True Blood saison 7

Année : 2013
Créateur : Alan Ball
Interprètes : Anna Paquin, Stephen Moyer, Alexander Skarsgard, Ryan Kwanten, Sam Trammell
Éditeur : Warner
BD : 4 BD-50, 10 x 51', toutes zones
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : - de 12 ans (accord parental indispensable)
Sortie : 18/12/14
Prix ind. : 49,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (VC-1)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS 2.0
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, espagnol, portugais, néerlandais, danois, finnois, norvégien, suédois
Amazon
49,99 €
Suite et fin de True Blood, la série sexy‑gore d'Alan Ball (Six Feet Under). Après deux ou trois opus poussifs (voir True Blood saison 6), cet ultime tour de piste revient à l'essentiel et rappelle à l'ordre tous les personnages charismatiques de la série. Une dernière danse au bal des vampires pour Sookie, Bill, Lafayette, Pam, Jason, Jessica, Arlene, Tara, Alcide, Eric et même Hoyt et Sarah Newlin. Soit une galerie de personnages tous plus allumés les uns que les autres, campés par des acteurs à qui la série doit énormément.

Cette fois, il s'agira pour nos vampires de contrer le virus mortel de l'Hép V, répandu sournoisement dans les canettes de True Blood, et veiller à tenir hors de portée leurs protégés humains des hordes de contaminés assoiffés de sang frais. Sookie, la fée au parfum irrésistible, sera comme toujours au centre de toutes les convoitises…

Mais au fond, sous les hectolitres d'hémoglobine versés au cours de ces sept saisons et autant de parties de crocs en l'air entre vampires et humains (consentants ou non), de quoi parle cette série gentiment barrée, oscillant sans cesse entre percées gore et romantisme exacerbé ? De l'éveil d'une jeune femme tout d'abord, qui assumera peu à peu sa part d'ombre. D'une gigantesque histoire d'amour pour tous ensuite, où l'âge ne compte pas, pas plus que les races ou les orientations profondes de chacun. Enfin, d'une redoutable machine à briser les tabous (sexe, religion, politique, agent, désir, maladie, mort, tout y passe !).

Sous ses délires en tous genres et son humour noir, True Blood aura mine de rien fait passer son petit message de tolérance et d'ouverture comme personne. Avec une mention spéciale pour la dernière scène entre Sookie et son grand amour. Gluant !
Carina Ramon - Publié le 10/12/14
Liste des bonus
- Commentaires audio sur les épisodes 2, 4, 6, 7, 10 en VO non nous‑titrée
- Adieu à Bon Temps (28')
- True Death, les derniers jours de tournage (5')
- Portrait et arbre généalogique de tous les personnages de la série, présents et passés


Commentaire
Toute l'équipe se réunit lors d'une émission TV spéciale et se remémore les bons souvenirs du tournage (« Adieu à Bon Temps »). Dans l'autre module « True Death, les derniers jours de tournage », les comédiens captent à la volée en coulisse les derniers instants d'une aventure qui se termine après sept années. Rires et émotion garantis.
Note bonus : 3/6
Image
On ne change pas une équipe qui gagne, soit des noirs corsés, des rouges profonds, un petit grain salvateur qui a fait tout le sel de la série et une ambiance aussi sombre que sexy.
Top image : aucun
Note image : 6/6
Son
Cette saison se fait plus calme sur le plan sonore que la précédente, mais tous les ingrédients de la série sont respectés à la lettre pour nous immerger une dernière fois dans la folie de Bon Temps. Musiques, bruitages, surrounds aux aguets, percées régulières des basses fréquences, tout est bien en place. Et même si la VF DTS 5.1 fait le job, nette préférence pour la VO DTS-HD Master Audio 5.1.
Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Tatiana Maslany - Orphan Black saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
tatiana-maslany
tara-reid
tom-selleck
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011