TV - Écran plat

Loewe Bild 7.55

Par Jacques Guiot - Publié le 18/01/17
Mustav
Prix indicatif : 4 990 € TTC
Note AVCesar.com
Type : OLED
Diagonale de l'image : 140 cm
Standard : Ultra HD et 3D Ready
Résolution native : 3 840 x 2 160 pixels
Processeur : Quad Core
100 Hz : oui
Contraste : :1
TNT : double tuner (SD et HD)
Disque dur : 1 To
HDMI : 4 (v 2.0, dont 2 arrières et 2 latérales)
Dim. (L x H x P) : 1 230 x 741 x 52 mm
Poids : 22,6 kg
L’essentiel

Si la technologie Oled largement dominée par le constructeur LG, aujourd’hui seul pourvoyeur de dalles de grande diagonale pour TV, est évidemment très intéressante, il faut bien reconnaître que ce secteur manquait cruellement de concurrence jusqu'ici.


Mais les choses sont en train de changer ! En effet, en attendant de découvrir dans notre laboratoire les nouveaux téléviseurs Oled présentés au salon CES de Las Vegas début janvier (Sony A1, Panasonic EZ1000, LG B7/C7/E7/G7 ou W7, ChangHong Q3A… : pour vivre, ou revivre, toutes les annonces du CES de Las Vegas 2017, cliquez sur le lien suivant, CES Las Vegas 2017, toutes les annonces en direct !), quelques alternatives intéressantes sont déjà disponibles, comme la magnifique série Bild 7 signée Loewe.
 

 

 

Le fabricant allemand a surpris tout le monde, l’été dernier peu avant le salon IFA de Berlin, lors de la présentation de ses TV Oled. Il en fut de même quelques semaines plus tard lors de l’annonce de leurs tarifs. Beaucoup s’attendaient, dont la rédaction d’AVCesar.com, à un prix élevé. Mais finalement, tout en conservant une très haute qualité de fabrication, les téléviseurs Loewe Bild 7 sont affichés aux prix indicatifs de 6 990 € en 65", et 4 990 € en 55" ce qui reste très concurrentiel au regard des tarifs des TV LG (le Bild 7.65 est, par exemple, moins onéreux que le modèle phare de LG, l'Oled Signature 65G6V). C’est d’autant plus remarquable que le constructeur allemand n’a rien à envier en termes de design à LG et possède au niveau des performances de réels atouts, notamment en matière de traitement vidéo.

 

Présentation du Loewe Bild 7.55

Tout le monde le sait, le Loewe Bild 7.55 intègre une dalle Woled Ultra HD 10 bits signée LG. On retrouve donc à peu près les mêmes données technologies en termes de couverture colorimétrique du gamut Rec.2020, de pic lumineux, de temps de réponse, d’homogénéité et de structure. En revanche, tout le reste est évidemment de confection Loewe, l'habillage et, on le répète, l'électronique donc le traitement vidéo et l'Upscaling Ultra HD, la compensation de mouvement, la colorimétrie, les réglages disponibles, la gestion de la TNT ainsi que toute l'interface Smart TV et les applications. Bref, l'écosystème de ce téléviseur est entièrement développé par le géant allemand et croyez‑nous cela fait une grande différence à l'arrivée ! Sans trop casser le suspens, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que si les possibilités de calibrage font la grande force des TV Oled LG, la qualité de l'image affichée (y compris la TNT) et l'ergonomie de ce téléviseur sont les atouts du Loewe Bild 7.55. 


 

 

En bref, les amateurs de calibrage fin et de certification ISF ou THX ne trouveront pas leur bonheur avec ce téléviseur. L’objectif de la marque avec le Loewe Bild 7.55, en plus de représenter le summum de la classe et l'élégance dont un TV est capable, est de proposer un téléviseur doté de la plus haute technologie d’image, associée à une très grande qualité d’affichage, à Monsieur Toutlemonde qui n'y connaît rien ou pas grand‑chose en technique, le tout avec une simplicité d'utilisation déconcertante ! Loewe a en effet fondé sa réputation sur un concept, une qualité de fabrication, un design intemporel et un SAV de qualité. Pour être clair, l'utilisateur est clairement assisté et n'a rien à faire.

Il achète son téléviseur et Loewe s'occupe du reste ! Des techniciens viennent chez vous pour déballer, installer et configurer votre Bild 7.55 ou encore connecter tous les autres appareils de la maison au téléviseur. Ensuite, le client a droit à une véritable petite formation privée pour apprendre à manipuler le TV et exploiter toutes ses possibilités. Cela dit, aucune inquiétude, l'univers Smart TV de Loewe est simple, intuitif, bien pensé et présenté au sein d'une belle interface moderne et très complète. Un vrai plaisir à utiliser au quotidien ! Mais nous reviendrons en détail sur tout cela plus avant dans ce banc d’essai, passons tout d'abord à la présentation de ce fameux téléviseur Oled...

 

Design sobre, moderne, intemporel, qualité de fabrication de référence

Tout bonnement époustouflant, le Loewe Bild 7.55 est une véritable œuvre d'art. Lorsque l'on découvre ce téléviseur pour la première fois, on est vraiment émerveillé par la qualité de fabrication, exemplaire, et la sensation d’intemporalité qui s'en dégage. Malgré une finesse de dalle incroyable, merci la technologie Oled (à peine 7 mm), le TV affiche de même 25 kg sur la balance ! Il faut dire que le châssis est 100% en métal. Le cadre, le pied (optionnel car les TV Loewe Bild 7 sont livrés avec uneaccrohe murale), le socle ou même le coffre, tout est en acier épais et solide, tout en conservant un design raffiné, sobre, de couleur noir mat avec quelques parties recouvertes d'un épais tissu noir. L’installation est aisée, une sorte de mât central en forme de tube rigide, sur lequel est fixée la dalle, s'emboîte dans un trépied très stable en acier épais. De toute façon, on le répète, Loewe le fait pour vous. Sinon, grâce au pied rotatif et motorisé, vous pouvez orienter le téléviseur à votre guise avec la télécommande sur une amplitude de 45 degrés. Précision, il est également possible d'opter pour un pied plus haut, optionnel lui aussi. Le téléviseur trônera à 124,3 cm de hauteur au lieu de 79,7 cm avec le pied court vendu par défaut. Enfin, sachez qu'il est également possible d'opter pour un tissu gris clair ou graphite qui recouvre la barre son et le coffre. Évidemment, on peut également fixer le téléviseur au mur.

 

 

La classe, la très grande classe…

L'allumage du TV est en soi un véritable spectacle, il s'élève tout seul dans les airs pour dévoiler une barre sonore de 120 W (six haut‑parleurs et quatre membranes passives). La dalle, pour sa part, est plate et fumée avec un filtre anti‑reflet très efficace, même si on l’espérait un peu plus absorbant au regard des déclarations faites lors de l’annonce de la série Bild 7. Pour rappel, Loewe avait annoncé un traitement antireflet VantaVision, directement inspiré du terme VantaBlack, la matière la plus noire jamais créée par l’homme. Ce revêtement se compose de particules tubulaires qui absorbent jusqu’à 99% de la lumière afin de limiter les reflets et renforcer le contraste perçu et donc, la dynamique de l'image en salle éclairée. Dans les faits, les reflets sont très contenus, mais pas totalement absents.

 

Un téléviseur ultra-fonctionnel doté d'une connectique riche

Difficile de faire plus complet que l'équipement du Bild 7.55… En effet, non seulement ce téléviseur est doté d'une connectique très riche, mais il embarque également un HDD 1 To pour enregistrer les programmes TV ou télécharger quelques contenus, photos, musiques ou vidéos. On trouve également un double tuner DVB‑C/DVB‑T2 et DVB‑S2 avec les compatibilités H.265 et H.264 pour profiter des chaînes HD et Ultra HD. Loewe propose de nombreuses fonctions pour améliorer le confort d'utilisation et exploiter ce double tuner :

 • Loewe Smart Assist : une application disponible sous iOS/Android pour contrôler, régler, et programmer votre TV Loewe

 • Possibilité d'enregistrer plusieurs chaînes en même temps, un EPG propriétaire ou la possibilité de partager le tuner sur le réseau personne

 • DR+ Streaming : pour lire ses enregistrements TNT/Sat sur d'autres appareils via UPnP

 • Folow me : poursuivre le visionnage d'un film ou d'une émission sur un autre TV Loewe

 • Mobile Recording : pour programmer un enregistrement à distance depuis un smartphone ou une tablette

 • Instant Channel Zapping : permet un zapping très rapide d'une chaîne à l'autre en utilisant le second tuner (à la condition de zapper sur les canaux directement au‑dessous ou en dessus de celui à l’écran)

 • MediaNet : portail internet qui regroupe quelques applications, entre autres VOD Amazon, Youtube, Tidal, webradios, navigateur internet, Deezer, iConcert, Berliner Philarmoniker et un accès au App Gallery

 • Digital Media Renderer Client/Server : possibilité d'accéder aux contenus multimédias stockés sur disque dur Nas, mais aussi de partager les contenus multimédias stockés sur le HDD sur le réseau personnel. Seul le protocole réseau UPnP est pris en charge, pas de Samba ni de NFS 

 

 

Sachez qu'il est possible de customiser l'interface pour afficher ses chaînes, applications et contenus préférés ou encore un accès rapide aux appareils connectés au TV. Cela dit, le nombre d'applications est tout de même un peu limité, on regrette l'absence de Netflix ou encore Plex qui sont de plus en plus utilisés.

 

Zoom sur les connecteurs

La connectique rassemble quatre entrées HDMI2.0a certifiées HDCP 2.2, 2 160p/60 et HDR. Par contre, à l'heure de réaliser ce test, le téléviseur n'était pas compatible HDR10, ni Dolby Vision. Loewe devrait rajouter la compatibilité Dolby Vision début 2017, puis la compatibilité HDR10 un plus tard. Un choix curieux, d'autant plus qu'en présence d'un disque Ultra HD Blu‑Ray, l'absence de compatibilité HDR10 engendre inévitablement une conversion du Rec.2020 en Rec.709. Malheureusement, le seul lecteur capable de conserver le Rec.2020 en SDR, l'Oppo UDP‑203EU, n'était pas encore disponible lorsque nous avons réalisé ce test.

 

En dehors de cette limitation, tous les connecteurs HDMI sont bien compatibles 2 160p/24, 3D, Deep Color, CEC, PIP (et ARC pour l'un d'entre eux).

Le reste de la connectique regroupe deux ports CI+, deux ports USB 2.0, un port USB 3.0, une sortie optique, une stéréo RCA, une sortie casque sur mini‑Jack 3,5 mm, un port Micro‑AV (adaptateur pour YUV, péritel et Sub‑D15), un port Ethernet, une interface RS‑232C avec connecteur RJ45 et un connecteur Digital Audio Link propriétaire. Évidemment, les fonctions Wi‑Fi et Bluetooth sont intégrés.

 

Concurrence

En 2017 les concurrents devraient être bien plus nombreux, mais à l'heure d’écrire ces lignes, le tour d’horizon est assez rapide. En dehors du téléviseur Oled de Panasonic TX‑65CZ950 vendu à un prix bien plus élevé (pour être honnête, il faut signaler qu'il dispose de 10" supplémentaires), le seul véritable concurrent du Bild 7.55, c'est évidemment le Signature LG 65G6V (lui aussi un modèle 65"). Ce téléviseur propose une des interfaces internet les plus complètes du marché avec de très nombreuses applications, dont Netflix, et Amazon Instant Vidéo.

 

Lui aussi est compatible 3D polarisée, HDR10 et Dolby Vision, mais aussi ISFccc. Il s'agit donc d'un TV plus complet au niveau application et calibrage, mais moins performant du côté de la TNT et du traitement vidéo. Le Signature signé LG propose encore un design très soigné, surtout grâce à un panneau de verre qui recouvre toute la dalle, mais utilise des matériaux moins nobles, plus de PVC, moins de métal et arbore donc un châssis forcément moins costaud.

Fiche technique
Type : OLED
Diagonale de l'image : 140 cm
Standard : Ultra HD et 3D Ready
Résolution native : 3 840 x 2 160 pixels
Processeur : Quad Core
100 Hz : oui
Contraste : :1
Réception : télétexte, PAT, PIP, PAP, Infos+, EPG, TNT (double tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), SAT (double tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), Câble (double tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+)
Disque dur : 1 To
Connectique : 4 entrées HDMI (v 2.0, dont 2 arrières et 2 latérales), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée péritel (RVB + S-vidéo), 1 entrée Stéréo + Composite (arrière), 1 entrée audio numérique (optique), 1 sortie casque (arrière), 1 sortie audio stéréo, 1 sortie audio numérique (coaxiale), 1 sortie subwoofer, 2 ports CI+, 3 ports USB Host (arrière et latéral) , 1 port Ethernet, Wi‑Fi (b/g/n), CPL
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), 3D (côte à côte, dessus/dessous, frame packing), conversion 2D/3D
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, DivX (SD et HD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (Ultra HD), MKV (SD et HD), TS (Ultra HD), HEVC, Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, HBBTV, Webradios, accès Web
Usage : télécommande préprogrammée, capteur de luminosité, CEC, Auto Lipsync, xvYCC, Deep Color, Super 4/3, 4/3, 14/9, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom Letterbox sous-titres, Zoom 2.35 (4/3, 16/9, HD), Overscan
Réglage : température de couleur (préréglable), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR, Mpeg NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24), 3D
Son : puissance (2 x 30 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC, DTS), ARC, processeur surround (Sound+), traitement audio (AVC + Loudness), égaliseur, AVL, mode voie centrale
Consommation : 150 W (0,5 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 1 230 x 741 x 52 mm
Poids : 22,6 kg
ph image
Verdict technique

Après cette présentation, passons à l'essentiel de ce test avec une analyse approfondie des qualités et défauts de ce téléviseur Loewe Bild 7.55. Et, parfois, il faut savoir mettre de côté les instruments de mesure pour juger un appareil en se mettant à la place du grand public et en gardant à l’esprit la philosophie de la marque, très spécifique dans le cas présent. On le précise à nouveau, ce téléviseur s'adresse à ceux désireux d’un téléviseur à la fois très performant et simple d'usage, sans devoir passer des heures dans les réglages pour optimiser l'image en fonction de chaque source.

 

 

Belle colorimétrie tout terrain, orientée « grand public »

Nous le précisions donc en introduction de ce test, le Loewe Bild 7.55 ne propose aucun outil de calibrage. Il nous est donc impossible d'intervenir sur la colorimétrie proposée en sortie de carton en dehors des trois modes préréglés pour la balance des blancs (Doux, Normal, Intensif) sachant que le ton Doux est assez froid (mesuré aux environs de 8 300° K), le ton Normal assez neutre (7 500° K), et le ton Intensif assez chaud (aux alentours de 3 700° K) et qu’il a tendance à tirer un peu trop sur le vert. Même si nous adorons calibrer nous‑mêmes les TV qui nous passent entre les mains, il s’agit cette fois‑ci d’en prendre son parti.

 

Sachant que le mode Cinema utilise le ton Intensif par défaut, nous ne sommes pas convaincus que ce dernier convienne à tout le monde. Le mode Premium s'est révélé plus agréable et équilibré et peut convenir à toute sorte de contenu. Le gamut Rec.709 s’avère très juste avec un Delta E mesuré à 2,3. Cependant, en toute franchise, nous avons vite compris qu'ici, il ne servait à rien de mesurer la colorimétrie avec une sonde et qu'il fallait plutôt s'en tenir à nos propres ressentis visuels, puisque de toute évidence nous sommes loin des standards du cinéma professionnel (basés sur une température couleur 6 500° K et un blanc D65), mais dans l'optique de proposer une image préréglée qui conviendra au plus grand nombre. Une politique totalement assumée par Loewe et en phase avec les demandes de ses clients.

 

 

Pour revenir au mode Cinema et sa colorimétrie particulièrement chaude, que peu d'utilisateurs apprécieront, sachez que Loewe offre la possibilité de demander un calibrage professionnel sur mesure, en option, qui sera réalisé avant la livraison du TV. Voilà qui rassurera les vrais cinéphiles exigeants sur ce point.

Plus globalement, après avoir remisé nos outils de mesures, force est de constater que la colorimétrie proposée est vraiment très agréable. La proposition de Loewe apparaît cohérente et, à la vue des réactions des personnes passées devant cet écran pendant sa présence dans notre laboratoire, il ne fait aucun doute qu'elle plaira à la très grande majorité des utilisateurs. En mode Premium, la température proposée convient, on le répète, à toute sorte de programmes : films, émissions TV, sport, animations… Et même si cela ne correspond pas à notre utilisation d’un TV, on comprend la démarche de Loewe. À titre indicatif, le mode THX proposé sur certains TV, basé sur les standards du cinéma, est loin de plaire à la grande majorité des utilisateurs qui préfèrent souvent le mode Standard, plus froid.

 

Traitement vidéo très performant et polyvalent ! 

Si les réglages colorimétriques sont donc le relatif point faible de ce TV, sa grande force se situe au niveau du traitement vidéo. En effet, de ce côté‑là, nous sommes très impressionnés par les résultats ! Le plus marquant vient de l'absence totale de bruit et fourmillement, pourtant si délicat à traiter sur l'Oled, et une réelle efficacité pour corriger les artefacts de compression Mpeg. On trouve évidemment un réducteur de bruit, mais avec la majorité des contenus son utilisation n'est pas nécessaire.

 

 

De plus, l'Upscaling Ultra HD est vraiment bien réalisé et donne d'excellents rendus avec toutes sortes de contenus, vidéos de qualité 1 080p HD, ou SD assez compressées. Alors que les TV Oled LG affichent une qualité assez mitigée avec les chaînes TV hertziennes, le Bild 7.55 délivre une belle image, précise, propre, avec très peu de jaggies (effets d'escalier) grâce à un désentrelacement efficace. Enfin, le traitement interne 12 bits réduit considérablement les soucis de banding avec de beaux dégradés, même s'il reste tout de même quelques légères traces de postérisation, comme sur tous les TV Oled que nous avons pu observer. Toutefois, ici, c'est très contenu.


Il suffit d'observer quelques passages avec des scènes sombres, pour s'apercevoir de l'efficacité du traitement vidéo dans le voisinage du noir, un secteur pourtant assez compliqué à traiter sur l'Oled. Ici, la définition reste très bonne, avec encore une fois très peu de fourmillement, même si nous aurions souhaité des noirs un peu plus fouillés, moins bouchés par endroits. Malheureusement, le réglage de luminosité manque de précision pour ajuster plus finement l'image. Sortis du réglage par défaut à 10, soit les noirs se bouchent trop rapidement à 9, soit ils deviennent trop gris à 11.

 


De son côté, le processing vidéo Image+ Active permet de rehausser les détails de façon spectaculaire ! L'image est nette, précise et offre un beau relief. Certes, nous pourrions faire les difficiles en soulignant le manque de paliers, puisque les choix possibles se résument à Doux, Normal, Étendu et Intensif, mais l'efficacité est bien là.

 

Compensation de mouvement de référence

Loewe a également développé sa propre compensation de mouvement DMM qu'on peut activer et régler dans l'Onglet Lissage du film avec, toujours, quatre niveaux (Off, Doux, Moyen, Intensif). Là encore, belle surprise, les images sont bien fluides tout en restant naturelles. Même sur le réglage Bas nous ne rencontrons pas de saccades, et encore moins d'artefacts autour des objets en mouvement. L'image garde une grande précision dans les mouvements. C'est d'autant plus appréciable pour les amateurs de jeu vidéo avec un Input Lag mesuré à 40 ms, une valeur très correcte, en sachant que la meilleure mesure obtenue sur un TV Oled est de 35 ms (par comparaison, de nombreux spécimens LED descendent, de nos jours, autour de 20 millisecondes).

 

À noter, cette compensation de mouvement s'est avérée aussi performante en 50/60 im/s qu'en 24 im/s, c’est‑à‑dire avec les chaînes TV, les jeux ou les disques Blu‑Ray. En affichage stéréoscopique nous conseillons toutefois de monter la fluidité d'un cran pour éviter l'effet de scintillement qui peut fatiguer un peu les yeux. Une fois bien réglé, c'est parfaitement fluide.

 

Image stéréoscopique à couper le souffle !

Quel spectacle tout simplement grandiose ! Comment ne pas regretter l'abandon de la 3D affiché par toutes les marques ou presque lors du salon CES de Las Vegas 2017 quand on voit une telle qualité d'image en relief ? Car il faut le souligner, la 3D passive via une dalle Ultra HD sur l'Oled, c'est tout simplement la plus belle expérience stéréoscopique qu'on puisse voir de nos jours ! L'image ne souffre quasiment pas d’effet fantôme, le relief et la profondeur de champ sont puissants, les lunettes ne fatiguent pas les yeux et s'oublient totalement. De plus, la 3D polarisée est plus fluide et plus lumineuse que la 3D active. C'est une totale immersion ! 

 

 

Il faut ajouter à cela un lignage imperceptible sur une dalle Ultra HD, l'image gagne donc en piqué et précision comparée à la 3D passive sur une dalle 1 080p. Là aussi, évidemment, la qualité du traitement vidéo et de l'Upscaling UHD signés Loewe jouent un rôle prépondérant dans le résultat final. C'est tout simplement la plus belle expérience 3D qui nous a été donnée de voir !


Par contre, Loewe ne fournit aucune paire de lunettes ce qui est assez mesquin pour un téléviseur vendu à ce prix, surtout au regard du faible coût des lunettes 3D passive. Deux paires auraient été un minimum. Attention également à la directivité de la 3D polarisée. Il faut être bien assis à la bonne hauteur, sans quoi du ghosting peut apparaître.

 

Contraste et homogénéité, les atouts indéniables de l'Oled

Inutile de préciser que l'homogénéité est parfaite, c'est en effet souvent le cas avec cette technologie émissive qui peut toutefois souffrir de vignetage, absent sur notre modèle de test. En effet, le noir est parfait, le contraste évidemment infini ce qui donne tout ce charme à l'image Oled à la dynamique unique, y compris lors des scènes sombres.

 

Citons un passage particulier dans la version Ultra HD Blu‑Ray du film La 5e Vague, lors d'une intervention nocturne des soldats avec leurs lampes frontales qui brillent de mille feux sans affecter la profondeur du noir, ni la parfaite lisibilité de la scène pourtant très sombre, mais très contrastée. Une séquence impossible à reproduire avec une telle qualité sur un TV LED ! Par contre, nous avons forcément été déçus de ne pas pouvoir tester de films en HDR, ni en colorimétrie Rec.2020. Cela dit, nous sommes persuadés que le résultat eut été très similaire à celui proposé par les TV Oled LG, c'est‑à‑dire un rendu HDR de qualité, très naturel, qui offre des scènes sombres magnifiques, très contrastées et dynamiques. Et ce, même si le pic lumineux n'est peut être pas énorme comparé à certains LED certifiés UHD Premium. Croyez‑nous, il s’avère néanmoins suffisant pour offrir une superbe image très dynamique et réaliste. D'ailleurs, soit dit en passant, il est fort possible que Loewe reçoive également cette certification UHD Premium lorsque le Firmware HDR sera disponible. 

 

Nous avons donc mesuré un pic de 600 nits en SDR, ce qui est strictement identique aux TV LG, ce  devrait se traduire par un pic aux alentours de 700 nits en HDR. Certes, après avoir testé le Sony 65ZD9 et ses 2 000 nits (cliquez sur la référence pour découvrir le test complet du produit par la rédaction d’AVCesar.com), cela peut paraître un peu léger, pourtant l'affichage HDR sur Oled est vraiment splendide, pas agressif du tout et permet des scènes nocturnes superbes. Si on ajoute à cela la performance du traitement Loewe au niveau de la réduction du bruit, l'affichage HDR devrait être très performant. Il se différencierait alors des écrans Oled LG sur lesquels nous avons constaté en mode HDR une petite augmentation du bruit numérique. Wait & See… 

 

La section audio 

La qualité sonore du Loewe Bild 7.55 est vraiment digne d'un véritable système audio via une restitution naturelle, légèrement douce et feutrée avec des médiums bien ronds et des graves intéressants, même si l'ajout d'un caisson de basses est tout de même conseillé. On peut même parler d'une certaine musicalité, puisque lors des tests multimédias nous avons été surpris par la qualité d'écoute avec nos fichiers de test Hi‑Res Audio en Flac.

 

 

Évidemment, c'est surtout au niveau de la reproduction des dialogues que ce système offre ses meilleures performances avec des voix fermes, naturelles, soutenues et intelligibles. Une qualité d'écoute très agréable et rare pour un TV ! C'est d'autant plus intéressant qu'il est possible de connecter un caisson de grave ou même d'autres haut‑parleurs sans‑fil (wireless). On peut ainsi configurer un système 5.1 Loewe en utilisant la barre sonore du TV comme voie centrale.

 

Gestion multimédia en demi-teinte

Comme tout bon Smart TV, le Loewe Bild 7.55 peut évidemment lire de nombreux formats audio, vidéo et photos, que ce soit via USB ou UPnP (DLNA). La très grande majorité de nos contenus ont été lus sans encombre, mais étonnamment certains fichiers AVI ou même MKV ont posé quelques soucis. D'autre part, les chapitres ne sont pas fonctionnels et seule la moitié de nos vidéos UHD ont été gérées. Probablement quelques paramètres d'encodage qui engendrent des bugs de lecture puisque de toute évidence ce n'est qu'une question d'optimisation du Firmware.

 

En effet, les bases sont là, pratiquement tous les codecs sont pris en charge, que ce soit l'AVC/H.264, le HEVC (H.265) ou le DivX, les pistes audio DTS et Dolby, le Flac, AAC, Ogg, MP3, ou encore les conteneurs MKV, TS, AVI, MP4 et Wav. Il est également possible de changer la piste audio ou les sous‑titres et le décodage vidéo est vraiment d'excellente qualité avec une parfaite fluidité. Le lecteur multimédia est par ailleurs très bien conçu, facile à utiliser avec tous les réglages images accessibles et de nombreuses fonctions de lecture. Ceci étant dit, ça reste une gestion multimédia assez classique, à l’instar de tous les TV ou presque, qui ne remplacera pas un bon lecteur externe.

 

 

Conclusion

Comment ne pas tomber sous le charme de ce téléviseur vraiment magnifique en tout point ? Alors, certes, on peut regretter l'absence d'outils de calibrage pour les plus exigeants, mais il faut bien reconnaître que les personnes capables de calibrer un téléviseur sont rares et 99% des utilisateurs préféreront un TV simple à utiliser et prêt à l'emploi. On regrette également l'absence de compatibilité HDR au moment de réaliser ce test, mais le Firmware arrive avec une mise à jour Dolby Vision dans un premier temps, HDR10 ensuite. Espérons également que les compatibilités multimédias seront améliorées rapidement.

 

En dehors de ces petits reproches, le Loewe Bild 7.55 est une franche réussite ! Il affiche une qualité de fabrication exceptionnelle avec un châssis en acier épais et un design somptueux, classe, moderne, sobre et intemporel. Ce téléviseur inspire la pérennité. C'est vraiment du costaud avec un pied motorisé, orientable et contrôlable depuis la télécommande. Et la dalle, dotée d'un traitement antireflet très efficace, qui s'élève dans les airs à l'allumage pour laisser apparaître une barre sonore dotée d'une belle musicalité et capable d'offrir des dialogues parfaitement intelligibles, c’est tout simplement magique ! Toute l'interface est bien pensée, ergonomique avec de nombreuses fonctions très utiles, notamment pour programmer les enregistrements depuis un smartphone. Voilà un téléviseur performant, simple et agréable à utiliser au quotidien.

 

Bref, le Bild 7.55 est un sans‑faute au niveau design et fabrication signé Loewe. Mais aussi au niveau du traitement vidéo, très efficace avec toutes sortes de contenus Ultra HD, HD ou SD, associé à un Upscaling redoutable, une image ultra‑précise dénuée de bruit numérique et une compensation de mouvement excellente, fluide et naturelle. Le tout pour un prix indicatif qui reste accessible ! Alors, en un mot comme en cent, la conclusion s’impose : bravo. Bravo Loewe qui a réussi à nous surprendre avec le Bild 7.55. Vraiment ! Voilà une entrée en matière très réussie pour le premier Oled de la marque.

+ Les points forts
»  
Référence en terme de design et qualité de fabrication
»  
Contraste infini et homogénéité parfaite
»  
Traitement vidéo et Upscaling Ultra HD très performants
»  
Compensation de mouvement très efficace
»  
Expérience 3D exceptionnelle !
»  
Image superbe, sans bruit, ultra‑précise
»  
Simplicité d'utilisation et ergonomie de l'interface
»  
Nombreuses fonctionnalités et un HDD 1 To intégré
- Les points faibles
»  
Pas de balance des blancs, ni de CMS
»  
Pas de compatibilité HDR (Firmware Dolby Vision et HDR10 prévu début 2017)
»  
Compatibilité multimédia limitée
»  
Nombre d'applications restreint
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement