Game of Thrones saison 4

Année : 2014
Créateurs : David Benioff, Dan B. Weiss
Interprètes : Peter Dinklage, Nikolaj Coster-Waldau, Lena Headey, Emilia Clarke, Kit Arrington, Sophie Turner
Éditeur : Warner
BD : 4 BD-50, 55' x 10, toutes zones
Genre : heroic fantasy, couleurs
Interdiction : tous publics (accord parental souhaitable)
Sortie : 16/02/15
Prix ind. : 44,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Castillan DTS 5.1
Espagnol DTS 2.0
Tchèque DTS 2.0
Polonais DTS 2.0
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, espagnol, castillan, tchèque, portugais, néerlandais, danois, norvégien, suédois, grec, finnois, polonais

Cette nouvelle saison de dix épisodes de Game of Thrones est d’autant plus attendue qu’à la fin de la saison 3, nombre de protagonistes importants étaient soit morts, soit en fâcheuse posture.

Et en effet, dès le départ, Jon Snow (Kit Arrington) découvre que son monde s’est écroulé, tandis que Sansa (Sophie Turner) se prépare à sauter dans l'inconnu. L’affiche promotionnelle de la saison 4 donne d'ailleurs le ton avec une accroche choc et sans ambiguïté : « Tous les hommes doivent mourir ». Les dix épisodes s’articulent ainsi autour de plusieurs thématiques fortes : la vengeance, le secret, le mensonge et la justice. Soit sans doute la saison la plus sombre de toute la série à ce jour. Cependant, les épisodes sont inégaux.

Car à force de vouloir étirer le récit, on se perd dans les considérations des uns et des autres, à l’instar du voyage réellement sans fin de la reine des dragons, qui commence sérieusement à traîner en longueur. Si on isole son arc narratif qui dure plusieurs heures, on se rend compte que l'action se résume en deux phrases. C’est peu. Ce triste constat est malheureusement valable pour de trop nombreux protagonistes principaux de la série, qui aurait franchement gagné à être plus resserrée, plus tonique.

Heureusement, cette impression de « théâtre filmé » (un comble pour la série la plus chère du monde) est atténuée par quelques fulgurances comme la mort violente de plusieurs protagonistes (mais est‑ce vraiment un gage de qualité ? D'autres séries mémorables n'ont pas recours à ce genre d'artifice…), mais aussi par quelques scènes de duels et d’action particulièrement épiques.

Une fois n’est pas coutume, la conclusion de la saison est remarquable et laisse envisager une saison 5 tonitruante. Souhaitons que la série ne dérive pas vers une succession de violence gratuite et de sexe facile sans un fond dramatique bien exploité. Une dérive à laquelle cette saison 4 échappe certes, mais de justesse.

Cédric Melon - Publié le 16/02/15
Liste des bonus
- Guide interactif des épisodes : infos sur les lieux et personnages à activer ou pas en cours de visionnage
- Commentaires audio sur tous les épisodes sauf le 3, en VOST non sous‑titrée français
- Politique et pouvoir : retour sur la saison 3 (25')
- Focus sur les bâtards de Westeros (7')
- Présentation des nouveaux personnages et lieux (8')
- Coulisses de la bataille du Mur (37')
- Table ronde avec les (nombreux) comédiens dont les personnages sont morts durant cette saison
- Histoires et traditions : modules animés où quelques personnages se présentent eux‑mêmes en voix off
- Scènes coupées (3')
- Bêtisier (2')
- Copie digitale UltraViolet


Commentaire

Hormis une ou deux sections inutiles, il y a de quoi faire avec ces bonus. Certains quittent même les sentiers balisés de la promo pure pour nous immerger encore plus au cœur de la conception de la série (voir la bataille du Mur). Un retour bienvenu et didactique sur le véritable temps fort de cette saison.

Nous vous conseillons également de visionner en amont de la saison 4 « Politique et pouvoir : retour sur la saison 3 », histoire de se replonger dans le cours de l'histoire sans subir de spoiler.

Enfin, d'autres sections permettent d'éclaircir quelques points : pourquoi les bâtards de Westeros portent‑ils parfois le même patronyme alors qu'ils n'ont aucun lien de parenté, ou encore où se situent les cités prises par la mère des dragons sur la longue (longue) route la ramenant à Port Royal ?

Et si vous voulez voir Peter Dinklage et Nikolaj Coster‑Waldau improviser un petit happening musical rien qu'avec des chaînes et des menottes, ne loupez pas la dernière séquence du bêtisier.

Note bonus : 4/6
Image

Si les auteurs se permettent encore des ellipses un peu brutales, histoire de se passer d'une mise en œuvre compliquée et coûteuse (voir la prise de la cité de Meereen par Daenerys Targaryen), la série la plus chère de tous les temps commence à faire de l'effet au niveau des décors, assumant dans la foulée son concept « heroic fantasy ». Les royaumes inconnus se livrent à nous, majestueux, imposants et souvent perchés dans des endroits pas possibles. Costumes et effets spéciaux ne sont pas en reste. Bref, c'est encore plus solide et cossu qu'auparavant. Nul doute que cette série a été faite pour la HD.

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

La VO DTS-HD Master Audio 5.1 est toujours vivement conseillée par la rédaction. Non seulement elle fait tout mieux que sa consœur française simple DTS, mais en plus, elle offre de l'authenticité à certaines séquences qui, en français, se décrédibilisent totalement.

Top son : aucun
Note son : 5/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
30/09/20 The Hunt
01/10/20 Un flic
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lars Lundström - Real Humans saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
lars-lundstrom
sophie-turner
ken-follett
michael-c-hall
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011