Enceinte

Harman Kardon Onyx

Par Jacques Guiot - Publié le 17/03/14
Mustav
Prix indicatif : 499 € TTC
Note AVCesar.com
Type : enceinte active
Configuration : 2 voies accordées en charge close
Haut-parleurs (4 ohms) : 2 médiums-graves de 7,6 cm, 2 tweeters de 1,9 cm, 2 radiateurs passifs
Amplifications : 4 x 15 W
Réponse en fréquences : 60 Hz–20 kHz
Niveau SPL Max : 95 dB @ 1m
DAC intégré : NC
Réglage : volume, WPS, On/Off
Connexions filaires/sans-fil : mini-Jack 3,5 mm, USB, DLNA, AirPlay, TrueStream, Bluetooth 3.0, A2DP v1.6
Dimensions (L x H x P) : 300 X 164 x 275 mm
Poids : 2,7 kg
Couleur : noir ou blanc
Batterie au Lithium : 11,1 V, 2 500 mA
Consommation : 120 W maximum et <0,5 W en veille
L’essentiel
Très en vogue en ce moment, l'enceinte active réseau sans‑fil a sacrément évoluée ces derniers temps. Et la nouvelle Onyx signée Harman Kardon est sans conteste l'une des plus belles réalisations de cette catégorie disponibles dans le commerce. Dotée d'un design novateur et original, qui peut faire penser à la planète Saturne et ses anneaux qui servent ici d’arceau pour transporter l'enceinte, elle offre de surcroît une magnifique finition : avec un coffre recouvert de cuir, le touché est vraiment très agréable et un cache haut‑parleurs vient recouvrir la façade avant. Sans conteste, avant tout, un très bel objet.

Mais le fond n'a rien à envier à la forme. Sous ce cache, on découvre en effet un vrai petit système stéréo étonnant et épatant constitué de deux tweeters à dôme souple de 25 mm de diamètres, deux graves‑médiums de 80 mm, et deux haut‑parleurs passifs, un situé à l'avant et l'autre à l'arrière avec un petit galet en aluminium brossé et sérigraphié du logo de la marque au centre d'une membrane à fort débattement. Nous le verrons plus avant dans notre banc d'essai, cette conception n'est pas qu'esthétique, elle joue un rôle dans la reproduction sonore.

Très élégante, mais aussi très fonctionnelle, l'enceinte Onyx Harman Kardon intègre une batterie Lithium rechargeable d'une autonomie de cinq heures en connexion sans‑fil et huit heures si la source audio est raccordée en filaire. Elle dispose également des compatibilités Bluetooth APT‑X (la plus performante norme de transmission sans‑fil Bluetooth) et AirPlay. Par contre, la fonction UPnP (DLNA) annoncée par le constructeur est un peu usurpée, car c'est en fait l'application Harman Kardon Remote, disponible sur iOS et Android, qui gère la lecture de vos musiques disponibles sur le réseau personnel pour, ensuite, les envoyer via streaming à l'Onyx (AirPlay ou Bluetooth).
Du côté de la connectique, c'est très succinct, on trouve un port USB pour recharger votre smartphone ou autres périphériques et une entrée mini‑Jack 3,5 mm pour connecter n'importe quel périphérique en analogique stéréo (téléviseur, ordinateur, baladeur, smartphone, tablette, etc.), une prise secteur pour brancher l'alimentation externe et un bouton WPS pour appairer automatiquement deux appareils en Wi‑Fi (AirPlay y compris, évidemment). Enfin, sur le dessus de l'enceinte, on trouve des touches tactiles pour allumer/éteindre l'appareil, sélectionner la connexion Wi‑Fi/AirPlay ou Bluetooth et le contrôle du volume, lui aussi tactile illustré vie de petites diodes lumineuses.
Concurrence
Le concept d'enceintes actives réseau nomades avec batterie intégrée est relativement nouveau, surtout à ce niveau qualitatif. Force est de constater que l'Onyx est la plus complète de toutes celles que nous connaissons et qu'elle ne souffre pas trop de la concurrence. Citons tout de même un matériel récemment testé dans nos colonnes, la Libratone Zipp (cliquez pour découvrir le test par la rédaction d'AVCesar.com), très légère et compatible AirPlay, mais moins élégante et, surtout, moins puissante que l'Onyx Harman Kardon. Sans parler d'une autonomie plus réduite. En revanche, elle est facilement transportable et peut changer de look suivant les humeurs. On trouve également la Klipsch KMC 3, plus abordable, mais dépourvue de batterie rechargeable. À la place, on trouve des piles (même si les piles rechargeables existent) et pas d'AirPlay, uniquement du Bluetooth. Enfin, citons la Sony SRS‑X7, une enceinte 2.1 avec une batterie rechargeable d'une autonomie de cinq heures et la compatibilité Bluetooth, mais pas d'AirPlay.
Verdict technique
L'Onyx est une enceinte active portable clairement réussie qui, même avant de l'allumer, plaisait déjà beaucoup à la gent féminine de la rédaction ! Celle‑ci s'est d'ailleurs fendue d'une remarque à son sujet en arguant que les touches de l'enceinte manquaient de sensibilité. Soit ! Voilà un reproche que les hommes n'ont pas formulé…
Bon point, nous avons trouvé l'autonomie très confortable. Lors de notre premier test, après avoir chargé la batterie au maximum puis connecté un appareil via le connecteur mini‑Jack, l'Onyx Harman Kardon a diffusé de la musique à volume modéré pendant plus de sept heures d'affiler sans broncher. Jolie performance. Certes, en mode sans‑fil cette autonomie est plus restreinte : en plein air à volume assez élevé, elle a tenu un peu plus de quatre heures. Une autonomie tout de même très correcte compte tenu de la puissance de l'enceinte. Profiter de quatre heures de musique, avec cette qualité et cette puissance sonore c'est déjà vraiment très bien !

En ce qui concerne l'utilisation de l'Onyx, autant dire que cela est un jeu d'enfant. Pour appairer un iPad via AirPlay ou un Smartphone via Bluetooth APT‑X, la manipulation nécessite seulement quelques secondes. Nous l'avons répété maintes fois sans jamais souffrir le moindre problème ou bug. Et si on rajoute à cela l'ergonomie liée à l'application Harman Kardon Remote pour profiter de sa musique depuis un iPad, iPhone, Smartphone ou tablette Android, l'usage de l'Onyx Harman Kardon devient un réflexe ! Un vrai plaisir au quotidien.
Cette dernière propose bien sûr un accès direct aux fichiers stockés sur votre périphérique mobile, ou le streaming à partir des contenus audio disponibles sur un ordinateur ou disque dur Nas. Plutôt basique, cette application assure néanmoins l'essentiel avec l'affichage des informations ID3Tag des morceaux diffusés. Même si la lecture Gapless est un manque notable…

Pour vraiment juger de la qualité sonore de cette petite soucoupe « sonore », nous avons tout simplement branché l'Onyx Harman Kardon en liaison analogique à un Dac (convertisseur numérique‑analogique) haut de gamme alimenté par un ordinateur portable via un port USB asynchrone. Pas la peine de tourner autour du pot, toute proportion gardée liée à ce genre d'appareil, la restitution est tout simplement bluffante ! Tout est là ! De superbes aigus précis, fins, ciselés et sans la moindre agressivité, juste ce qu'il faut de mordant et des médiums nets, ronds, bien articulés avec une reproduction des voix magnifique ! Plus étonnant encore, la puissance est clairement au rendez‑vous avec des graves biens présents, assez fermes et suffisamment rapides et profonds pour offrir une écoute pleine d'ampleur et de punch. Attention, cela est valable dans le cadre d'une écoute de proximité, mais la puissance est réellement confortable. Et si on peut regretter un léger manque d'ouverture, ce qui parait logique puisque les deux voies sont réunies dans le même coffre, le résultat est vraiment d'une musicalité rare pour une enceinte transportable !

Si en connexion filaire l'écoute est une franche réussite, qu'en est‑il des connexions sans‑fil ? Et bien, pour tout avouer point de grosses différences ! C'est vrai, le Dac intégré de l'Onyx Harman Kardon n'est pas d'aussi bonne qualité que notre modèle externe (un Teac UD‑501), mais les technologies sans‑fil employées ne dégradent pas vraiment le signal sonore. D'un côté, le protocole APT‑X, le plus performant proposé par la liaison Bluetooth, s'accompagne d'une légère compression peu audible, et l'AirPlay est connu pour sa transmission sans perte en 44,1 kHz/16 bits. Tout juste, pour jouer les difficiles, peut‑on regretter l'absence d'un port Ethernet qui aurait permis une vraie compatibilité DLNA.

Pour conclure, l'enceinte réseau sans‑fil Onyx d'Harman Kardon est le véritable coup de cœur du moment de la rédaction, aussi bien de la part de ses membres masculins que féminins. Et rares sont les matériels à faire l'unanimité, croyez‑nous. Elle réunit en un seul produit un design moderne, une classe folle, une simplicité d'utilisation jamais démentie, une polyvalence remarquable, une connexion sans‑fil, les compatibilités iOS et Android, une puissance et une autonomie confortable, le tout avec une vraie qualité d'écoute et une application de contrôle vraiment sympa. Bref, un condensé de fonctionnalités et de performances. Une petite enceinte stéréo transportable comme on aimerait en voir plus souvent !
+ Les points forts
»  
Concept d'enceinte nomade
»  
Design et la qualité de construction
»  
Belle autonomie
»  
Vrai système stéréo
»  
Des graves, de la dynamique et de la puissance
»  
Très belle musicalité !
»  
Facilité d'utilisation
»  
Compatibilité Bluetooth (APT‑X) et AirPlay
- Les points faibles
»  
Pas de port Ethernet
»  
Image stéréophonique un peu limitée
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement