par Cédric Melon
17 mars 2023 - 10h45

Profession : Reporter saison 1

VO
The Newsreader
année
2021
Créateurs
InterprètesAnna Torv, Sam Reid, Robert Taylor, William McInnes, Michelle Lim Davidson
plateforme
genre
notes
critique
5
10
A

Cette première saison de six épisodes de la série australienne Profession : Reporter (référence au film d'Antonioni pas tout à fait fidèle au titre d'origine The Newsreader…) propose une immersion grinçante et passionnée au cœur de la rédaction d'un célèbre JT dans les années 80.


1986, Melbourne, Australie. Dans l’effervescence de la salle de rédaction d'une grande chaîne de télévision, Dale Jennings, un jeune reporter ambitieux, est associé à Helen Norville, une présentatrice vedette notoirement exigeante mais fragile psychologiquement. Tous les deux vont tenter de trouver leur place dans un monde où l’actualité fait la loi.

 

Un flashback vertigineux
La série imaginée par Michael Lucas (Offspring, Five Bedrooms) est d’abord un véritable voyage dans le temps qui nous ramène de manière sidérante dans l’année 80. Tout est à ce point conforme que l'on frôle le time capsule : intérieurs saumonés avec lampes coquillages et brushings tombant sur épaulettes maousses. On y est, pas de doute.

 

La série propose aussi un autre retour en arrière, plus terrible celui‑là, celui d'un monde où misogynie, paternalisme et homophobie sont la norme, où l’accomplissement de soi au travail ‑qui plus est à la télévision‑ est une gageure. Avec le recul, on se rend compte que les mœurs, le rapport au travail et les comportements de l’époque ne passeraient évidemment plus aujourd’hui.

 

L'info vue de l'intérieur

La série questionne aussi une profession alors en pleine mutation. C’est le début de la course aux infos, au scoop, au scandale, à l'audimat, au buzz. Avec ses personnages qui tentent de concilier éthique et carrière, information et économie, la série soulève peu à peu, l'air de rien, des problèmes de société fondamentaux avec une énergie réjouissante. Les personnages, bien qu'attachants, qui auraient mérité un peu plus de profondeur et des enjeux dramatiques plus forts, n’en demeurent pas moins parfaitement incarnés par des comédiens solides, à commencer par l’excellente Anna Torv (Fringe, The Last of Us).

 

Divertissante, cette première saison de Profession : Reporter ne passe pas loin de la grande série incontournable sur le métier de journaliste. À suivre en saison 2, déjà signée.

sur les réseaux
proposer une vidéo
test
streaming
cover
The Newsreader
Tous publics
disponibilité
26/01/2023
image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
bande-son
Français PCM stéréo
Anglais PCM stéréo
sous-titres
Français, français pour sourds et malentendants
7
10
image

Années 80 obligent, c'est un camaïeu de teintes saumonées doucereuses qui s'offre à nous, le tout patiné/poudré pour plus de réalisme. On a vraiment l'impression de regarder une série de cette époque. Heureusement, le piqué et la définition de l'image répondent bien aux critères d'aujourd'hui. 

5
10
son

La partie sonore est bien plus anecdotique que le travail réalisé autour de l'image, qui plus est dénuée de morceaux immersifs de l'époque. L'action de la série reste concentrée sur les journaux télévisés mais minore largement l'effervescence des moments de pression pouvant faire irruption dans une vraie salle de rédaction. Priorité au direct et aux dialogues. VO PCM stéréo suffisante, donc.

0
10
bonus
- Bande-annonce
en plus
soutenir
Recevez l’actualité tech et culture sur la Newsletter cesar
Inscrivez-vous
OK
Non merci, je suis déjà inscrit !