TV - Écran plat

Samsung UE55F9000

Par Jacques Guiot - Publié le 03/02/14
Mustav
Prix indicatif : 4 449 € TTC
Note AVCesar.com
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 140 cm
Standard : Ultra HD et 3D Ready
Résolution native : 3 840 x 2 160 pixels
Processeur : Quad Core
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 6 000 000:1
TNT : double tuner (SD et HD)
HDMI : 4 (v 1.4, dont 4 latérales)
Dim. (L x H x P) : 764,2 x 1 245,6 x 220 mm
Poids : 23 kg
L’essentiel
Suite de notre revue de détails des premiers TV Ultra HD proposés par les marques avec le modèle Samsung UE55F9000, millésime 2013/2014, un superbe spécimen doté d'une superbe finition et d'un design très élégant avec un encadrement chromé fin sur le pourtour de la dalle LCD. Encore une fois, vous le constaterez tout au long de ce banc d'essai, nous avons voulu aller au bout des choses afin d'obtenir le meilleur de cet écran, depuis un lecteur Blu‑Ray équipé d'un Upscaling Ultra HD comme Oppo BDP‑103EU ou le Samsung BD‑F7500 (cliquez pour découvrir les tests complets de ces matériels par la rédaction d'AVCesar.com), ou depuis un HTPC (ordinateur PC Home Cinéma) avec carte graphique Radeon 7000 pour lire des vidéos natives 4K.
Exceptée sa résolution d'écran Ultra HD, le Samsung UE55F9000 est vraiment très proche du modèle F8000, son jumeau HDTV 1 080p. Lui aussi dispose d'une fréquence d'affichage 100 Hz associée à une compensation de mouvement Clear Motion Rate 1 000 et lui aussi est compatible 3D Ready d'obédience 3D active (comme toujours chez Samsung) avec une conversion 2D/3D. En revanche, le système de rétroéclairage LED Edge de type Local Dimming, dénommé Micro Dimming Ultimate et ici associé au procédé Precision Black (optimisation du contraste sur 576 zones) pour un contrôle annoncé plus fin des diodes et un contraste plus performant. Nous verrons ce qu'il en est au cours de ce test.

On note toutefois une autre variante comparé aux écrans F8000, le boîtier déporté One Connect qui embarque toute la connectique, le CPU et le GPU. Cette solution permet, à la fois, d'« upgrader » les performances du TV via le module Smart Evolution Kit mais aussi sa connectique, tout simplement en changeant le boîtier. Samsung devrait d'ailleurs proposer un nouveau One Connect avec un GPU et CPU plus puissant et des connecteurs HDMI 2.0 (Level A) au deuxième trimestre 2014. Pour le moment, le One Connect propose quatre entrées HDMI 1.4a dont une compatible ARC, une autre MHL plus trois ports USB Host compatibles Fat32 et NTFS (cf. Chapitre Multimédia) pour profiter de fichiers multimédias, enregistrer ses programmes télévisés préférés, connecter un clavier ou encore une souris.
On trouve également un port CI+ certifié Canal Ready, une sortie casque mini‑Jack 3,5 mm, une entrée audio stéréo, un port pour adaptateur péritel, Composite et YUV (fourni) et deux entrées antenne : une pour le câble et l’antenne hertzienne, l’autre pour une parabole. Car le Samsung UE55F9000 intègre un double tuner DVB‑C (SD/HD), DVB‑S2 (SD/HD) et DVB‑T (SD/HD) permettant d'enregistrer une chaîne et d'en regarder une autre. Enfin, on trouve une sortie optique et un port Ethernet.

Pour revenir au châssis de ce téléviseur, sachez qu'il est très costaud, compact et très bien assemblé. Composé en grande partie en aluminium, le coffre est en PVC dur avec surface brossée du plus bel effet. Sa dalle brillante, certes un poil sujette aux reflets, confère un cachet non négligeable à l'esthétique générale et, c'est à souligner, elle autorise un entretien facile comparé aux dalles mates. Le pied est massif, en métal épais et également brossé, mais malheureusement pas rotatif. Au sommet du cadre, on trouve une caméra intégrée et rétractable. Cette dernière, associée à un micro présent sur le téléviseur et l'une des télécommandes permet le contrôle gestuel et/ou vocal de l'écran, la gestion des appels Skype en 720p et, bien sûr, la reconnaissance faciale. Prendre des clichés ou se filmer est également au programme.
À noter également, l'intégration d'un système audio 2.1 avec deux haut‑parleurs médiums‑aigus de 15 W RMS chacun et un caisson de basses de 40 W pour un résultat très intéressant (nous y revenons plus en détail dans la section Son).

Pour le reste, il s'agit sûrement du spécimen le plus fonctionnel du marché. Si nous détaillons ses capacités en détail dans les autres chapitres de ce test, apprenez brièvement qu'il profite des compatibilités Bluetooth et Wi‑Fi intégrées, et même de la fonction Wi‑Fi Direct. Celle‑ci est un nouveau standard permettant de se connecter directement au téléviseur sans passer par le réseau local afin de diffuser vidéos, photos ou musiques depuis une tablette ou un smartphone Android/iOS, voire contrôler directement et facilement le téléviseur avec l'application Media Remote de Samsung. Pour finir cette courte présentation, et avant de vous inviter à découvrir de notre test fleuve, précisons que ce téléviseur Smart TV propose évidemment la compatibilité HBBTV et l'accès au nouveau portail internet le plus complet du marché, le Smart Hub 2013 avec une toute nouvelle interface inspirée de celle de Windows 8 et des centaines d'applications, services VOD, services sociaux, météo, informations, jeux, etc.

Bref, vous l'aurez compris, le Samsung UE55F9000 affiche des caractéristiques très alléchantes sur le papier. Qu'en est‑il réellement de ses performances et qualités d'image ? S'impose‑t‑il comme le téléviseur Ultra HD le plus performant de cette première génération UHD ? La réponse à découvrir immédiatement dans notre test (très!) complet.
Concurrence
Mine de rien, la technologie Ultra HD a beau être encore en avance sur son temps, le Samsung UE55F9000 affronte déjà quelques concurrents comme le Sony KD‑55X9005A, un Smart TV LED Edge doté d'une technologie 3D passive, d'une compensation de mouvement Motionflow XR800 redoutable, du célèbre et très efficace traitement vidéo Reality Creation, et d'une compatibilité TriLuminos pour un espace couleur très proche du DCI utilisé par le cinéma 4K. Signalons aussi le Toshiba 65L9363 un téléviseur LED Edge UHD doté du processeur vidéo Cevo Engine 4K, d'une compensation de mouvement AMR 800, d'une technologie 3D active et du portail internet Toshiba Cloud TV. N'oublions pas le Philips 65PFL9708S récemment testé, lui aussi un modèle LED Edge doté d'un filtre Ultra Resolution très puissant, d'un Hex Core et du fameux Ambilight exclusif. Et pour finir, le LG LA970V, le seul téléviseur Ultra HD a être doté d'un rétroéclairage Nano Full LED pour un contraste très prometteur, et un environnement multimédia et Smart TV qui n'a rien à envier à Samsung.
+ Les points forts
»  
Définition Ultra HD, évidemment !
»  
Image exceptionnelle de précision
»  
Outils de calibrage très complets
»  
Qualité d'un Blu‑Ray 1 080p, du jeu et de la TNT
»  
Expérience 3D sans précédent !
»  
Compensation de mouvement efficace en 2D et 3D
»  
Très bonne qualité audio pour un TV
»  
Concept Smart Evolution essentiel
»  
Environnement multimédia et Smart TV ultra‑complet
- Les points faibles
»  
Dalle brillante avec reflets
»  
Absence de rétroéclairage Full LED
»  
Profondeur du noir perfectible
»  
Saccades avec l'affichage 24p natif
»  
Pas de HDMI 2.0, ni de HEVC
»  
Le prix !
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement