Amplificateur audio-vidéo

Pioneer VSX-923

Par Jean Eparvier - Publié le 10/06/13
Mustav
Prix indicatif : 599 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 7.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 8 entrées (v1.4, dont 1 frontale)
Puissance : 7 x 150 W
Dim. (L x H x P) : 435 x 168 x 362,5 mm
Poids : 9,7 kg
L’essentiel
Depuis maintenant presque trois ans, le constructeur japonais Pioneer prend l’habitude de concentrer ses efforts en matière de rapport qualité‑prix sur le modèle milieu de gamme de sa série d’amplificateurs audio‑vidéo au label VSX, pour le bonheur des Home Cinéphiles. Très proche de son prédécesseur, le Pioneer VSX‑923 est une mise à jour intéressante d’un produit déjà très complet, le Pioneer VSX‑922 testé dans ces mêmes colonnes par votre serviteur (cliquez sur la référence pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com), et revoit d’office son prix à la baisse de 100 € pour frapper là où ça fait du bien !

Doté d’une façade plus élégante que celle du VSX‑922, le nouveau venu est d’abord et toujours un ampli‑tuner 7.2 (pour alimenter deux caissons de basses simultanément) offrant 150 W sous 6 ohms par canal. Il est aussi toujours doté d'une centrale multimédia particulièrement complète, exploitable en filaire (via le connecteur Ethernet certifié DLNA) ou sans‑fil, grâce à l’adaptateur Wi‑Fi Pioneer AS‑WL300 disponible en option. Comme précédemment, on peut utiliser toute la puissance sur le système principal en 7.1 ‑en lui adjoignant par exemple deux enceintes en hauteur ou à l’arrière‑ ou distribuer les deux canaux d’amplification restés libres dans le cas d'une configuration 5.1 aux enceintes principales via bi‑amplification, ou à la zone 2 pour se constituer un petit système stéréo dans une autre pièce.

Le processeur audio possède bien entendu tous les décodeurs multicanaux du moment, DTS‑HD Master Audio et Dolby TrueHD en tête, assortis de l’ensemble de leurs dérivés numériques et analogiques, tels que le Dolby Pro Logic IIz et le DTS‑Neo. La partie vidéo a été, en revanche, entièrement revue à partir du processeur Marvell Qdeo 88DE2750 qui gère huit entrées HDMI 1.4 ‑dont une en façade dotée de la compatibilité MHL‑ transparentes aux signaux 3D, Deep Color, xvYCC et 1 080p/24 sans oublier le signal Ultra HD (Pass‑Through). Le nouveau processeur ne se contente plus d’un Upscaling 1 080p depuis les sources SD, mais permet aussi une mise à l’échelle Ultra HD pour alimenter en vidéo un diffuseur adapté via la première de ses deux sorties HDMI. À noter, la seconde, qui fait partie des nouveautés apparues cette année, est attribuable individuellement à une zone 2 pour profiter d'un signal différent de celui de la première zone. Précision, celui‑ci est juste véhiculé par l'amplificateur, impossible d'intervenir dessus mais c'est déjà largement appréciable sur un appareil de ce prix ! D'autant plus qu'il est possible de le gérer via lapplication Android/iOS iControlAV2013.

Le nouveau processeur propose aussi une vaste palette de réglage à travers la technologie « Advanced Video Adjust » permettant d'adapter l’image à tous les types de diffuseurs, et même de gérer la distance du spectateur par rapport à l’écran. On dispose encore du procédé « Stream Smoother » qui améliore les contours des sources vidéo de piètre qualité, très efficace sur le terrain. À noter aussi, les entrées HDMI bénéficient du système de réduction de jitter Pioneer PQLS, qui optimise la transmission des données audio depuis une source du constructeur.

La passerelle multimédia du Pioneer VSX‑923 est parée à toutes les éventualités. Compatible DLNA, elle permet d’exploiter les fichiers audio MP3, WMA, Alac sur l’ensemble des périphériques UPnP du réseau local ‑y compris les fichiers HD Wav, Flac et AIFF jusqu’au 192 kHz/24 bits‑ et de récupérer les Webradios à travers le service vTuner. Grâce à la certification AirPlay, elle peut profiter en streaming du contenu d’une bibliothèque iTune installée sur un Mac ou un PC et son entrée USB en façade permet de récupérer en numérique le contenu d’un iPod/iPhone/iPad, et d'en améliorer la qualité, si besoin, avec la technologie Advanced Sound Retriever, mais aussi de récupérer films et photos pour les regarder sur votre téléviseur. Le Pioneer VSX‑923, avec l’adaptateur Bluetooth AS‑BT200 optionnel, bénéficie de l’application Bluetooth AirJam autorisant un groupe de possesseurs d'un iPod/iPhone/iPad d’ajouter leurs chansons à la liste de diffusion de l’amplificateur. Sympa. À noter, la fonction Gapless, active via DLNA ou sur USB, est disponible d'emblée cette année.

En matière de mise en œuvre, le Pioneer VSX‑923 fait confiance au logiciel propriétaire Wiring Navi, véritable guide pour l’utilisateur au cours de l’installation et au, toujours, excellent système de calibrage automatique MCACC doté de la fonction Auto Phase Control Plus. Cette dernière aligne la phase de toutes les enceintes du système sur le caisson comme c'était le cas jusqu'à présent des modèles haut de gamme de la marque et règle l’ensemble des paramètres de l’amplificateur automatiquement en fonction des enceintes, de l’acoustique de la pièce et des sources connectées.

Enfin, le Pioneer VSX-923 profite de la dernière version de l’interface utilisateur désormais bien connue du constructeur, pour rendre l’utilisation de l’appareil aussi conviviale que possible. Comme toujours, le manuel de l’appareil est intégré à l’OSD en couleur, et la télécommande programmable complète ‑et quelconque !‑ est avantageusement remplaçable par l’application iControlAV2013 disponible aussi bien pour les smartphones et tablettes sous Android qu'iOS, avec une interface supplémentaire dédiée spécifiquement à l’iPad. Elle permet de contrôler toutes les fonctions de l’appareil, de l’installation au contrôle des sources, en passant par les modes DSP, la zone secondaire et même désormais les paramètres de chaque enceinte constituant le système. Un vrai bonheur à utiliser au quotidien, surtout avec autant de fonctions, inégalé à ce jour chez la concurrence.
Concurrence
Le Pioneer VSX-923 est, avec le Yamaha RX‑V675 presqu’aussi complet, le premier amplificateur de la nouvelle génération d’amplificateurs audio‑vidéo de sa catégorie. Particulièrement bien doté, à part le Yamaha, il n’a pas vraiment de concurrent sur son segment, si ce ne sont les modèles de la série supérieure de l’année dernière, à l’image de l’excellent Denon AVR‑2313 testé ici même il y a quelques mois (cliquez sur la référence pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com).
Fiche technique
Type : amplificateur 7.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 7 x 150 W
Entrées : 8 entrées HDMI (v1.4), 1 entrée YUV (RCA), entrées audio et vidéo (3 audio et 3 vidéo), sans entrée multicanale, entrées numériques (1 optique et 1 coaxiale)
Sorties : 2 sorties HDMI (v1.4), sortie audio et vidéo (composite)
Autres : 1 port iPod, 1 port USB Host, 1 port Ethernet, 1 port USB asynchrone
Prises de façade : 1 entrée HDMI, , 1 sortie casque, 1 entrée balladeur
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, Alac, DSD, AIFF, Jpeg, UPnP (DLNA), Airplay, Webradios
Compatibilité audio : 11 modes DSP, écoute au casque (1), Dolby Pro Logic IIz, DTS-Neo, Dolby Digital EX, DTS‑ES, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHDDolby Atmos, , DTS‑HD, DTS:X
Traitement audio : gestion dynamique du volume (Dolby Volume), égalisation automatique par micro (paragraphique), nombre de mesures au micro (unique), égalisation manuelle (paramétrique), gestion onde stationnaire, gestion phase acoustique, gestion réverbération, gestion X curve
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, transcodage vidéo (vers HDMI), Upscaling vidéo (Ultra HD), Gestion du zoom 16/9 à partir de sources SD 4/3 (basique), LipSync manuelle (jusqu'à 200 ms), Auto LipSync
Fonctions : pilotage via IP, OSD (français, couleur, via HDMI), télécommande universelle (préprogrammée), CEC, ARC, Tuner FM
Consommation : 550 W (0,1 W en veille)
Finition : noir ou aluminium
Dim. (L x H x P) : 435 x 168 x 362,5 mm
Poids : 9,7 kg
ph image
Verdict technique
On ne change pas une équipe qui gagne… si ce n’est en enrichissant ses fonctions, et c’est exactement ce que Pioneer a réalisé avec le modèle VSX‑923. Tout aussi agréable à utiliser que son prédécesseur, notamment grâce à sa géniale application iControlAV2013 pour smartphone ou tablette, et encore plus avec un iPad, il s'avère un vrai plaisir à configurer et à paramétrer depuis son canapé, en laissant la méchante télécommande au vestiaire !

Rigoureusement identique au VSX‑922 en matière d’amplification et de décodage audio, il en retient les qualités de timbres et le côté vivant en stéréo, sans jamais en faire trop. Avec une source de qualité, il se montre capable de douceur et de distinction, sans égaler pour autant un amplificateur purement Hi‑Fi de prix équivalent (et c'est normal !). La fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA), toujours plus complète, se montre à la fois polyvalente et performante. On peut réellement se faire plaisir aussi bien sur un signal compressé en MP3 que sur les fichiers HD qui offrent évidemment une tout autre musicalité.

Mais c’est en écoute multicanale que le Pioneer VSX‑923 fait la différence, grâce notamment à son excellent système de correction de pièce MCACC qui parvient magnifiquement à faire rentrer les bandes son les plus délurées des films d'action dans le séjour d’un appartement ! Parfaitement adapté à son environnement, le processeur du Pioneer peut démontrer ses qualités de spatialisation dans une trentaine de mètres carrés et même faire parler la poudre avec distinction grâce à la bonne gestion du caisson de grave. Sans égaler, encore une fois, les amplificateurs de la gamme supérieure (c'est heureux au regard du différentiel tarifaire) notamment en termes de densité tonale et d’énergie objective, le Pioneer VSX‑923 parvient à reconstituer un environnement multicanal homogène et relativement précis autour du spectateur. Évidemment, il faut prendre en compte la puissance raisonnable de l’appareil ‑plus proche de 50 W sous 8 ohms par canal, selon les normes Hi‑Fi que des 150 W annoncés‑ au moment du choix de son pack d’enceintes Home Cinéma, surtout si l’on souhaite se constituer un pack 7.1, sous peine de manquer un peu de dynamique à haut niveau.

Quelques mots sur son nouveau traitement vidéo qui démontre de belles qualités sur un signal SD mis à l'échelle en Full HD. Nous n’avons pas pu tester ses performances en présence d'un diffuseur Ultra HD, mais le résultat devrait être au rendez‑vous vu les aptitudes du processeur vidéo Marvell Qdeo sur l’ensemble des sources vidéo que nous lui avons connectés. On apprécie notamment le procédé « Stream Smoother » qui se montre très efficace sur un signal de piètre qualité, comme celui d’un fichier AVI de provenance douteuse… !

Le Pioneer VSX-923 est donc un produit bien‑né, bien équilibré et bien dans son temps avec ses nombreuses fonctions et son interface utilisateur particulièrement conviviale. Plus évolué que son prédécesseur, et sensiblement moins cher, il fait déjà référence dans sa catégorie, d’autant que l’on voit mal ce que les concurrents pourraient ajouter sur leur modèle pour lui faire de l’ombre !
+ Les points forts
»  
Interface utilisateur et OSD remarquables de convivialité
»  
Compatibilité audio avec les fichiers 192 kHz/24 bits
»  
Circuits vidéo performants avec Upscaling Ultra HD
»  
Fonction lecteur réseau DLNA
»  
Compatibilité AirPlay
»  
Entrée USB numérique pour iPod/iPhone/iPad
»  
Application iControlAV2013 pour Android et iOS exceptionnelle !
»  
Sortie HDMI indépendante pour zone 2
- Les points faibles
»  
Petit manque de dynamique à fort niveau
»  
Télécommande d’origine indigente
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES