TV - Écran plat

Philips 65PFL9708S

Par Jacques Guiot - Publié le 22/10/13
Mustav
Prix indicatif : 5 499 € TTC
Note AVCesar.com
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 165 cm
Standard : Ultra HD et 3D Ready
Résolution native : 3 840 x 2 160 pixels
Processeur : Hexa Core
100 Hz : oui (900 Hz)
Contraste : 5 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
HDMI : 5 (v 1.4, dont 3 arrières et 2 latérales)
Dim. (L x H x P) : 925 x 1 467 x 281 mm
Poids : 37,5 kg
L’essentiel
Après le test du Sony KD‑65X9005A, suite de notre tour d'horizon des premiers téléviseurs Ultra HD du marché avec un banc d'essai très complet, comme vous allez le constater, du Philips 65PFL9708S. À l'instar du modèle japonais, ce dernier utilise également un système de rétroéclairage LED Edge doté du procédé Micro Dimming Pro (un Local Dimming à la sauce Philips), et lui aussi propose une compatibilité 3D polarisée (appelée ici 3D Easy). En revanche, il se démarque sur trois points : le premier concerne l'intégration d'un Hex Core (un processeur six cœurs ultra‑puissants, le seul sur le marché actuellement), un système Ambilight XL Spectra 3 (sur trois côtés donc) exclusif à Philips et une compensation de mouvement Perfect Motion Rate 900 associé à une dalle 100 hertz.

Le Philips PFL9708 embarque également la dernière génération de processeur vidéo Ultra Pixel HD Engine en charge, comme son nom l'indique, de l'Upscaling Ultra HD (3 840 x 2 160 pixels) des signaux SD et HD. Celui‑ci est secondé par un traitement vidéo extrêmement puissant pour améliorer la mise à l'échelle Ultra HD des sources TNT, satellite, jeu vidéo, DVD ou Blu‑Ray 2D/3D bien sûr, mais aussi, et c'est plus surprenant, pour magnifier encore les sources Ultra HD natives. Il s'agit du filtre d'amélioration Ultra Resolution qui opère une accentuation de contours et des détails pour renforcer la précision et le relief de l'image. Mais ce n'est pas tout, ce TV est également certifié ISF pour profiter d'une colorimétrie la plus proche possible des standards de l'industrie cinématographique.

Sachez aussi que le Philips 65PFL9708 propose le mode Dual View Gaming pour jouer à deux en plein écran sur le même téléviseur. Et comme tous les téléviseurs dits Smart TV, il intègre un portail internet très complet avec de nombreux services en ligne : Catch‑up TV, musique à la demande, VOD, applications en tout genre, EPG très complet propulsé par Gracenote et une compatibilité multimédia enfin améliorée avec, entre autres, la gestion des fichiers MKV 1 080p avec piste DTS !
Du côté de la connectique, c'est là encore très complet, avec tuner DVB‑T, DVB‑C et DVB‑S, pas moins de cinq entrées HDMI CEC 1.4 dont une dédiée aux contenus Ultra HD dont la mise à jour HDMI 2.0 à l'aide d'un prochain Firmware (et sans doute d'un boîtier externe ; la question n'est pas encore tranchée) est annoncée par la marque pour 2014. Sans oublier les connecteurs habituels (péritel, YUV, Composite, Jack stéréo, trois ports USB, un port Ethernet, les fonctions Wi‑Fi Direct et Miracast, une port CI+ et la fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA). Précision, une caméra Skype 720p est fournie.

Enfin, pour clôturer cette brève présentation et avant d'entamer ce banc d'essai fleuve afin de vous présenter ce téléviseur dans les moindres détails, il nous faut préciser une chose : il nous a fallu plusieurs jours pour comprendre parfaitement son fonctionnement afin d'en tirer sa substantifique mœlle. De toute évidence, les téléviseurs Ultra HD demandent une attention particulière, un réglage fin, et une parfaite mise en œuvre pour offrir le meilleur d'eux‑mêmes (nous avions d'ailleurs déjà éprouvé quelques difficultés à régler parfaitement le modèle Sony). Sans cela, les résultats peuvent paraitre décevants lors de la mise en route et des premiers examens. À bon entendeur, place au test....
Concurrence
Le Philips 65PFL9708S rencontre de sérieux concurrents comme le Sony KD‑65X9005 (cliquez pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com), équipé de la même dalle 100 Hz LED Edge 3D polarisée, avec le MotionFlow XR800 et un traitement vidéo très efficace, le Reality Creation. Si ce dernier ne s'avère pas aussi puissant que l'Ultra Resolution, il a le bon goût d'être entièrement paramétrable. Ce TV est également compatible TriLuminos et Mastered in 4K, des technologies propriétaires innovantes, et possède un système audio très performant. Citons également le Samsung UE55F9000, bientôt en test dans nos colonnes, avec une interactivité très avancée, un double tuner, un des portails internet les plus complets du marché, le Smart Hub, le contrôle vocal et gestuel, et une caméra embarquée. Précision, c'est aussi le seul téléviseur UHD compatible 3D active avec une dalle 200 hertz. N'oublions pas le LG LA970V, le seul téléviseur UHD Nano Full LED du marché, compatible 3D polarisée, doté d'une barre sonore 4.1 intégrée et d'un traitement vidéo TruMotion MCI 1200. Pour finir, citons le Panasonic WT600, le seul téléviseur UHD équipé d'un vrai port HDMI 2.0, certifié THX et ISF et doté d'une compensation de mouvements 2 000 Hz BLS. Il propose un double tuner, une 3D polarisée, et intègre un processeur 4K Fine Remaster Engine.
+ Les points forts
»  
Définition Ultra HD, évidemment !
»  
Le meilleur contraste mesuré sur TV UHD
»  
Processeur six cœurs
»  
Traitement d'image Ultra Resolution très puissant
»  
Ambilight Spectra 3D XL
»  
Compensation de mouvement efficace en 2D et 3D
»  
3D très précise, lumineuse, agréable et fluide
»  
Qualité audio intéressante
»  
Certification ISF
- Les points faibles
»  
Présence de Banding
»  
Dalle brillante avec reflets
»  
Absence de rétroéclairage Full LED
»  
Pas de double tuner
»  
Filtre Ultra Resolution non réglable
»  
Un seul port HDMI compatible UHD, mais pas 3D, ni ISF
»  
Le prix, comme toutes les TV UHD actuelles
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES