Les raisins de la colère

The Grapes of Wrath
Année : 1940
Réalisateur : John Ford
Interprètes : Henry Fonda, Jane Darwell, John Carradine
Éditeur : Fox
BD : BD-50, 129', zone B
Genre : drame, N&B
Interdiction : tous publics
Sortie : 06/06/12
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.37
HD 1 080p (AVC)
4/3
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 2.0
Anglais DTS-HD Master Audio 2.0
Allemand DTS-HD Master Audio 2.0
Espagnol DTS-HD Master Audio 2.0
Italien DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, portugais, hollandais, suédois, espagnol, allemand, italien, danois, norvégien, islandais
Amazon
16,24 €
Adapté du roman éponyme publié par John Steinbeck, Les raisins de la colère, réalisé par John Ford un an plus tard, fut pendant longtemps l’un des films les moins regardés du réalisateur de La chevauchée fantastique, comme si l’héritage littéraire pesait un peu lourd sur les épaules du maître du western américain.

Pourtant, revoir aujourd’hui Les raisins de la colère permet de mesurer : 1. combien il s’agit sans conteste de l’un des plus grands films de son auteur, une œuvre déjà somme contenant la plupart des grands motifs du cinéma de Ford (la mère, la question du héros et de la communauté). 2. un formidable documentaire sur les conséquences de la Dépression qui frappa l’Amérique du début des années 1930 et contraint des dizaines de milliers de paysans à s’exiler de leur terre pour rejoindre l’Eden californien (les Hobos, ces fameux vagabonds des routes). 3. Enfin, Les raisins de la colère constitue l’un des films matrices du road‑movie. De Easy Rider à En route vers la gloire de Hal Hasby, de nombreux films lui rendront hommage.

Sinon, le film raconte l’histoire de la famille Joad qui, suite au krach boursier de 1929, la crise économique qui en découla et les tornades qui s’abattirent sur le Midwest, se retrouve chassée de ses terres et quitte l’Oklahoma pour la Californie. Reprenant le schéma biblique de l’Exode, Les raisins de la colère est un monument du cinéma américain à redécouvrir en Blu-Ray, format qui rend justice à la magnifique photographie en noir et blanc de Gregg Toland (le chef‑opérateur de Citizen Kane).
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 25/07/12
Liste des bonus
- Version cinéma avec le prologue anglais
- Documentaire Fox Legacy sur le film (24')
- DVD du film et livret exclusif


Commentaire
L'édition DVD américaine offrait bien plus de bonus. Ici, on doit se contenter d'un petit sujet sur le film présenté par Tom Rothman, d'un texte affiché avant le début du film expliquant la situation économique aux États‑Unis, du DVD du film et du livret. Bien peu de choses au final pour une édition Collector.
Note bonus : 2/6
Image
Une image très propre, sans défaut d'usure visible, affichant une agréable luminosité et de bons contrastes. Le piqué s'avère également très probant pour un film de 1940. La photo du film orchestrée par Gregg Toland est toujours aussi bluffante.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La VF, par contre, a vieilli. Les doublages sont aigres, étouffés, parfois saturés et la musique ne parvient pas à briller. La VO est bien plus plaisante, plus claire, plus lumineuse, affichant des voix plus précises et des ambiances plus présentes. C'est le jour et la nuit.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 27/03/19 Overlord
BLU 27/03/19 Overlord
BLUHD 27/03/19 Overlord
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Victor Matsuda - Vice-président Blu-Ray Group Sony et de la BDA (Blu-Ray Disc Association)
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
victor-matsuda
fabrice-gobert
tom-selleck
anthony-hopkins
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011