(MAJ) Smartphones Huawei/Honor privés d'Android, YouTube, Play Store, Gmail…

20.05.2019 / 10:12
/ Par Vincent Morette

L'administration Trump resserre un peu plus l'étau autour du groupe chinois Huawei/Honor en le plaçant sur liste noire. Une décision qui impose aux entreprises américaines de ne plus commercer avec lui. Google, Broadcom, Intel et Qualcom sont concernées. Un coup très dur pour Huawei/Honor, qui pose la question de la survie des marques hors de Chine.


En effet, s'il existe en Chine des applications équivalentes à celles proposées par Google, elles restent inaccessibles partout ailleurs dans le monde et les smartphones Huawei/Honor sont obligés d'utiliser les services de la firme américaine. Mais avec le gel imposé de ses relations avec les USA, le groupe chinois Huawei/Honor se voit fermer l'accès à tous les services Google : Android, YouTube, Google Play Store, Google Assistant, Gmail…  

 





Software et hardware concernés

Comme indiqué dans l'introduction de cette actualité, cette décision du gouvernement américain concerne aussi des fournisseurs de matériels en lien avec Huawei : Broadcom, Intel et Qualcomm en tête. L'agence de presse Reuters indique que les salariés de ces fondeurs US, fournisseurs de puces, ont été informés que leurs sociétés cessaient séance tenante tous les échanges avec Huawei.

 

Terminaux actuels Huawei/Honor toujours fonctionnels

Toujours d'après Reuters, les possesseurs actuels d'un terminal Huawei ou Honor ne sont pas concernés par ces restrictions. Ils peuvent toujours bénéficier des services Google tel Gmail et des mises à jour des applications du Play Store. En revanche, à l'heure d'écrire ces lignes, les futures mises à jour majeures de l'OS Android, soit Android 10 (Q) et les suivantes, seront impossibles. Toutefois, l'accès à la version Open Source d'Android (AOSP) n'est pas concerné.

 

Avenir sombre pour Huawei/Honor ?

Résultat des courses, l'avenir commercial s'assombrit fortement pour Huawei/Honor dont l'ambition de conquête du marché smartphone pourrait bien s'arrêter net (challenger de Samsung, Huawei a pour volonté d'occuper la première place). Les terminaux ne pourront rester longtemps dans la course sans profiter des systèmes d'exploitation les plus récents et des applications associées. Reste tout de même à voir comment cette affaire, ô combien symbolique de la tension commerciale actuelle entre les deux superpuissances mondiales, va évoluer sur le plan juridique. Huawei/Honor va en effet contester cette décision auprès des tribunaux, aux États‑Unis mais aussi sans doute dans de très nombreux pays.

 

La 5G en question

Pour tenter d'expliquer l'escalade protectionniste entre les USA et la Chine, et plus précisément son bras armé Huawei/Honor, il faut savoir d'une part que les entreprises chinoises font de plus en plus d'ombre aux sociétés américaines, d'autre part que la question de la 5G est cruciale pour le développement économique des quinze prochaines années. Si la Chine fait main basse sur cette technologique via ses champions nationaux ‑Huawei est leader mondial sur la 5G‑ ce serait un formidable tremplin pour les sociétés de l'Empire du Milieu, un scénario que cherche à tout prix à éviter les États‑Unis.

Smartphones Huawei/Honor privés d'Android, YouTube, Play Store, Gmail…
Amazon
809 €
BONNES AFFAIRES
COMPARATIFS
»
Comparatif : quelle tablette 7'' choisir ?
»
Six platines Blu-Ray 3D à moins de 160 €
»
6 stations d'accueil iPod/iPhone à moins de 600 €