Smartphone

Oppo Find X2 Pro

Par Michel Brunet - Publié le 03/07/20
Mustav
Prix indicatif : 1 199 € TTC
Note AVCesar.com
Type : Smartphone
Stockage : 512 Go
Caméra : 48 + 48 + 13 Megapixels
Selfie caméra : 32 Megapixels
Dimensions (L x H x P) : 165,2 x 74,4 x 8,8 mm
Poids : 0,2 kg
1 199,00  €
Amazon.fr
L’essentiel

Dans la nuée de constructeurs de smartphones venus de l’Empire du Milieu, Oppo présente une image singulière mais néanmoins justifiée. En effet, cette marque ne s’est pas engagée dans une guerre des prix où le volume est censé compenser des marges forcément réduites. Non, Oppo joue la carte du design et de l’innovation voire du très haut de gamme comme nous le prouve son dernier‑né, le Find X2 Pro. Car le nouveau porte‑étendard de la marque débarque sur le marché au prix affiché de 1 200 euros. Un tarif qui le positionnera forcément face à ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Autant dire qu’il n’a pas droit à l’erreur.

 

 

La vie sur grand écran

L’Oppo Find X2 Pro est un grand smartphone, très grand même, avec son immense écran 6,7’’ soit 17,02 cm de diagonale. La dalle au ratio 19,8:9 est protégée par une vitre en verre Corning Gorilla Glass 6 et occupe plus de 90% de la face avant du mobile. Pour parvenir à une telle superficie, la caméra frontale prend place dans un poinçon de quelques millimètres de diamètre tandis que la dalle se courbe sur les bords gauche et droit. Les marges supérieures et inférieures sont particulièrement étroites : jamais l’impression de n’avoir qu’un écran face à soi n’aura été aussi patente. Sans surprise, l’Oppo Find X2 Pro s’appuie sur une dalle Amoled. Elle propose une définition 1 440 x 3 168 pixels soit une résolution de 513 points par pouce. Le lecteur d’empreintes digitales y est intégré. La compatibilité HDR10+ est de mise. Et Oppo lui octroie une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, le double du standard. L’affichage est donc renouvelé 120 fois par seconde pour une fluidité maximale. De plus, l’échantillonnage du tactile passe à 240Hz : l’idée est ici de permettre à l’écran de suivre plus rapidement le mouvement du doigt. Enfin, derrière l’écran proprement dit, Oppo a glissé une puce maison, l’Ultra Vision Engine. Ce composant analyse, comme sur les TV, toutes les images qui arrivent et, avant de les transmettre à l’écran, elle peut ajouter des images par interpolation ou répétition. Le smartphone peut ainsi transformer une source 24, 30 ou 60 Hz pour qu’elle tire profit des 120 Hz de la dalle. La fluidité des scènes riches en mouvements sera donc améliorée. On pense par exemple au sport. Le traitement Ultra Vision Engine est aussi capable de transformer des contenus SDR en HDR.

Comme pour tous les terminaux haut de gamme actuels, ce smartphone dispose de deux haut‑parleurs. La technologie Dolby Atmos est présente. Elle adapte le rendu des deux transducteurs et d’un éventuel casque au type de contenu : jeu, musique… Un mode Automatique peut être choisi dans un sous‑menu des paramètres du smartphone.

 

 

J’veux du cuir 

L’arrière est tout aussi original. En effet, le Find X2 Pro est proposé en deux finitions. La première utilise de la céramique noire, un matériau très résistant aux rayures notamment, mais assez lourd. La seconde est en cuir vegan (cf. photo ci‑dessous), du cuir synthétique qui adopte une couleur saumon peu courante. Toujours au dos, un gros bloc dépassant de manière sensible accueille trois caméras et un flash double LED. La version cuir est synonyme de flanc en métal doré. Si cela peut sembler un brin ostentatoire, voire bling‑bling, ce choix demeure plutôt cohérent. La tranche droite présente un large bouton pour allumer ou éteindre le smartphone tandis qu’à l’opposé nous trouvons les touches de réglage du volume. La tranche inférieure propose le connecteur USB‑C et une trappe qui ne peut accueillir qu’une seule carte nanoSim. Le Find X2 Pro ne propose donc pas de prise casque miniJack 3,5 millimètres. Dans l’ensemble, ce smartphone haut de gamme affiche une finition exemplaire, luxueuse même. Le cuir au dos est très agréable au toucher et il évite l’apparition des sempiternelles traces de doigt. Ce smartphone est certifié IP68, cela signifie qu’il résiste à une immersion de 30 minutes sous 150 cm d’eau. D’eau douce bien entendu car c’est une autre histoire pour l’eau de mer ultra‑corrosive pour les composants électroniques.

 

 

Un gros moteur

Derrière cette carrosserie racée, Oppo a placé une mécanique à la hauteur. En effet, c’est la surpuissante plateforme Qualcomm Snapdragon 865 (1 x 2,84 GHz Kryo 585 + 3 x 2,42 GHz Kryo 585 + 4 x 1,8 GHz Kryo 585) qui officie avec en sus 12 Go de mémoire vive LPDDR5 et 512 Go de stockage interne. Une grande capacité qui s’explique en partie par l’absence d’emplacement pour une carte d’extension micro‑SD. Sans surprise, ainsi armé, le Find X2 Pro est une véritable bête de course. Nous 610 368 points sur AnTuTu soit un peu mieux que le Realme X50 Pro équipé de la même plateforme. Le Find X2 Pro a atteint 763 en mode Single Core et 2 743 points en Multi Core au benchmark Geekbench 5.

Pour le jeu, pas de souci à se faire avec une nouvelle génération de circuit graphique embarquée, l’Adreno 650 encore plus performante. Le smartphone atteint ainsi le score de 6 799 points sur 3DMark Single Shot Extrem.

 

 

Une partie photo prometteuse

Pour la photo, le Find X2 Pro se contente entre guillemets de trois caméras alors que de nombreux concurrents en proposent une, ou même parfois deux, de plus. Mais bien entendu, le mieux est parfois l’ennemi du bien. Alors à quoi avons‑nous affaire ?

• Un capteur principal 48 Mpxls ouvrant à f/1,7

• Un ultra grand‑angle 48 Mpxls ouvrant à f/2,2

• Un téléobjectif périscopique x5 13 Mpxls ouvrant à f/3,0

 

À l’avant, le poinçon accueille une caméra combinant un capteur 32 Mpxls et une optique f/2,4. Pour la vidéo, le smartphone peut filmer en Ultra HD à 30 et même à 60 images par seconde. En Full HD et en HD, nous retrouvons les mêmes cadences d’images. La vidéo est une fonction qui a été particulièrement soignée. En effet, le smartphone peut filmer en HDR et en 10 bits. Un maximum de couleurs donc pour plus de naturel et de précision. Une possibilité unique, sur le marché européen tout du moins.

 

 

La 5G bien sûr

Qualcomm offre par ailleurs à ce smartphone toutes les dernières technologies en matière de connectivité dont la fameuse 5G dont nous attendons toujours le déploiement en France. Le modem X50 prend en charge toutes les fréquences utilisées par ce protocole partout dans le monde. Il en est de même pour la 4G qui peut dépasser le Go/s en débit descendant théorique, mais là aussi la performance du réseau français ne dépasse pas la moitié de ce chiffre, et encore uniquement dans les grandes agglomérations. Les autres technologies ne sont pas en reste. En effet, le Wi‑Fi 802.11 ax autrement appelé Wi‑Fi 6 est aussi de la partie avec des débits accrus et des latences réduites. Le Bluetooth 5.1 est aussi présent.

 

Recharge complète en moins de 40 minutes

La batterie ou plutôt les batteries, car Oppo a opté pour une architecture basée sur deux composants de 2 130 mAh chacun, affiche une capacité totale de 4 260 mAh. Cela permet à la technologie maison de recharge super rapide, dénommée SuperVOOC 2, de faire des étincelles. Sans mauvais jeu de mots bien sûr… Pour cela, Oppo fournit un chargeur de secteur d’un gabarit plutôt imposant mais c’est pour la bonne cause (cf. nos explications dans notre Verdict Technique). Notons que certains évoquent l’idée que ces technologies de recharge ultra rapide seraient dangereuses pour la durée de vie de la batterie voire dangereuse tout court. Mais Oppo est sûr de son fait. Le SuperVOOC 2 s’appuie en effet sur de la basse tension qui se traduit par une batterie qui ne chauffe pas. Petite déception en revanche, la recharge sans‑fil est passée à la trappe.

 

Concurrence

Avec son prix de 1 200 €, l’Oppo Find X2 Pro trouve face à lui les smartphones Android les plus haut de gamme du moment. En effet, les aficionados de l’iPhone demeurent à part et s’avèrent peu ouverts à un changement de plateforme.

 

Donc, les concurrents de cet Oppo se nomment essentiellement Samsung Galaxy S20 Ultra ou encore Sony Xperia 1 II. Le premier est affiché au tarif de 1 359 € en 128 Go et 1 559 € en 512 Go, des tarifs supérieurs au Find X2 Pro. Mais reste à voir si ce dernier a quelque chose à leur envier. C’est ce que nous allons tenter de déterminer via notre Verdict Technique.

Fiche technique
Type : Smartphone
Écran : 6,7''"
Résolution : 1 440 x 3 168 px
Stockage : 512 Go
Batterie : 4 260 mAh
RAM : 12 000 Mo
Processeur : Qualcomm Snapdragon 865 (ARM, 2,84 GHz Ghz, 8 cœurs, 12 000 Mo RAM)
Ecran : OLED (tactile capacitif, 1 440 x 3 168 pixels)
Lecteur d'empreinte : oui
Réseau : 5G, Wi-Fi ax, Bluetooth 5.1 + EDR, NFC
Caméra : capteur arrière 48 + 48 + 13 Megapixels avec flash, capteur avant 32 Megapixels
 
Connectique : , Upscaling vidéo 2160p, port USB OTG, lecteur de carte sans
Compatibilité : MP3, WMA (via app. tiers), AAC (via app. tiers), Ogg (via app. tiers), Flac (via app. tiers), résolution maximum Ultra HD (2160 lignes), HDR10+, Divx, WMV, Mpeg2 (via app. tiers), Mpeg4
Fonctions : magasin d'applications universel, UPnP (via app. tiers), PAL 50 Hz, NTSC 60 Hz, désentrelacement (vidéo/film)
Finition : céramique noire ou cuir vegan
Dimensions (L x H x P) : 165,2 x 74,4 x 8,8 mm
Poids : 0,2 kg
ph image
Verdict technique

Indubitablement, l’Oppo Find X2 Pro assume pleinement son statut premium. Il rassemble pour cela une fiche technique très solide avec la plateforme technique la plus puissante et la plus complète du moment généreusement pourvue en mémoire. Son design très recherché utilisant des matériaux originaux en impose. Certains pourraient regretter la présence d’un capteur photo seulement 48 Mpxls alors que l’on trouve fréquemment des smartphones équipés avec un capteur 64 Mpxls et même 108 mégapixels. Mais le nombre de mégapixels ne fait pas tout, bien entendu, pour obtenir de belles photos…

 

 

Imposant, mais utilisable

L’Oppo Find X2 Pro est un imposant smartphone. Les mains de taille moyenne auront du mal à atteindre la partie supérieure de l’interface : difficile par exemple de dérouler le panneau de réglage et de notification sans faire descendre le smartphone dans le creux de sa main. C’est évidemment le prix à payer pour bénéficier d’une grande diagonale d’écran. Le poids se fait bien évidemment sentir, mais cela participe aussi, de manière plus ou moins consciente, au sentiment d’être en présence d’un smartphone de grande qualité. Malgré sa grande taille, le Find X2 Pro rend très naturel l’accès à ses différentes touches mécaniques. Le lecteur d’empreinte digitale est placé assez haut pour que son utilisation ne nécessite pas une séance de gymnastique du pouce (cf. photo ci‑dessous).

 

 

Écran, débauche de technologies

Voici un élément qu’Oppo semble avoir particulièrement soigné, l’écran. La dalle Amoled est pensée pour le multimédia avec le double support du HDR10+ et de la norme DRM Widevine L1 pour des contenus HD sur certaines plateformes comme Netflix. Sans surprise, cet écran est capable de couvrir à 100% les espaces chromatiques SRGB et DCI‑P3 et présente une excellente luminosité. Le smartphone est donc pleinement utilisable en extérieur, y compris lorsque le soleil est bien présent. Amoled oblige, le contraste est infini. Mais on le répète, la grande particularité de l’écran du Find X2 Pro est sa capacité à proposer une fréquence rafraîchissement de 120 hertz. La surcouche maison, ColorOS, exploite cette possibilité pour nous offrir des transitions et des mouvements d’une fluidité impressionnante. Le doigt glisse et les icônes défilent avec un confort et une immédiateté bluffante. Certes, le Samsung Galaxy S20 Ultra propose aussi cette fréquence de rafraîchissement, mais Oppo fait mieux, car le 120 Hz est possible en pleine définition de l’écran alors le concurrent coréen le cantonne au 1 080p.

 

 

Au‑delà de l’interface utilisateur, les jeux sont les grands bénéficiaires de cette fréquence de rafraîchissement doublée, du moins s’ils sont compatibles. Le catalogue de titres tirant profit du 120 Hz s’allonge chaque jour. On peut citer Tekken Mobile, Final Fantasy XV ou encore Riptide GB : Renegade.

Demeure l’épineuse question de la puce Ultra Vision Engine et de son réel impact. En clair, il s’agit là d’une technologie de compensation de mouvement présente depuis des années dans les téléviseurs haut de gamme de nos salons. Autre volet de l’action de l’Ultra Vision Engine, la transformation de contenus SDR en HDR. Dans les deux cas, nous n’avons pas vu de réelles différences dans notre ressenti qui demeure forcément subjectif. Nous avons copié dans le smartphone deux vidéos UHD 4K de qualité présentant des scènes de sport (du snowboard et du skateboard) que nous avons ensuite lues dans le lecteur vidéo natif du Find X2 Pro. Nous avons visionné ces deux extraits avec ou sans l’Ultra Vision Engine, par nous‑mêmes, avant de renouveler l’opération avec deux autres personnes de notre entourage, dont une habituée à jouer en mode 144 Hz sur son PC. Personne n’a réellement ressenti une différence en l’état. Peut‑être faudrait‑il lire les mêmes vidéos simultanément sur deux Find X2 Pro avec les mêmes réglages de l’écran et un avec l’Ultra Vision Engine actif et l’autre sans ? Peut‑être aussi notre impression serait différente en raccordant le smartphone sur un TV, donc un très grand écran, notamment pour la compensation de mouvement.

 

 

Oppo offre aux utilisateurs de nombreuses possibilités de réglage autour de l’affichage (cf. photo ci‑dessous). Il est possible d’ajuster la résolution de l’écran : FHD+ (1 080 x 2 376 pixels), QHD+ (1 440 x 3 180 pixels) ou sélection automatique en fonction du contenu affiché. Même chose pour la fréquence de rafraîchissement (60 Hz, 120 Hz ou ajustement automatique) ou pour le mode de couleur (Vif, Doux ou Cinématique). Le Find X2 Pro peut même ajuster automatiquement la tonalité des couleurs en fonction de l’éclairage ambiant à l’instar de ce que proposent les dernières générations d’iPhone.

 

 

Du gros son 

Pour le son, les deux haut‑parleurs comme souvent sur les smartphones ne sont pas identiques en termes d’emplacement et de taille. Le premier est en haut avec une grille donnant au‑dessus de l’écran. C’est celui qui est utilisé pour les fonctions téléphoniques. Le second plus volumineux prend place sur la tranche inférieure du mobile. Résultat des courses, l’oreille attentive peut percevoir un léger déséquilibre et la stéréophonie en pâtit forcément. Cependant, la puissance est au rendez‑vous et même à haut niveau nous n’avons pas constaté de saturation. L’absence de prise casque décevra bien entendu les personnes demeurées fidèles à, par exemple, leur bon vieux Sennheiser HD25. Sachez cependant qu’Oppo fournit des écouteurs intra‑auriculaires de facture correcte, mais point d’adaptateur USB‑C vers mini‑Jack 3,5 millimètres. Un panneau de contrôle trahit la présence d’une certification Dolby Atmos (cf. photo ci‑dessous) prenant en charge tout aussi bien le casque que les haut‑parleurs. Trois réglages sont proposés en fonction de votre utilisation : jeu, cinéma ou musique. Ce à quoi vient s’ajouter une quatrième possibilité : laisser le système choisir automatiquement pour vous. Dans l’effet, l’impact des différents réglages est très léger avec les HP, mais il se montre davantage perceptible avec un casque. Ne cherchez cependant pas un effet surround prononcé pour vos séances Netflix.

 

Sinon, l’Oppo Find X2 est capable de lire des fichiers [abc]Hi‑Res Audio[/abc] dans la plupart des formats. En optant pour le mode Musique de la console Dolby Atmos, le terminal offre l’accès à une égalisation entièrement manuelle ou à une égalisation dite intelligente pour un rendu doux, détaillé…  Il est alors possible avec un mini‑Dac et un casque performant, sans oublier une source adéquate, d’obtenir une qualité d’écoute impressionnante. Notons au passage que le codec Bluetooth APT‑X HD est supporté.

 

 

Une expérience sous le signe de la fluidité

Bien entendu, nous retrouvons en pratique la puissance brute démontrée par les différents benchmarks. La nouvelle plateforme de Qualcomm est tout simplement bluffante. Les applications les plus gourmandes se lancent avec une instantanéité qui rappelle iOS. Il faut dire que le smartphone bénéficie aussi du nouveau système de fichiers UFS 3.0 présenté 25% plus rapide et que l’expérience est sans doute magnifiée par le 120 hertz. Gravé très finement (7 nm), le processeur peut conserver plus longtemps son niveau de performance optimal. Le système de refroidissement semble bien étudié, car nous n’avons pas relevé de montée en température excessive. L’Oppo Find X2 Pro ne devient jamais désagréable en main. Avec son immense écran et son circuit graphique Adreno 650, il se transforme en machine de guerre lorsqu’il s’agit de faire tourner les jeux 3D les plus exigeants.

 

 

Doué en photo

L’Oppo Find X2 Pro ne semple pas véritablement impressionnant sur le papier en ce qui concerne la photo avec un capteur principal grand‑angle de seulement 48 Mpxls (cf. photo ci‑dessous). Mais il s’agit d’un composant Sony IMX689 dont les marques du groupe chinois BBK (Oppo, OnePlus, realme et Vivo) auraient l’exclusivité durant six mois. Il se distingue par sa grande taille qui leur permettrait de mieux se comporter en basse luminosité (cf. photo ci‑dessus). L’ensemble des pixels du capteur participe à la mise au point, comme sur les reflex numériques de dernière génération pour un autofocus plus rapide et précis. Voilà pour les intentions, mais sur le terrain cela donne quoi ? Le Find X2 Pro impressionne sous le soleil de l’été. Les clichés regorgent de détails, surtout via le capteur grand‑angle 48 mégapixels, car les pixels sont par défaut gérés par bloc 12 Mpxls par le biais du procédé dit de Pixels Binning réunissant les pixels par groupe de quatre. Les couleurs sont flatteuses, sans doute parfois un peu trop si vous laissez le mode Couleurs Éclatantes de l’IA activée. Les amateurs de naturel devront s’en passer. Mais, globalement, les traitements numériques sont maîtrisés.

 

 

L’ultra grand‑angle bénéficie lui aussi d’un capteur 48 Mpxls (cf. photo ci‑dessous), mais ce n’est pas un IMX689. Là aussi le Pixels Binning est de mise par défaut. Son domaine privilégié est la photo de paysage et les résultats sont excellents avec une correction des déformations géométrique plutôt efficace. Les couleurs sont « punchy » mais pas trop et le niveau de détails pleinement satisfaisant. Le passage en 48 mégapixels natif (sans mode Pixels Binning donc) n’apporte pas de réelle différence. Autant se passer de fichiers plus lourds même si la mémoire ne manque pas. La caméra ultra grand‑angle est aussi mise à contribution pour la macro avec (cf. deuxième photo ci‑dessous), là aussi, des photos plus réussies que bon nombre de smartphones bénéficiant d’une caméra dédiée.

 

 

La troisième caméra est un téléobjectif x5, soit l’équivalent d’un 129 mm en argentique. L’optique est de type périscopique : ses lentilles sont disposées perpendiculairement au dos du smartphone avant que l’image soit redressée par un jeu de miroirs. Un procédé qui permet de limiter l’encombrement du système mais qui nécessite une sérieuse maîtrise en micro‑mécanique. C’est un capteur 13 Mpxls qui officie derrière cette optique hors normes. Dans de bonnes conditions d’éclairage, ce module se montre très performant. Il est possible d’obtenir de belles photos, pleines de détails même si, en y regardant de plus près, du bruit numérique est malgré tout présent (cf. photo ci‑dessous Zoom x2 et Zoom x5).

 

 

 

 

Notons aussi que le rendu des couleurs est différent de celui des deux autres caméras. Elles sont un peu plus saturées. Mais globalement l’Oppo Find X2 Pro surclasse ici la plupart de ses concurrents. En passant en x10 (cf. photo ci‑dessous), on bascule dans un mode hybride (optique et numérique). Le résultat demeure tout à fait exploitable. Au‑delà, cela devient difficile, mais les zooms purement numériques n’ont jamais été la panacée. L’idéal est de pouvoir poser le smartphone sur un tripode ou de bien se caler.

 

 

Lorsque la lumière se met à manquer, l’Oppo Find X2 Pro s’en sort très bien même s’il demeure un ton en dessous des Google Pixel 3 et 4. Pas de panique, la plupart du temps le cliché obtenu est net, avec des détails préservés. Sa dynamique est plutôt bonne. La balance des blancs semble cependant parfois un peu à la peine. Le mode Nuit produit des photos aux couleurs un peu ternes avec un traitement numérique qui finit par anéantir de nombreux détails en tentant de lisser l’image.

 

Malgré l’absence d’une caméra dévolue à apporter des informations de profondeur de champ, le Find X2 Pro produit de très beaux portraits avec le mode idoine. Le flou de l’arrière‑plan est bien dosé tandis que le détourage se montre la plupart du temps judicieux. Un bémol cependant, la modification de la profondeur de champ et donc du flou n’est pas possible a posteriori contrairement à un iPhone par exemple. La caméra frontale se montre d’excellente qualité dans toutes les conditions d’utilisation. Elle bénéficie en prime d’un mode HDR performant.

 

 

La vidéo au cœur du programme

Pour la vidéo, nous aurions pu nous attendre à la possibilité de filmer en Ultra HD 8K, mais Oppo a jugé que ce n’était pas encore primordial sur un smartphone, aussi haut de gamme soit‑il. L’argument peut s’entendre. Le Find X2 Pro peut filmer à 30 ou 60 images par seconde en UHD 4K, en 1 080p et en 720p. La marque entend bien faire de son mobile une référence en matière de captation vidéo. Pour cela, elle lui offre la possibilité de filmer en HDR sur une profondeur de couleur 10 bits ! Le smartphone offre aussi un mode ultra stabilisé qui utilise la caméra ultra grand‑angle et de puissants algorithmes. L’enregistrement du son passe par trois micros pour un rendu 3D. La fonction Zoom Audio est aussi présente : elle permet de concentrer la piste son de votre vidéo sur une personne en particulier. Les capacités vidéo sont impressionnantes à l’usage. Le smartphone gère parfaitement les changements de plan et de luminosité. Les vidéos sont toujours fluides avec une stabilisation plutôt efficace. Leur dynamique est élevée avec un autofocus réactif et précis. Du beau travail.

 

 

Autonomie correcte

L’Oppo Find X2 Pro embarque une batterie 4 260 mAh qui, comme déjà mentionné plus haut, est en fait constituée de deux éléments de 2 130 mAh chacun. Cela permet d’optimiser la vitesse de recharge et le moins que l’on puisse dire est que cela fonctionne. Pour cela, Oppo a développé une technologie baptisée SuperVOOC 2.0 et sur un adaptateur secteur 65 watts. Ainsi équipés, nous avons pu effectuer une charge complète, passage de 1% à 100% de batterie, en 39 minutes. Sachez aussi que le smartphone peut retrouver la moitié de sa charge en 15 minutes. Le temps d’une douche et vous voilà reparti ! C’est réellement impressionnant, à tel point que l’absence de recharge sans‑fil est presque oubliée.

 

L’autonomie dépend bien entendu de votre usage, mais aussi de certains réglages notamment autour de l’écran, car sa pleine résolution et le 120 Hz sont forcément plutôt gourmands en énergie. Avec tous les paramètres à fond (nous aimons en prendre plein les yeux), le Find X2 Pro ne nous a jamais lâchés avant la fin d’une grosse journée d’utilisation. En laissant le smartphone ajuster de lui‑même automatiquement la définition et la fréquence de rafraîchissement de son écran, il pourra être utilisé 1,5 jour sans trop de frayeur.

 

 

En conclusion

Si son prix très élevé le place indubitablement hors de portée de nombreuses bourses, sans compter que tout le monde ne souhaite pas mettre autant d’argent dans un téléphone portable, il nous semble évident à l’issue de plusieurs semaines d’utilisation qu’Oppo entre ici dans la cour des grands. 

 

Le Find X2 Pro est un smartphone ultra‑complet et sans grand défaut à vrai dire. Sa puissance impressionne et avec l’intégration de la 5G, son futur utilisateur ne se sentira pas has‑been avant plusieurs années. Il se montre doué pour la photo, et même très doué pour la vidéo que la marque souhaite plus que jamais mettre au cœur du développement de ses mobiles. Et que dire de sa technologie SuperVooc 2.0 : le monde de la téléphonie a trouvé son Supercharger ! En plus, nous avons particulièrement apprécié son design sobre et élégant. Le Find X2 Pro réalise donc un parcours quasiment sans faute.

+ Les points forts
»  
Qualité de fabrication
»  
Design original
»  
Puissance ahurissante
»  
Un écran au top
»  
Une partie photo convaincante
»  
Excellent en vidéo
»  
Vitesse de recharge impressionnante
- Les points faibles
»  
Pas de prise casque
»  
Autonomie un peu décevante
»  
Absence de recharge sans‑fil
»  
Prix
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES