Restrictions japonaises sur les matériaux Oled, la Corée du Sud hausse le ton

10.07.2019 / 11:19
/ Par Vincent Morette

Dans le différend diplomatique qui oppose actuellement la Corée du Sud et le Japon, avec les conséquences possibles sur la production d’écrans Oled (cf. Notre actualité Production d'écrans Oled stoppée dès fin juillet en Corée due aux restrictions japonaises ?), le gouvernement coréen a officiellement formulé une requête auprès du pays du Soleil Levant.


Avant‑hier, le ministre de l’Économie et des Finances Hong Nam‑Ki, lors d’une réunion sur les politiques commerciales internationales qui se tenait à Séoul, a donc appelé le gouvernement japonais à abroger les restrictions sur les exportations de matériaux essentiels à la fabrication de panneaux Oled, mais aussi à la production de composants semi‑conducteurs. Il a indiqué que ces mesures violaient les règles de l'OMC, l’Organisation mondiale du commerce.

 

Le Japon prêt à durcir ses sanctions

Pour rappel, le matériau Polyimid (oui Polymère fluoré) est indispensable à la fabrication des panneaux Oled, de petite taille (smartphones, tablettes, ordinateurs…) comme de grande diagonale (téléviseurs). On le constate, la Corée du Sud hausse le ton vis‑à‑vis de son voisin le Japon en prenant la communauté internationale à témoin.

 

La réponse du Japon, hier, via son ministre japonais de l'Industrie, a été rapide et claire. Non seulement il a écarté toutes possibilités de lever les sanctions actuelles, mais il a même précisé que le Japon se réserve le droit de prendre des mesures de rétorsions supplémentaires envers la Corée du Sud.

 

La parole à Moon Jae‑in, le président de la Corée du Sud

Aujourd'hui, c'est au tour du président coréen Moon Jae‑in de prendre la parole, rapporte l'agence de presse coréenne Yonhap, à l'occasion d'une rencontre avec les représentants des plus grandes sociétés du pays, et il n'est pas très optimiste sur l'évolution à court terme de la situation. Il a en effet déclaré : « Nous ne pouvons pas écarter la possibilité que la situation se prolonge, malgré nos efforts diplomatiques pour résoudre le problème. C'est une situation très regrettable, mais nous n'avons pas d'autre choix que de nous préparer à toutes les hypothèses. Il s'agit‑là d'une crise inédite. J'espère que le gouvernement japonais répondra et ne s'engagera plus dans une voie sans issue ». Il a poursuivi en indiquant que le gouvernement coréen allait mettre tout en place (avantages fiscaux, fonds de soutien…) pour aider les entreprises concernées par les mesures japonaises.

 

Ce durcissement verbal débouchera‑t‑il sur une détente entre les deux pays, ou sur un blocage plus grand encore avec le risque de ne pas trouver en nombre prévu smartphones, tablettes et téléviseurs dans les magasins cette fin d’année ? Réponse dans quelques jours, semaines au plus.

Restrictions japonaises sur les matériaux Oled, la Corée du Sud hausse le ton
Amazon
1106,95 €
BONNES AFFAIRES
COMPARATIFS
»
Comparatif : quelle tablette 7'' choisir ?
»
Six platines Blu-Ray 3D à moins de 160 €
»
6 stations d'accueil iPod/iPhone à moins de 600 €