Scarlett Johansson attaque, Disney contre‑attaque !

30.07.2021 / 10:50
/ Par Cédric Melon
Sortie Black Widow
DVD
12/11/2021
Blu-Ray
12/11/2021
4K
12/11/2021

Breaking news. Scarlett Johansson poursuit Disney en justice suite à la diffusion du film Black Widow sur Disney+ simultanément à son exploitation en salle.


L’actrice américaine, dont le contrat pour Black Widow stipule qu’elle a droit à un pourcentage sur les recettes en salles, s’estime lésée de plusieurs millions de dollars suite à la mise à disposition du film en simultané sur la plateforme Disney+, car visiblement, rien n'était prévu contractuellement pour le streaming…

 





Point chiffres

On rappelle que la sortie en salle de Black Widow, initialement prévue en 2020, a été repoussée plusieurs fois à cause de la pandémie de Covid‑19. Finalement, le film est sorti au cinéma en juillet dernier mais a aussi été mis à disposition sur la plateforme de streaming Disney+. Depuis, certains experts confirment que les chiffres décevant au box‑office sont directement liés à sa sortie simultanée en streaming. En trois semaines, le film n’a en effet engrangé « que » 150 millions de dollars de recettes dans les cinémas américains, ce qui est en effet très peu pour un film labellisé Marvel. Dans le même temps, Disney précisait que le film accessible aux abonnés, moyennant un coût supplémentaire de 30 $, avait déjà généré 60 millions de dollars de recettes.


Covid‑19, un prétexte ?

L’avocat de l’actrice a précisé dans un communiqué : « Ce n’est un secret pour personne que Disney sort des films comme Black Widow directement sur Disney+ pour attirer plus d’abonnés et ainsi faire grimper le cours de l’action de l’entreprise, et invoque le Covid‑19 comme prétexte. Avant d’ajouter : Ce n’est sûrement pas la dernière fois que des talents de Hollywood tiennent tête à Disney et indiquent clairement que, quoi que la compagnie puisse prétendre, elle a l’obligation légale d’honorer ses contrats ».


Le point de vue de Disney

La riposte de la firme ne s’est pas faite attendre avec un communiqué lapidaire : « La plainte est particulièrement triste et éprouvante parce qu’elle ignore l’impact mondial horrible et prolongé de la pandémie de Covid‑19 (…) Disney a pleinement respecté le contrat de Mme Johansson et, de plus, la sortie de Black Widow sur Disney+ via le service Premier Access a considérablement amélioré sa possibilité de toucher une compensation supplémentaire, en plus des 20 millions de dollars qu'elle a déjà reçus à ce jour ».


L’affaire ne fait que commencer et son issue pourrait largement influencer dans le futur la manière de sortir les films en salles et en streaming des studios. À suivre, donc.

Scarlett Johansson attaque, Disney contre‑attaque !
Amazon
29,99  €
999€ 1490€
il y a 2 jours
20€ 69€
il y a 1 mois
121€ 249€
il y a 1 mois
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

COMPARATIFS
»
Comparatif : quelle tablette 7'' choisir ?
»
Six platines Blu-Ray 3D à moins de 160 €
»
6 stations d'accueil iPod/iPhone à moins de 600 €
Vous avez choisi de refuser les cookies du site
Accepter les cookies
En refusant le dépôt de cookies lors de votre navigation sur notre site, vous réduisez sensiblement la part de revenus complémentaires liés à la publicité utiles à la rémunération de l’équipe de journalistes d’AVCesar.com. En effet, AVCesar.com et ses partenaires peuvent, indépendamment ou conjointement, déposer lors de votre passage sur ce site des cookies et technologies similaires. Pour plus d’informations, consulter notre politique de confidentialité (NDFL : ça débouche sur quoi ?)

À l’exception de ceux nécessaires au fonctionnement du site ainsi que, sous certaines conditions, à la mesure d’audience, les cookies et technologies similaires ne peuvent être déposés qu’avec votre consentement (modifiable à tout moment en accédant à notre outil de paramétrage des cookies).

Que se passe-t-il si je refuse ?

Si vous refusez les cookies publicitaires, vous pourrez accéder au site. Mais le refus de certains cookies est susceptible de dégrader des fonctionnalités du site (exemple : lecture des vidéos). AVCesar.com pourrait aussi afficher lors de votre navigation un bandeau pour solliciter de nouveau votre consentement.
Accepter
Refuser