surprise et le souffle, la dimension tragique du récit. Les idées de mise en scène ne sont plus aussi brillantes, la musique plus aussi envoûtante. Même la scène de duel, sommet ‑prévisible‑ de ce film, n’arrive pas à la cheville de la séquence culte de l’épisode 7 de la saison 3 où Hank (Dean Norris) se faisait attaquer par des tueurs sur un parking. Bref, difficile de passer après Breaking Bad, même pour son créateur et ses excellents comédiens. La nostalgie ne fait pas tout et les meilleures choses ont une fin.

Cédric Melon - Publié le 12/11/19
Liste des bonus
- Breaking Bad : l'histoire jusqu'ici (13')


Commentaire

Aaron Paul et Vince Gilligan, ainsi que d’autres comédiens et protagonistes du téléfilm, témoignent sur ce retour surprise. Un petit bonus de 13 minutes sympathique malgré son côté très promotionnel.

Note bonus : 1/6
Image

Si on compare la définition de la série Breaking Bad avec celle du film, celle d'El Camino (doté un master 4K) est plus nette, plus précise, plus propre, plus brillante, cela ne fait aucun doute. Le HDR Dolby Vision saute littéralement aux yeux, d'autant plus lors des nombreuses séquences noctures, sidérantes de piqué et de lisibilité. Le timelipse sur la ville la nuit est sublime, tout comme les séquences dans le désert, gorgées de tons ocre naturels. La tonalité orangé resplendit d'ailleurs tout au long du film avec des reflets accrocheurs. L'apport massif de lumière est extra. 

 

Cependant, on s'interroge sur cet aspect visuel « parfait » pas vraiment en adéquation avec le propos du film, censé être sombre et poisseux. Et à ce niveau de précision, certains détails sautent aux yeux, comme la fausse barbe du personnage.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Un mixage VO Dolby Atmos limpide qui fait la part belle aux silences et à la musique. Un ensemble qui manque quand même de bonnes basses, d'action et d'ampleur pour totalement satisfaire (question de mise en scène surtout). Un peu trop tranquille à notre goût.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Tatiana Maslany - Orphan Black saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
tatiana-maslany
stefano-sollima
liam-neeson
fabrice-gobert
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011