Deux jours, une nuit

Année : 2014
Réalisateurs : Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne
Interprètes : Marion Cotillard, Fabrizio Rongione, Catherine Salée, Fabienne Sciascia, Baptiste Somin
Éditeur : Diaphana Vidéo
BD : BD-50, 94', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 01/10/14
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (VC-1)
16/9
Bande-son
Français DTS Master Audio 5.1
Français DTS Master Audio 2.0
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
24,99 €
Sandra, salariée dépressive, s'apprête à reprendre son travail en usine. Mais une amie lui apprend que son patron a laissé à ses collègues une alternative : soit le retour de Sandra, soit une prime de 1 000 € pour chacun. La prime l'a emporté. Sandra obtient qu'un nouveau vote ait lieu et décide d'aller voir, un à un, ses collègues pour les faire changer d'avis.

Porté par une Marion Cotillard qui livre avec générosité une des meilleures interprétations de sa carrière ‑n'en déplaise à ses détracteurs‑ ce film d'une rare intelligence est bien plus qu'un véhicule à vedette ou une allégeance auteurisante d'une actrice internationale. Deux jours, une nuit est un film de cinéma tout court, avec de partis pris de mise en scène et une vraie finalité.

Côté cinéma, les frères Dardenne restent dans ce qu'ils font de mieux : cadrages millimétriques, dialogues concis, zéro pathos et casting parfait. Avec une petite mais importante nouveauté à l'image : le soleil. Accessoire surprenant chez les Dardenne, cet astre à la lumière presque froide sonne peut-être comme une promesse, sans doute comme un vague frémissement d'espoir, mais indique aussi certainement l'état second et presque dopé de Sandra contrainte de se gorger de cachets pour trouver le courage d'affronter ses collègues.

Sur le fond, les Dardenne livrent un questionnement social ouvert à tous, une forme de fable universelle qui entraîne la réflexion sur le sens presque égaré de la solidarité. Mais ce récit ouvert qui interpellera tous les spectateurs est aussi, à part égale, un formidable portrait de femme. Non une wonder‑woman ou une femme de fer mais, au contraire, un être cabossé, peureuse, vulnérable, parfois lâche, qui découvre sa nature profonde en se battant pour sa survie.

C'est cette conjonction de forme et de fond, touillée avec intelligence et délicatesse, qui fait toute la force de Deux jours, une nuit. Pour la première fois peut‑être « les frères » offrent une petite goulée d'oxygène à leurs spectateurs. Si beaucoup a été perdu, l'essentiel reste encore là, à notre portée. Lumière vacillante, mais lumière quand même.
Paco Altura - Publié le 07/10/14
Liste des bonus
- Interview des frères Dardenne (14')
- Interview de Marion Cotillard (11')
- Interview de Fabrizio Rongione (13')


Commentaire
Peu de bonus mais tous signifiants, jamais redondants et toujours passionnants. Les frères Dardenne évoquent le travail avec Marion Cotillard, les répétitions préparatoires ainsi que quelques improvisations. Marion Cotillard, elle, revient en détail sur sa manière de se préparer au rôle, et sur la vie au quotidien sur le tournage. Fabrizio Rongione évoque quant à lui plus généralement le travail avec « les frères », leur curieuse symbiose, avant de s'attaquer à une tentative d'analyse très intéressante du sens du film.
Note bonus : 5/6
Image
Une texture très organique avec des images à la fois précises (magnifiques regards) et riche en grain, apportant une texture au travail de composition des plans. On peut couper les cheveux en quatre et trouver que les quelques scènes en basse lumière sont un peu en dessous techniquement, mais c'est vraiment pour critiquer. L'ensemble est du très bel ouvrage.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Un beau travail sur le son puisqu'on pense ici aux possesseurs de Home Cinéma (DTS-HD Master Audio 5.1) et à ceux qui n'en n'ont pas (DTS-HD Master Audio 2.0). Les deux pistes sont aussi fréquentables l'une que l'autre, apportant une élégance et une belle épaisseur aux voix. Mais c'est bien naturellement la 5.1 qui sort le mieux son épingle du jeu en fournissant un maximum d'infos sonores sur les enceintes d'ambiances.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
27/10/21 Pandora
27/10/21 Le cheick
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Sophie Turner - Game of Thrones saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
sophie-turner
lucas-belvaux
florent-siri
tom-selleck
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser