Détour

Detour
Année : 2016
Réalisateur : Christopher Smith
Interprètes : Tye Sheridan, Stephen Moyer, Emory Cohen, Bel Powley, Jared Abrahamson, John Lynch
Éditeur : L'atelier des images
DVD : DVD-9, 93', zone 2
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 14/03/17
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
14,99 €
9 €
14,99 €

Étudiant en droit pénal, Harper (Tye Sheridan, Mud) souffre de voir sa mère plongée dans le coma suite à un accident de la route. Il accuse son beau‑père d’avoir orchestré le drame, dans le but de toucher le capital des assurances. Un soir de beuverie, le jeune homme fait la connaissance de Johnny Ray (Emory Cohen), une petite frappe qui lui propose de faire disparaître le beau‑père cupide…


À trop tirer sur des ficelles scénaristiques alambiquées, Détour peine à nous embarquer dans les pérégrinations cahoteuses d’un trio mal assorti : le bon fils propret, la brute aux abois et la strip‑teaseuse un peu paumée. Une fois sur la route qui les mène vers Vegas, point de rencontre entre le beau‑père vénal et sa maîtresse, le récit la délaisse régulièrement pour revenir à la grande propriété familiale. Car entre ses murs, Harper met un pratique le dilemme moral qui s’est imposé à lui lors de sa soirée de biture : « Si tu pouvais te séparer en deux avec une partie de toi bien tranquille à la maison, et l’autre qui pourrait aller tuer ton vieux sans que tu ne t’en souviennes, tu ferais quoi ? ».

 

Christopher Smith, adepte de thrillers à deux niveaux de lecture (voir Triangle, 2009), soumet la mécanique du crime à un dispositif formel éclaté, le split‑screen s’invitant à la fois pour nous exposer la mauvaise conscience du protagoniste et pour signifier l’une des alternatives possibles issue de la formule risquée qui stimule l’adrénaline d’un crime loin d’être parfait. « Et si » Détour n’était finalement qu’un petit tour d’illusionniste malin, ni plus ni moins ?

Carole Lépinay - Publié le 05/05/17
Liste des bonus
- Interview de l'équipe du film (8')
- Scènes coupées (6')


Commentaire

Un débriefing complet autour du film, suivi de quelques scènes coupées qui ne lui auraient pas donné plus d'envergure.

Note bonus : 2/6
Image

Un film clairement looké, qui a de la gueule avec ses néons fluo, ses gros plans ravagueurs et ses images solarisées grand angle. Techniquement intéressant, décalé et taillé pour la HD. En DVD, c'est pas mal non plus, même si on manque de piqué et de force sur les passages les plus difficiles.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Clairement plus de corps et de texture en VO, notamment sur les bruitages et la musique. Quelques détails disparaissent en VF. Un 5.1 de toure façon dynamique, clair et enveloppant.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 28/11/17 La colle
DVD 28/11/17 I Wish
BLU 28/11/17 I Wish
DVD 28/11/17 Dreamgirls
BLU 28/11/17 Dreamgirls
INTERVIEWS
Lars Lundström - Real Humans saison 2
http://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
lars-lundstrom
tatiana-maslany
priyanka-chopra
eric-rochant
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Advertisement
Gorilla Dance
The Zero Theorem
Blood Glacier
Believe
Witching & Bitching
Cerro Torre: A Snowball's Chance in Hell
Prick och Fläck på fläcken
Lulu in the Nude
1
The Keeper of Lost Causes
Sunshine on Leith
A Wolf at the Door
A Touch of Sin
For Those in Peril
Le Week-End
Like Father, Like Son
Letters from the South
Down River
Abuse of Weakness
Love & Air Sex