Succession saison 2

Année : 2019
Créateur : Jesse Armstrong
Interprètes : Jeremy Strong, Brian Cox, Kieran Culkin, Sarah Snook, Matthew Macfadyen, Hiam Abbass, Nicholas Braun,
Éditeur : OCS
VOD : 10 x 56'
Genre : drame, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 12/08/19
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français

Après avoir tenté de prendre la tête du groupe Waystar Royco de force, Kendall Roy (Jeremy Strong) n'est plus le même et fait maintenant étrangement équipe avec son père Logan (Brian Cox), tandis que son frère Roman (Kieran Culkin) et sa sœur Shiv (Sarah Snook) continuent leurs manigances de leurs côtés. Tous doivent faire face aux directives de leur père qui reprend les commandes du business familial en pleine tempête financière et médiatique.

 

Après une première saison déjà fabuleuse mêlant thriller psychologique, comédie acide, drame et soap trash (voir Succession saison 1), Jesse Armstrong parvient à pousser le curseur encore plus loin et à nous rentre complètement addicts. Le scénario totalement maîtrisé fait monter crescendo la pression et donne aux personnages une épaisseur inattendue, du cousin Greg un peu benêt sur les bords à Tom, le mari de Shiv, responsable des croisières du groupe et prêt à tous les sacrifices pour parvenir à ses fins. Avides de pouvoir et de reconnaissance, stupides et méchants, humains et fragiles, la palette des sentiments développée par tous les personnages dans la série est juste fascinante.

 

Évidemment, les séquences choquantes se succèdent (notamment une séquence d’humiliation collective incroyable pendant une partie de chasse improbable), tout comme les dialogues toujours aussi crus et parfaitement outranciers (c'est le mode de fonctionnement de la famille Roy), le tout sublimé par des comédiens tous parfaits et au diapason avec l’interprète principal de la série Brian Cox qui, à 72 ans, démontre qu’il est tout simplement magistral.

 

Une montée en puissance captivante pour cette saison 2 qui n'est pas sans rappeler des affaires, des groupes et des familles bien réels, et qui se termine en feu d’artifice total avec une dernière scène tout simplement cathartique : un demi‑sourire génial dont on ne révélera pas la teneur mais qui laisse entrapercevoir une future saison 3 encore plus puissante.

Cédric Melon - Publié le 22/06/20
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

Toujours rien. Quel dommage.

Note bonus : 0/6
Image

Une image dans la lignée de celle de la première saison avec encore plus de plateaux en extérieur qui témoignent du soin apporté à la variété des décors, tous luxueux bien entendu : un château en Bulgarie, une riche demeure dans les Hamptons, un ultra‑yacht en méditerranée… Une image qui a tout d'une grande. Ne lui manque finalement qu'un beau HDR pour envoyer valser nombre de séries du moment. 

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

La musique prend un peu plus de place dans cette saison, avec notamment une transition muette entièrement musicale remarquable. Le reste de la série est occupé par des diatribes, des joutes verbales et des punchlines toujours aussi percutantes. On adore malgré la simple piste stéréo.

Top son : aucun
Note son : 4/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
01/11/20 Journal intime
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Ken Follett - Un monde sans fin
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
ken-follett
victor-matsuda
melissa-george
pascal-laugier-et-louis-thevenon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011